Article 

«Le PSG, de manière certaine, veut notre tête» affirme Bastia

Publié le mardi 20 septembre 2016 à 13:19 par Philippe Goguet
Alors que l'affaire du coup de drapeau sur Lucas doit être jugée ce jeudi, le directeur des services généraux du SC Bastia Anthony Agostini, a affirmé que le PSG en voulait au club corse, « un club de voyous ».

La commission de discipline de la LFP se réunit ce jeudi pour juger le dossier Lucas, touché (ou pas selon Bastia) par une hampe de drapeau alors qu'il allait tirer un corner lors du Bastia/PSG (0-1) du mois d'août. A quelques jours du jugement, Anthony Agostini, directeur des services généraux du SC Bastia, a évoqué dans l’émission Stonda Turchina le dossier et a accusé le PSG de façon importante.

Agostini reconnaît notamment que l'affaire est mal embarquée pour le club corse : «Le dossier de l’affaire Lucas ne sent pas bon. Il y a un énorme travail du Paris Saint-Germain qui a été fait le jour suivant le match. On a eu connaissance du rapport d’instruction le mardi 13 septembre. Quand j’ai pris connaissance du rapport, on a immédiatement demandé le report car il y avait des éléments cachés : le délégué qui avait déclaré à L’Equipe suite au visionnage de la vidéosurveillance que le joueur n’avait pas été touché n’est plus sûr de rien, l’arbitre sait que le joueur a été touché sans savoir à quel endroit...»

«Il y a surtout un courrier du PSG, qui dans des propos extrêmement virulents, dépeint notre club comme "un club de voyous" qui "nuit à la Ligue 1".»

Concernant le lobby du PSG, il précise : «Et il y a surtout un courrier du PSG, qui dans des propos extrêmement virulents, dépeint notre club comme "un club de voyous" qui "nuit à la Ligue 1". On est donc en train d’étudier avec Me Albertini les voies à approfondir, et je pense que d’ici l’audience de jeudi, on va dénoncer les pressions qui sont exercées sur la Commission de discipline car cette fois le PSG, de manière certaine, veut notre tête. Je pense qu’après l’audience, je proposerai au président Geronimi de publier le contenu de ce courrier gravissime qui invente des faits et mélange tout. [...] Ce qui me déplait fortement, c’est que le PSG a envoyé un courrier, avec l’aval du prince Nasser, au directeur général de la Ligue. Ce courrier, qui n’avait rien à faire dans le dossier d’instruction, est versé, vraisemblablement par le PSG lui-même. »

«Le témoignage de Lucas est très flou, il dit que la hampe l’a frôlé le long de la tempe.»

Comme il l'avait fait dès le soir du match, Agostini ne cache pas qu'« un supporter a gravement fauté » mais rappelle aussi que les circonstances sont très floues : «On a montré des vidéos très parlantes, on nous a sorti une vidéo de Canal+ qui a fait du zèle, qui est prise depuis le milieu du terrain de la tribune Sud, et qui laisserait penser que le joueur a été touché. Car c’est un élément important du dossier : savoir si le joueur est touché ou pas. Le témoignage de Lucas est très flou, il dit que la hampe l’a frôlé le long de la tempe.»

Le responsable corse dévoile déjà une partie de l'argumentaire de son club : «On plaidera que cette tribune est irréprochable depuis le début de la saison, mis à part quelques pétards lors de la réception du PSG. Il n’y avait plus eu de problèmes avec des joueurs contrairement à ce que dit le PSG, qui affirme que leurs joueurs sont mis en danger tous les ans. Ils nous accusent de faits graves. On se défendra sur ces points-là. Parce qu’il y a quand même Aurier qui bouscule le 4e arbitre durant l’échauffourée, Jesé qui met un coup de pied dans la porte des vestiaires et qui provoque un attroupement à l’entrée des vestiaires... Encore une fois ce sera le pot de terre contre le pot de fer, mais ça ne nous dissuadera pas de mener le combat jusqu’au bout. »

L'émission complète :

 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 25 février

mercredi 24 février

mardi 23 février

lundi 22 février

dimanche 21 février

samedi 20 février

vendredi 19 février

jeudi 18 février

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux