Article 

PSG/AS Saint-Etienne (4-1) en cinq remarques

Publié le lundi 26 octobre 2015 à 1:37 par Philippe Goguet
Retour sur la belle victoire du PSG contre Saint-Etienne (4-1) par le biais de cinq remarques sur la compo, le jeu, le match, le score ou encore l'adversaire.

Pastore absent inattendu, l’axe inversé Marquinhos/Silva confirmé

Trois jours après PSG/Real Madrid, la composition de Laurent Blanc était très attendue et la plus grosse surprise est finalement venue de l’absence imprévue de Javier Pastore. Attendu dans le onze de départ, l’Argentin a finalement dû déclarer forfait alors qu’il aurait dû commencer. Mais il reste encore à savoir à la place de qui. Autre élément à regarder dans la composition d’équipe, Blanc a confirmé que Marquinhos jouerait désormais dans l’axe droit et Silva dans l’axe gauche quand les deux sont alignés ensemble. Et le duo a une nouvelle fois très bien marché.

Constant, le PSG a gagné ses deux mi-temps

Ce n’était pas la première fois cette saison que le PSG gagne ses deux mi-temps mais il avait souvent pris l’habitude ne jouer que 45 minutes d’un match, se contentant de ne pas faire grand-chose durant l’autre mi-temps. En Ligue 1, c’est même seulement la 2ème fois que cela arrive cette saison après le match contre Guingamp à la mi-septembre (3-0) tandis que le PSG avait également réussi contre Malmö et le Shakhtar. Mieux, comme à Nantes ou à Monaco, le PSG a encore réussi une mi-temps avec trois buts inscrits, et c'est donc la première fois à domicile.

Enfin le premier but avec les trois attaquants impliqués

SI Di Maria, Cavani et Ibrahimovic ont de belles statistiques individuelles, ils ont souvent manque de complémentarité entre eux et le but marqué par le Suédois après l'heure de jeu est le premier dans lequel les trois attaquants parisiens sont impliqués ensemble cette saison. Di Maria a enclenché l’action vers Cavani et Zlatan a conclu. Jusque là, Ibra et Di Maria avaient fait marquer Cavani et vice-versa mais il manquait à chaque fois le troisième larron dans l’action. Symbole du bon match de l’attaque parisienne, le premier but avec les trois joueurs est arrivé. Dans cette rencontre, il faut également souligner que Zlatan et Cavani se sont offerts un but à chacun, une rareté au PSG où leur relation est faite de hauts et de bas. Et, après Bastia, c’est le 2ème match d’affilée où l’Uruguayen donne une passe décisive au Suédois.

L’écart au score a été digne du contenu.

Si le PSG a (très) souvent gagné cette saison, le score a régulièrement été généreux par rapport au contenu, le triomphe à Monaco (3-0) sonnant même comme l’exception qui confirmait la règle jusque là. Parmi les rencontres conclues par un gros score, les trois buts d’écart face à Donetsk (3-0) étaient flatteurs, ceux contre Guingamp (3-0) ou à Nantes (4-1) également et les derniers matches avaient vu un PSG de plus en plus radin en occasions franches. Cette fois-ci, le PSG s’en est créé un nombre très important et il a marqué quatre buts pour la 2ème fois cette saison après le déplacement à Nantes. Et entre les deux matches, si le score est le même, le jeu est bien différent.

Saint-Etienne a une belle tête de victime

La réaction parisienne était attendue mais le doute entourait malgré tout cette rencontre avant le coup d’envoi, les Verts restants sur une victoire en Europe. Finalement, le match a été à sens unique et s’est déroulé comme lors de la dernière visite de l’AS Saint-Etienne en avril dernier pour la demi-finale de la Coupe de France. Le score est d’ailleurs le même (4-1) et le PSG a donc gagné son septième match consécutif contre les Verts toutes compétitions confondues. Pour Saint-Etienne, il faut remonter au 27 octobre 2013 pour retrouver trace d’un point arraché au PSG. Et cela fait donc 7 défaites, dont pas mal de raclées, en moins de deux ans.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux