Article 

Bohr, ce mystérieux projet de Superligue imaginé par le PSG

Publié le mardi 20 février 2024 à 11:25 par Jean Chemarin
Farouche opposant à la Superligue défendue par le Real Madrid et le Barça, le PSG aurait pourtant imaginé il y a quatre ans la création d'une nouvelle compétition européenne assez proche en compagnie de la Juventus Turin, avant de finalement abandonner l'idée.

En 2020, alors que le monde était frappé de plein fouet par le Covid, plusieurs dirigeants de grands clubs de football ont commencé à paniquer et réfléchir à la création d'une nouvelle compétition européenne concurrente à la Ligue des champions. Plusieurs projets furent étudiés, par différents clubs, jusqu'à ce fameux dimanche 18 avril 2021. Il est alors un peu plus de 22h quand un communiqué tombe, celui de la création de la "Super League". Une compétition moins ouverte que la C1 et réservée aux plus grands clubs européens.

Douze clubs, parmi les plus puissants au monde (Real Madrid, FC Barcelone, Atlético Madrid, Manchester United, Manchester City, Liverpool, Tottenham, Arsenal, Chelsea, Juventus Turin, Inter Milan et AC Milan), annoncent en choeur créer une nouvelle compétition européenne avec 15 membres récurrents et cinq invités chaque saison. Serpent de mer depuis des années, la Superligue venait de naître. Mais c'était sans compter sur la révolte des supporters à travers l'Europe, ainsi que des fédérations nationales et de l'UEFA.

Trois jours plus tard, les six clubs anglais annoncent se retirer de ce projet très impopulaire, imités ensuite par les Italiens et l'Atlético Madrid. La Superligue est déjà morte, du moins dans cette version. Pas dans les douze clubs fondateurs de cette éphémère Superligue, le PSG se pose lui en farouche opposant et Nasser Al-Khelaïfi ressort grandement renforcé par cet épisode puisqu'il deviendra en 2021 le nouveau boss de l'ECA, l'association européenne des clubs, en remplacement d'Andrea Agnelli, le président de la Juventus Turin.

Quand Al-Khelaïfi et Andrea Agnelli discutaient d'une nouvelle compétition européenne

En janvier dernier, Andrea Agnelli s'est confié au Financial Times et a révélé avoir pourtant travaillé avec Nasser Al-Khelaïfi sur la création d'une sorte de Superligue. Le projet se nommait Bohr, en hommage au physicien danois qui a notamment mené des travaux sur la bombe atomique. « Je me souviens avoir pris l'avion pour Paris au milieu du Covid, a raconté Agnelli au média économique. Il n'y avait personne. Paris était désert. Moi et Nasser avons discuté [d'un nouveau tournoi], en se disant que nous avions besoin de changement, parce que sinon, nous étions morts ». 

Selon L'Equipe, cette discussion entre Al-Khelaïfi et Agnelli a eu lieu à l'automne 2020, soit six mois avant l'annonce du lancement de la Superligue, et il s'agissait d'un projet type Superligue, mais différent de celui porté par le Real Madrid et le Barça, qu'a ensuite rejoint la Juventus. Un projet assez avancé puisque comme le révèle L'Equipe ce mardi, Nasser Al-Khelaïfi et son chef de cabinet Daniel Markham ont fait travailler la société britannique O & O pour élaborer cette nouvelle compétition, dont les contours et le business plan ont été mis par écrit dans un document d'une trentaine de pages que le journal s'est procuré.

Le projet Bohr du PSG prévoyait la fin des ligues nationales

Un projet que ne dément pas l'entourage du président du PSG, qui assure toutefois que ce dernier a été « entièrement réalisé avec les connaissances de l'UEFA ». Pour déboucher finalement sur la nouvelle mouture de Ligue des champions, qui entrera en vigueur à partir de la saison prochaine ? Selon L'Equipe, le projet imaginé par Nasser Al-Khelaïfi comprenait 24 clubs, avec les 14 aux revenus les plus élevés, et l'idée était de faire un mini-championnat avant une phase à élimination directe.

Comme dans la future Ligue des champions, qui concernera toutefois 36 clubs, sans présence garantie des clubs les plus puissants. Surtout, la future Ligue des champions ne remet pas en cause les championnats nationaux, contrairement au projet Bohr imaginé par le PSG, qui aurait dû se jouer sur 39 semaines et prévoyait selon le document consulté par L'Equipe la « sécession totale des ligues nationales, visant à maximiser les revenus ». Le quotidien précise qu'en pratique, les clubs auraient continué leur championnat, mais en alignant probablement une équipe B, ce qui aurait forcément suscité un vif tollé.

Si le PSG se dit aujourd'hui fortement opposé à l'idée de Superligue, il aurait donc travaillé sur un projet assez similaire il y a quatre ans, en plus d'avoir été aussi un temps dans la boucle du projet du Real Madrid, du Barça et la Juventus Turin selon L'Equipe. Un projet auquel il aurait renoncé parce qu'il jugeait, selon certaines sources, que les sommes qui lui étaient promises n'étaient pas suffisantes. Peut-être aussi que Nasser Al-Khelaïfi a vite compris qu'il était préférable de rester lié à l'UEFA.

La nouvelle Ligue des champions, déjà une sorte de Superligue ?

D'ailleurs, selon le document consulté par L'Equipe, le projet Bohr imaginé par le président parisien supposait bien l'implication de l'UEFA, qui devait « garantir la légitimité de la compétition et être le seul distributeur solidaire (des aides reversées aux autres clubs) ». Le président du PSG a donc réfléchi à une sorte de Superligue encadrée par l'UEFA quand le Real Madrid et le Barça veulent eux se détacher de l'instance européenne dans l'espoir de générer plus de revenus.

Certains diront que la nouvelle formule de l'UEFA, qui va générer plus de matches et plus d'argent que la précédente, est déjà une sorte de Superligue, avec souvent les mêmes clubs qui y participent, mais l'accès à cette nouvelle mouture de la Ligue des champions restera lié au mérite sportif et on pourrait par exemple avoir un Brest ou un Girona en C1 la saison prochaine, ce qui ne serait pas le cas dans la Superligue de Florentino Pérez et Joan Laporta par exemple.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

samedi 13 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee