Article 

Le Collectif Ultras Paris a fait le point lors de son assemblée générale

Publié le dimanche 18 septembre 2016 à 18:54 par Jonas Satin
Suite aux nombreuses demandes d'adhésion, le Collectif Ultras Paris a organisé une deuxième assemblée générale où plus de 500 supporters ont été inscrits pour se carter. L'objectif du groupe est clair : revenir au Parc des Princes et redevenir la meilleure tribune de France.

Quatre mois et demi après sa première assemblée générale, le Collectif Ultras Paris (CUP) a organisé ce dimanche la deuxième AG de son existence. Cette fois-ci, le rendez-vous était fixé du côté du Corcoran's (20e arrondissement de Paris). Comme il y a quelques mois et afin d'accueillir les très nombreuses personnes intéressées, deux sessions ont eu lieu : une première le matin et une deuxième dans l'après-midi. Au total, près de 600 supporters, ou curieux, étaient inscrits pour les deux sessions du jour et, à l'heure de faire les comptes, l'association dont le but avoué est le retour des supporters dits ultras au Parc des Princes compte désormais pas moins de 1 400 adhérents, sept mois après le dépôt des statuts en préfecture ayant validé sa création.

Concernant la réunion en tant que telle, la première heure a été utilisée pour carter les nouveaux arrivants et vendre les différents t-shirts, écharpes et stickers au nom du groupe. Après cette première partie qui a duré près d'une heure, le Collectif a ouvert l'assemblée générale en commençant par se réjouir de l'engagement que suscite l'association, en parcage comme au Parc des Princes. Le fait que le mouvement soit de plus en plus médiatisé a également été décrit comme un bon point. Le soutien pour le moins inattendu de la préfecture de police de Caen puis de Blaise Matuidi témoignent d'ailleurs de cet élan en faveur d'un retour des Ultras.

Le Collectif a ensuite tenu à rappeler l'importance des différentes actions sociales - contre la mucoviscidose, par exemple - dans lesquelles il s'est engagé dernièrement, avant de répondre aux questions des nouveaux membres. Il a notamment rappelé que le but est d'avoir une tribune à tendance ultras au Parc des Princes, toutes les associations de ce type ne fréquentant plus le stade parisien depuis la mise en place du Plan Leproux à l'été 2010. Sur la question de la date du retour au Parc, Romain, le président du CUP que nous avions interviewé il y a quelques mois, se montre optimiste, tout en restant mesuré : «Ne pensez pas qu'on va revenir demain. Mais je pense que, dans pas longtemps, on va revenir au Parc. »

Concernant ce dossier particulièrement important, le président de l'association a donné sa vision des choses concernant la position du club. Au sein du PSG, le président «Nasser Al-Khelaïfi est à 100% pour le retour des ultras et au-dessus de lui aussi » selon Romain. Il répète que l'homme qui met des bâtons dans les roues aux ultras est toujours le même, Jean-Philippe D'Hallivillée, le responsable de la sécurité. Concernant la fameuse réunion avec le club qui a été annoncée par le CUP et l'ADAJIS (Association de Défense et d'Assistance Juridique des Intérêts des Supporters) lundi dernier, elle est pour l'instant prévue mais pas encore fixée.

Un autre thème important a été abordé, celui du prix des abonnements, combat très important et régulier du mouvement ultra parisien depuis des années. La position de l'association est la même qu'historiquement : «On négociera avec le club pour baisser les prix. On défend le football populaire, on ne peut pas se permettre d'avoir des abonnements aussi chers. » Aujourd'hui, l'abonnement le moins cher au Parc des Princes coûte pas moins de 420€.

L'assemblée générale se termine, comme la première, par deux chants en hommage à «Momo», figure du mouvement ultra parisien décédé il y a quelques mois, et par deux autres chants pour le PSG.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux