Article 

Bulka : « Je veux jouer au plus haut niveau possible »

Publié le jeudi 6 mai 2021 à 17:17 par Théo Darbion
En prêt à Châteauroux jusqu’à la fin de la saison, le jeune portier polonais du Paris Saint-Germain en a profité pour se livrer à une petite interview dans les colonnes du magazine de la Berri. L’occasion pour Bulka de revenir sur son expérience en prêt, mais également sur ses débuts ou son parcours au PSG.

À quelques jours d’un match finalement perdu face au rouleau-compresseur troyen, Marcin Bulka, qui gardera vraisemblablement les cages indriennes pour les derniers matches de la saison de Ligue 2, s’est livré dans un petit entretien pour PROlongations, le magazine de la Berrichonne. Forcément, le gardien prêté par le PSG a été interrogé sur son arrivée à Châteauroux et son intégration au groupe. Une première impression plutôt positive pour Bulka qui décrit un groupe très accueillant et qui a très vite « matché » avec lui.

Le jeune polonais souligne au passage un point qui lui tient à coeur, « parler la langue du pays dans lequel on joue », un exercice auquel il se prête volontiers grâce aux « efforts » de ses partenaires, malgré, de son propre aveu, son « gros accent ». En somme, la perspective d’un nouveau départ dans un cadre favorable, le Polonais appréciant visiblement le calme et la tranquillité de l’Indre pour « se concentrer sur son activité » après avoir connu Londres ou Paris.

Le grand espoir des Aigles Blancs est aussi revenu sur sa blessure frustrante survenue 3 matches à peine après son arrivée, fournissant quelques précisions : « La veille de la rencontre face au Paris FC, mon pied est resté bloqué au sol mais mon corps est parti. J’ai directement senti que c’était une blessure importante en entendant le "clac". » Une première grosse interruption dans sa jeune carrière qui a été difficile à accepter pour le fougueux natif de Plock, « Quand on est jeune, on n’est pas patient, et quand on se blesse on doit l’être énormément » ; qui souligne tout l’aspect mental de la récupération en évoquant un weekend salutaire passé en Pologne pour se « ressourcer » auprès des siens et revenir plus déterminé.

Et effectivement, depuis son retour, le rempart de Mazovie présente un visage plus déterminé que jamais malgré les revers essuyés par la Berrichonne. Dernier exemple en date, le match mal payé à Clermont avec un Bulka qui ne se défile pas sur l’échec castelroussin : « On prend un but gag sur le corner de Berthomier ». Pour autant, c’est surtout le caractère dur au mal du jeune portier qui ressort, très enthousiasmé par ces matches formateurs qui poussent à se « donner à 200 %, à être encore plus concentrés, encore plus attentifs. »

Le natif de Plock en a également profité pour se livrer sur les débuts de sa carrière, un point plus méconnu de son parcours. L’occasion d’évoquer pèle-mêle ses souvenirs d’enfants en Pologne, jouant dans la rue avant d’intégrer à 13 ans l’académie polonaise du FC Barcelone. Une période charnière et des moments de doute, forcément, à l’heure de « partir si tôt de la maison ». Mais aussi des souvenirs beaucoup plus heureux par la suite, ses solides prestations - l’imposant slave faisant déjà parler sa puissance à l’époque - ou encore son premier stage et son premier match de Youth League à Barcelone : « J’ai fait un très bon entraînement, et le soir même, mon téléphone n’arrêtait pas de vibrer...J’avais pleins de notifications, c’était la première fois que j’étais exposé comme ça, c’était impressionnant. »

Enfin, Bulka s’est un peu exprimé sur son arrivée au PSG et ses ambitions pour l’avenir. À l’issue de sa période dans les rangs de l’académie catalane, Bulka avait signé à Chelsea où il pouvait notamment côtoyer des joueurs comme John Terry, une expérience de rêve pour le jeune polonais. Pour autant, le longiligne gardien n’a pas bien hésité quand son ancien entraîneur Gianluca Spinelli lui a proposé de le rejoindre au PSG : « Quand le PSG te propose un contrat... Tu ne peux pas refuser ! ». Forcément, pour l’un des plus grands espoirs au poste de gardien, c’est en effet une opportunité rêvée : « Mon objectif futur est de jouer au plus haut niveau : c’est pour ça que j’ai prolongé avec le PSG jusqu’en 2025. »

Et Bulka paraît donc bien parti pour s’inscrire dans la durée au club parisien. S’il ira vraisemblablement à nouveau s’aguerrir en prêt la saison prochaine, devant encore « gagner en expérience et voir le plus de scénarii possible dans le football » le jeune polonais déterminé pourrait ensuite bien postuler une place dans le groupe parisien… pourquoi pas pour préparer la succession d’un certain Keylor Navas ?

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

samedi 25 septembre

vendredi 24 septembre

jeudi 23 septembre

mercredi 22 septembre

mardi 21 septembre

lundi 20 septembre

dimanche 19 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux