Article 

Neymar attaque encore en justice le Barça (El Mundo)

Publié le vendredi 28 février 2020 à 8:31 par Jean Chemarin
Pour la troisième fois depuis son départ du club, Neymar attaque le Barça en justice selon le quotidien généraliste espagnol El Mundo. Le Brésilien réclamerait 6,5 millions d'euros supplémentaires à son ancien club.

Jamais deux sans trois. Après avoir déjà porté plainte deux fois contre le Barça depuis son transfert au PSG en 2017, Neymar vient d'attaquer une nouvelle fois le club catalan selon une information révélée par le très sérieux quotidien généraliste espagnol El Mundo. L'objet de cette nouvelle assignation en justice ? Les imprévus fiscaux dont a dû faire face le joueur en tant que personne physique suite aux contrats fictifs signés avec le Barça lors de son transfert en 2013 en provenance de Santos. Transfert pour lequel le Barça a été condamné pour plusieurs irrégularités.

Neymar estimerait qu'à cause des erreurs du Barça, il a dû payer plus d'impôts que prévu. Le joueur réclamerait ainsi 6,5 millions d'euros au club catalan. Au total, le Brésilien réclamerait 38,6 millions d'euros au Barça en comptant les deux autres litiges en cours avec son ancien employeur. L'un concerne la fameuse prime de prolongation que le Barça ne lui a pas versé en intégralité suite à son transfert au PSG. L'autre concerne le salaire de sa dernière saison barcelonaise, qui ne lui aurait pas été payé en intégralité non plus.

Concernant la dernière demande de Neymar, El Mundo précise que le Barça n'a aucune intention de payer la somme réclamée, mais ne compte pas pour autant contre-attaquer en assignant à son tour en justice le joueur. Quoi qu'il en soit, cette nouvelle affaire ne plaide pas vraiment en faveur d'un rapprochement entre les deux parties l'été prochain. Une bonne nouvelle pour le PSG ?

Joueur(s) lié(s) 


News 

lundi 30 mars

dimanche 29 mars

samedi 28 mars

vendredi 27 mars

jeudi 26 mars

mercredi 25 mars

mardi 24 mars

lundi 23 mars

dimanche 22 mars

samedi 21 mars

vendredi 20 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux