Article 

Moreno : «Quand le PSG a des espaces pour attaquer, c’est très dur»

Publié le jeudi 16 janvier 2020 à 9:43 par Jean Chemarin
Robert Moreno s'est dit fier de son équipe hier soir malgré sa défaite 4-1 face au PSG. Le nouvel entraîneur de Monaco a aussi salué en conférence de presse d'après-match la performance de Keylor Navas et la capacité du PSG a profité des espaces.

Après sa victoire en Coupe de France face à Reims et son nul prometteur au Parc dimanche, Robert Moreno a subi son premier revers sur le banc de l'AS Monaco mercredi soir, face à un PSG supérieur. En conférence de presse d'après-match, l'entraîneur espagnol a tenu à positiver malgré tout : «Je suis très content de mon équipe, je suis fier d’eux. On a continué à jouer avec notre idée pendant 95 minutes. On n’était pas si bon dimanche, on n’est pas si mauvais ce soir. On n’a jamais arrêté d’attaquer, c’est bien. Quand le PSG a des espaces pour attaquer, c’est très dur. On a pris des risques avec nos latéraux et c’était difficile pour nos deux centraux ensuite, car ils ont été très bons en transitions.»

Pour Moreno, la victoire parisienne ne s'explique pas forcément par une fraicheur physique supérieure par rapport à son équipe : «Je pense que physiquement on était prêt pour rejouer, même après dimanche. Au Parc des Princes, on avait été très précis dans le dernier geste, moins ce soir, et Navas fait aussi un grand match, car on a des occasions pour marquer. La différence est minime au final. Fabregas peut jouer avec une telle intensité tous les trois jours, il a l’intensité mentale pour y arriver, on doit s’habituer à un tel rythme.»

«Si on marque sur nos premières occasions, peut-être que le match est différent...»

L'ancien fidèle adjoint de Luis Enrique a ensuite livré son regard tactique sur la rencontre : «Au final, on a peut-être pris trop de risques, oui. On pensait pouvoir revenir à 3-2 mais au final on en a pris un quatrième, mais j’aime l’idée de ne jamais abandonner l’envie de marquer. Le plan de match était simple : fermer les espaces, protéger notre but et ensuite contre-attaquer mais on n’a pas réussi à avoir la qualité technique à la récupération du ballon et ils ont mieux pressé aussi. Si on marque sur nos premières occasions, peut-être que le match est différent...»

Enfin, et c'est tout à son honneur, l'entraîneur monégasque n'a pas cherché à se cacher derrière l'excuse arbitrale pour justifier la défaite de son équipe : «Je n’ai rien à dire sur l’arbitrage. C’est un métier très difficile, comme le VAR, car vous dépendez des angles de caméra, des ralentis. Ils ont fait du mieux qu'ils ont pu. Je n’ai donc rien à dire sur les arbitres car je n’ai pas de contrôle sur eux, j’ai du contrôle sur mes joueurs, et nous devons travailler pour améliorer ces situations.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

dimanche 02 août

samedi 01 août

vendredi 31 juillet

jeudi 30 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux