Article 

L'Italie gagne sans briller, Verratti et Florenzi moyens

Publié le lundi 29 mars 2021 à 9:08 par Pierre Bastide
L’Italie s’est imposé face à la Bulgarie (2-0), ce dimanche, avec deux joueurs du PSG dans ses rangs. Retour sur les performances d’Alessandro Florenzi et Marco Verratti par l’intermédiaire des notes de la presse.

L’Italie enchaîne. Après son succès  contre l’Irlande du Nord (2-0) il y a trois jours, la Nazionale a battu la Bulgarie sur le même score pour conforter sa première place dans son groupe d’éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022. Rien n’a pourtant été simple pour les hommes de Roberto Mancini. Parmi eux, Alessandro Florenzi et Marco Verratti ont manqué d’inspiration face au bloc compact adverse.

Très en vue dans son couloir droit jeudi et passeur décisif, Florenzi a cette fois nettement moins pesé sur la rencontre. Alors qu’il avait enchaîné les montées offensives durant toute la rencontre, le latéral parisien est paru moins à l’aise face à la défense à cinq bulgare. Une discrétion relevée par la Gazzetta dello Sport qui lui attribue un 5.5/10. Le quotidien italien regrette que le joueur soit « resté coincé derrière, n’osant jamais ». Il note également une certaine fébrilité lors des « quelques passes en arrière qui ont provoqué de l’anxiété »

Un constat général partagé par le Corriere dello Sport qui est tout de même moins sévère avec un 6/10. Le journal sportif met en avant la bonne organisation de la Bulgarie qui a systématiquement « fermé les espaces » et empêché le Parisien de trouver ses partenaires. Une problématique récurrente dans ce match pour l’Italie, dont la délivrance est venue d’un penalty transformé par Andrea Belotti juste avant la mi-temps.

L’attaquant italien aurait même pu s’offrir un doublé sur « un joli lancement en profondeur » de Marco Verratti mais le ballon a échoué sur le poteau, se souvient la Gazzetta dello Sport. Le journal attribue un 6/10 au milieu de terrain parisien, moyen dans l’ensemble mais capable de provoquer le danger. Même note et même avis pour le Corriere dello Sport. S’il regrette le manque de justesse de Verratti « pendant les 80 premières minutes de jeu », le quotidien relève l’inspiration de l’ancien de Pescara pour Insigne en fin de match, qui mène au but de Locatelli.

Avec deux victoires en deux matches, l'Italie a déjà fait le trou et le PSG peut espérer un peu de repos pour ses deux joueurs qui ont joué pratiquement l'intégralité des deux premiers matches.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 06 mai

mercredi 05 mai

mardi 04 mai

lundi 03 mai

dimanche 02 mai

samedi 01 mai

vendredi 30 avril

jeudi 29 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux