Article 

PSG/Lille (0-1), les performances individuelles

Publié le lundi 2 août 2021 à 1:39 par Philippe Goguet
Le PSG s'est incliné 1-0 contre Lille lors du Trophée des Champions, ne parvenant jamais à faire sauter le verrou lillois. Retour sur les performances des Parisiens au cas par cas.

Navas : Le gardien parisien n'aura eu besoin que de six minutes pour se montrer déjà décisif dans sa surface en sortant un gros tacle devant Burak qui s'apprêtait à marquer. Il a d'ailleurs repoussé ou capté toutes les tentatives du Turc, qu'elles soient plus ou moins proches du but. Les Lillois vont rarement forcer le Costaricien à l'exploit mais Navas ne parviendra pas non plus à en réussir un sur la frappe victorieuse de Xeka. Dur de lui en vouloir pour autant vu le coup de fusil. 

Hakimi : Malgré les sifflets continus l'ayant visé, le latéral marocain ne s'est pas laissé impressionner du tout et il a même été le meilleur Parisien du match. Par sa simple activité et ses montées permanentes, il a même fait basculer le jeu parisien vers son côté, ses partenaires le considérant même parfois un peu trop comme celui qui allait trouver la solution tout seul. Il y est régulièrement parvenu par ses jambes et son punch, même si tous ses centres n'ont logiquement pas été parfaits. Il a aussi eu un peu de mal à terminer le match, manquant de précision sur la fin, tandis qu'il a concédé un peu trop de fautes, dont une très bien placée en début de match. Mais son apport dans le jeu est tel que c'est vite oublié, même s'il lui faudra développer une réelle alchimie avec ses partenaires.

Kehrer : Le défenseur central allemand a dû gérer bon nombre de situations ce dimanche, devant à la fois surveiller le couloir droit de Hakimi et se coltiner l'immense Burak dans les duels aériens. Il s'en est dans l'ensemble bien sorti dans les deux domaines, particulièrement face au Turc qui a eu du mal à servir de point d'appui comme il le fait d'habitude. Il a toutefois réussi sur le but, même si Kehrer peut difficilement faire mieux sur l'action. On a aussi vu l'Allemand couvrir Kimpembe quand ce dernier tentait de monter, s'en sortant convenablement également. C'est dans la relance qu'il a été le moins en vue, malgré quelques transitions vers Hakimi sur le flanc.

Kimpembe : Titulaire surprise alors qu'il n'avait pas joué le moindre match amical, le gaucher a vite montré qu'il était dans le ton du match et plein de jus. Jamais dépassé avec le ballon, parfois prompt à imprimer sa marque à l'adversaire comme David a pu le constater sur quelques tacles, il a finalement surtout tenté d'apporter du dynamisme balle au pied après la pause, montant le plus possible pour créer des décalages. Même s'il en a délégué une partie à Kehrer, il n'a pas abandonné la partie défensive de son rôle et a tenu bon jusqu'au bout avant de sortir exténué.

Kurzawa l'a remplacé pour la fin de match et il a tenté quelques centres depuis son flanc gauche mais n'a jamais été dangereux.

Diallo : Aligné côté gauche, le gaucher a connu un début de rencontre très compliqué au cours duquel il a enchaîné les erreurs techniques. Il s'est peu à peu repris et il est même devenu intéressant lorsqu'il a pu défendre en avançant, interceptant plusieurs ballons qui ont fait mal aux Lillois. Au moment d'être vraiment dangereux, il a en revanche eu du mal, et pas seulement sur l'énorme occasion qu'il rate avec une tête non cadrée. Il a dans l'ensemble eu du mal à combiner dans les petits espaces, comme Kurzawa après lui quand Diallo est passé dans l'axe. Défensivement, il a dans l'ensemble tenu bon, malgré un carton reçu.

Danilo : L'autre titulaire surprise du soir a fait un match où il est comme souvent apparu de façon très sporadique. On l'a à peine vu défensivement, tout au plus sur quelques longs ballons où il a fait parler son jeu aérien, et il est trop lent à venir contrer Xeka sur le but. Avec le ballon, il a décroché entre les défenseurs centraux mais n'a pratiquement rien apporté dans cette position non plus. Au moins, il n'a pas perdu le ballon mais le bilan est bien maigre. 

Herrera : Le milieu relayeur espagnol a bien tenté d'animer le jeu parisien en première période, essayant d'ordonner les attaques avec notamment plusieurs bons renversements vers Hakimi mais il n'y est que très modérément parvenu comme en témoigne le tout petit nombre d'occasions. Moins présent au coeur du jeu et plus en projection pour la seconde partie du match, il n'a pas fait d'étincelles non plus dans ce registre. Défensivement, il a comme toujours fait le travail, à défaut de réellement peser.

Dina Ebimbe : Le jeune milieu relayeur gauche du soir est passé à côté de son match, malgré quelques tentatives qui laissaient à penser à une autre performance en début de partie. Il a ensuite passé la première période à tenter de trouver sa place, tant sur le terrain que dans le jeu, et il n'a jamais vraiment réussi au final. On l'a encore moins vu après la pause et il est logiquement sorti à vingt minutes de la fin. Défensivement, il a bien récupéré quelques ballons mais est un peu loin de Xeka au moment du but. 

Wijnaldum s'est positionné très haut, pratiquement en soutien d'Icardi, et il a d'entrée réussi à trouver l'Argentin alors que ce n'était pas un mince exploit durant ce match. Il a aussi été proche de marquer et a provoqué quelques coup francs par son jeu de corps.

Draxler : L'Allemand a mis un certain temps à rentrer dans le match, une bonne demi-heure, et il a ensuite alterné entre la gauche et la droite du terrain avec les mêmes difficultés. Il s'est souvent proposé, n'a pas hésité à tenter de s'insérer dans la défense adverse mais il a eu les pires difficultés à se retourner et à se mettre dans le sens du but, ce qui l'a au final souvent empêché de peser. Il a aussi tenté sa chance à plusieurs reprises, de près comme de loin, mais a manqué de précision pour tromper le gardien. Malgré une fin de match où il est bien en vue, il a régulièrement fait des choix discutables dans la zone de vérité et ses coups de pieds arrêtés ont dans l'ensemble été décevants.

Kalimuendo : Sur l'autre aile que Draxler en permanence mais dans un tout autre style, le jeune attaquant n'a pas non plus brillé ce dimanche soir. Il a bien tenté de faire parler sa vitesse et de percuter balle au pied mais il n'a jamais vraiment réussi à déborder ses adversaires directs et il s'est donc plus souvent perdu dans ses dribbles qu'il n'a fait de réelles différences. L'envie était là mais c'était un peu trop brouillon, tant dans ses percussions que dans ses échanges avec ses coéquipiers.

Gharbi l'a remplacé en fin de partie et il a tenté d'exister face à des adversaires qui n'ont pas hésité à le solliciter physiquement. 

Icardi : Heureusement qu'il a donné le coup d'envoi pour toucher le ballon durant le premier quart du match... Sa première période est franchement insuffisante et ce fut seulement un peu mieux après l'heure de jeu quand Lille a joué plus bas et que des ballons plus exploitables sont arrivés. Une bonne remise de la tête sur un corner, un travail en pivot par-ci, un appel en profondeur par-là ou encore une balle d'égalisation offerte par le gardien mais mal exploitée. A l'heure de faire les comptes, son match est tout de même raté dans les grandes largeurs et ce qu'il a proposé n'a clairement pas fait oublier les absents. Il n'est pas le seul, mais peu ont son CV.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 20 septembre

dimanche 19 septembre

samedi 18 septembre

vendredi 17 septembre

jeudi 16 septembre

mercredi 15 septembre

mardi 14 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux