Article 

Le match, la préparation de PSG/Barça, Verratti, Di Maria, etc, la conf' complète de Pochettino après Brest/PSG (0-3)

Publié le dimanche 7 mars 2021 à 1:35 par Arthur Verdelet
C'est un Mauricio Pochettino satisfait de la victoire et détendu qui s'est présenté à la presse ce samedi après Brest/PSG (0-3). L'entraîneur argentin est revenu sur la performance collective, celle de deux joueurs nommés Verratti et Di Maria ; puis il a beaucoup été question du PSG/Barça à venir, notamment la préparation de la rencontre.

Vous avez pu faire une revue d’effectif aujourd’hui, entre les joueurs revenant de blessure, de suspension et ceux jouant un peu moins d’habitude. Satisfait de la performance du collectif assemblé ce soir ?
« Oui, je suis content de la prestation de l’équipe. La victoire nous permettant de passer au prochain tour était l’objectif que nous étions venus chercher. On peut maintenant déjà penser à notre prochain match, en Champions League. Je suis bien sûr satisfait, de pouvoir m’appuyer sur d’autres joueurs, de bénéficier d’un groupe de plus en plus fort. Ça élève le niveau de compétitivité et c’est ce qui va faire que l’objectif sera capable d’atteindre ses objectifs. Qu’on reste tous ensemble. »

Sur quoi allez-vous axer la préparation d’ici mercredi ? Qu’est-ce qu’il faut faire et au contraire ne pas faire ?
« Ça fait deux mois que je suis en France, qu’il y a une panique terrible à l’approche des grandes échéances concernant la préparation et tout ce qui précède un match comme celui qu’on va disputer contre Barcelone. Peut-être que je n’ai pas du tout cette vision parce que ça ne fait que deux mois que je suis ici. Je crois que les compétitions nécessitent différentes approches, parce qu’elles sont différentes. On ne peut pas jouer la Coupe de France comme la Ligue 1 et la Champions League. On doit jouer au naturel. On sait que l’équipe sera prête à combattre et il n’y pas spécialement de choses à faire ou à arrêter de faire. Il y a toujours des choses à corriger, à améliorer. Il faut réussir à aborder la rencontre de la meilleure des manières, avec la meilleure tactique et le meilleur plan de jeu pour réussir à passer au prochain tour. »

Avec Marco Verratti, votre équipe n’est pas la même. On imagine que vous avez apprécié sa prestation ce soir ? Votre équipe semble également monter en régime au meilleur des moments, que ce soit physiquement ou collectivement.
« Oui, le jeu est collectif et tous les joueurs sont importants. C’est clair que pour le cas de Marco, c’est un joueur important, pas uniquement maintenant mais depuis des mois et des années au PSG. Pour autant, le ressenti collectif reste toujours le plus important, passant avant les individualités. Si on arrive à trouver le bon équilibre avec ces grandes individualités, mais placées au service de l’équipe, on va devenir une équipe très forte et difficile à battre. Je suis content des joueurs qu’on est en passe de récupérer et je suis sûr qu’on sera prêt à montrer notre meilleur visage mardi. »

Comment va Angel Di Maria et est-il prêt à débuter mercredi soir ?
« Il reste plusieurs jours avant d’arriver à mercredi. On va évaluer sa situation de jour en jour et plus particulièrement mardi pour prendre une décision concernant l’équipe alignée. Je suis tout de même content de la demi-heure jouée par Angel, toujours très importante après cette blessure. Il n’avait pas rejoué depuis qu’il a été touché contre Marseille. »

Allez-vous faire une mise au vert avant ce match contre le FC Barcelone ?
« Peut-être que oui, peut-être que non (rires des journalistes). Pourquoi vous rigolez ? Si, j’ai déjà fait mon choix (nouveaux rires). Mais je ne comprends pas cette question, ce n’est pas très important. C’est la première fois en deux mois que vous me questionnez à ce sujet (les journalistes lui font remarquer qu’il n’en a pas fait jusque-là). Je n’aime pas les mises au vert mais l’équipe a parfois besoin d’une concentration supplémentaire, et parfois pas spécialement. On a convenu avec le staff qu’après plusieurs semaines mouvementées, avec plusieurs joueurs blessés, et des problèmes de gastro-entérite, de virus et avec cette pandémie, le plus important était de rester tranquille à l’hôtel, de nous entraîner et d’y retourner le soir pour préparer au mieux le match. Ça ne veut pas dire pour autant que la concentration est la clé du rendement, on le fait par nécessité.

Ça ne définit pas nos choix à l’avenir non plus, tout dépendra des circonstances. Les décisions sont uniquement fixées par rapport à ce que le groupe a besoin. D’habitude, quand on joue à domicile, on se retrouve à l’hôtel le matin, on mange tous ensemble, on se repose et on rejoint le stade ensemble par la suite. Ceci, on le fait toujours. Certaines fois, on ajoute la nuit précédente pour mieux se reposer, pour être ensemble ou parce qu’on va avoir une activité en groupe ou une réunion. Tout ça, on le met en place selon ce qu’on analyse du groupe. »

Une dernière question pour Miguel (D’Agostino), quelle a été votre réaction de revenir à Brest après ces belles années sur place ?
« J’ai été très content de retrouver Brest, le stade. C’est dommage qu’il n’y ait pas de supporters pour pouvoir partager ce moment. (Pochettino joue le blagueur en traduisant les propos de son adjoint en Espagnol). »

Mauricio Pochettino a aussi évoqué l'infirmerie parisienne, tout particulièrement le cas de Thilo Kehrer, et c'est à retrouver ici.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

samedi 17 avril

vendredi 16 avril

jeudi 15 avril

mercredi 14 avril

mardi 13 avril

lundi 12 avril

dimanche 11 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux