Article 

Les avant-centres du PSG pas fans des duels

Publié le dimanche 26 avril 2020 à 18:19 par Thibaut Brossard
Si Neymar et Kimpembe brillent chacun de leur côté du terrain dans les duels, d'autres joueurs sont moins à l'aise dans ce domaine au PSG, les deux avant-centres Icardi et Cavani en tête. Sarabia et Dagba se montrent aussi assez peu à leur avantage dans le un-contre-un

Les deux articles précédents sur les duels joués :

  1. Au PSG, Neymar reste le roi des duels
  2. Kimpembe n°1 des duels gagnés chez les défenseurs centraux du PSG

Icardi et Cavani disputent et gagnent peu de duels

Icardi et Cavani, qui se sont relayés à la pointe de l’attaque parisienne cette saison, affichent les plus basses moyennes (sur 90 minutes) de duels disputés : 5.2 pour l’Argentin, 5.8 pour l’Uruguayen. Et ils font en outre partie de ceux qui en remportent, en proportion, le moins : 38.4 % pour Icardi et 46.1 % pour Cavani. Ce dernier a même réussi à jouer un match entier (contre Nîmes) sans disputer le moindre duel de la rencontre.

Cela correspond au style de jeu du PSG qui va soit prendre son temps pour élaborer son attaque et donc très peu mettre son avant-centre à contribution, soit réaliser une attaque rapide sur un côté par l’intermédiaire de ses flèches attitrées et où l’avant-centre aura donc pour mission d’être simplement à la conclusion. On peut quand même regretter que le jeu dos au but de l’ancien Milanais ne soit pas plus utilisé puisqu’il avait fait la démonstration en début de saison qu’il pouvait servir de point d’appui en remportant des duels dans des zones importantes (10 duels gagnés sur 21 lors des 4 premiers matches de Ligue des Champions notamment).

Choupo-Moting se distingue

Parmi les attaquants, le seul à rivaliser avec Neymar en terme de pourcentage de duels gagnés est… Choupo-Moting ! Certes les volumes de duels disputés par le Camerounais (54) et le Brésilien (305) sont sans commune mesure mais la performance mérite d’être saluée. Avec 54 % de succès, l’ancien de Stoke distance nettement Mbappé (46.5 %) ou Di Maria (44 %).

C’est notamment à sa capacité d’élimination balle au pied que Choupo doit ce classement. Il affiche en effet un excellent 67 % de réussite aux dribbles qui le classe au-dessus de la quasi-totalité de ses coéquipiers de l’attaque. On retiendra aussi sa formidable performance à Nice (courant octobre) où, positionné comme ailier gauche, il avait martyrisé la défense des Aiglons et remporté 11 duels ce jour-là (record du match) en jouant tout juste une heure. Malgré un temps de jeu réduit (452 minutes en Ligue 1, 22ème de l’effectif), que l’analyse sur 90 minutes permet de compenser, Choupo-Moting présente donc des stats relatives aux duels de qualité. 

Des milieux proches 

Parmi les milieux de terrain, Gueye, Verratti, Marquinhos et Paredes affichent globalement des stats proches. Gueye est celui qui dispute le plus de duels (14.1), Verratti cumule taux de succès (56 %) et volume de dribbles conséquent (13.1), Paredes et Marquinhos se situant légèrement en retrait. La surprise vient des performances de Herrera. L’Espagnol dispute beaucoup moins de duels que ses coéquipiers du milieu de terrain, mais avec un bien meilleur taux de réussite : 7.9 à 60.4 %, soit le 4ème meilleur taux de toute l’équipe !

Ses statistiques sont notamment gonflées par les deux parties (contre Angers et à Amiens) où il a évolué comme arrière droit puisqu’à cette occasion il a eu beaucoup de duels à disputer (15/22 en cumulé sur ces deux rencontres). L’ancien Mancunien semble donc, à tort, rechigner à aller au duel alors qu’il présente des stats plus qu’honorables dans ce domaine.

Sarabia et Dagba en difficulté dans le duel

Du côté des latéraux, on a vu précédemment que Kurzawa (13.5 duels/90 minutes) et Bernat (12.7) se démarquaient avec un nombre de duels important. A l’inverse, Dagba joue peu de duels (7.5) et surtout en gagne moins que ses coéquipiers : 40 % en moyenne c’est le plus bas niveau pour un latéral du PSG.

Encore trop léger physiquement, il peine à s’imposer dans les duels défensifs. Offensivement, il a des capacités mais il présente un des taux de réussite dans les dribbles les plus faibles de l’équipe (54 %, seul Kurzawa fait moins bien parmi les latéraux). Enfin, dans les luttes aériennes, même s’il est peu sollicité (8 duels disputés), il en ressort souvent battu (2 gagnés seulement).

Il y a cependant un joueur qui présente des statistiques de duels encore moins flatteuses que Dagba. Il s’agit de Sarabia. L’Espagnol a tout simplement le taux de réussite dans les duels le plus bas de tout l’effectif ! Il en perd en effet près de deux sur trois (58 sur 88). Il ne gagne que 2.3 duels toutes les 90 minutes, soit le pire ratio de l’équipe, juste devant Icardi. Son record de duels gagnés sur un match de Ligue 1 (5) correspond au plus faible sur une partie de Neymar !

L’ancien Sévillan manque de percussion balle au pied (0.4 dribble tenté par match seulement) et peine à exister défensivement également malgré ses efforts. Il n’a par exemple réussi que 12 des 33 tacles qu’il a exécutés, soit, là encore, le pire ratio de l’équipe juste devant Icardi. Il y a donc clairement à la fois un problème de confiance dans ses tentatives de dribble (il tournait à près de 2 dribbles par match l’an passé) et de capacité physique à résister à l’impact en Ligue 1 (où le niveau physique est supérieur à celui de la Liga) pour le frêle (70 kilos) Espagnol.

Des impressions visuelles confirmées

Ce tour d’horizon des duels disputés par les joueurs du PSG en Ligue 1 aura certes permis de conforter quelques impressions visuelles, comme les différences offensives faites par Neymar, l’impact physique de Kimpembe ou les difficultés de Sarabia dans l’exercice. Il aura cependant aussi permis de mettre en évidence quelques phénomènes plus surprenants comme la domination dans les airs de Kouassi, le bon comportement de Choupo-Moting ou les relatives difficultés de Marquinhos. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

mardi 29 septembre

lundi 28 septembre

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux