Article 

Une concurrence cordiale évoquée en défense centrale

Publié le jeudi 22 février 2018 à 12:57 par Philippe Goguet
Avec trois défenseurs centraux de haut niveau, le PSG se retrouve à devoir gérer une concurrence compliquée à un poste clé. Pour autant, les principaux intéressés expliquent que tout va bien entre eux.

Le poste de défenseur central est l'un des moins pourvus en quantité dans l'effectif du PSG, mais sûrement pas en qualité. Avec trois joueurs de niveau international, Paris a à chaque rencontre un laissé pour compte qui pourrait être titulaire dans la plupart des grands clubs européens. Du côté de Madrid, Unai Emery a même poussé la concurrence encore plus loin en plaçant celui qui semblait le plus indiscutable de tous, à savoir le capitaine Thiago Silva, sur le banc de touche. 

Si le Brésilien n'a pas vraiment apprécié de se retrouver hors du terrain, il a fait contre mauvaise fortune bon coeur lors d'un entretien accordé à PSG TV, faisant l'apologie de ceux qui l'ont envoyé sur le banc : «On se parle tout le temps : tu as plus d’expérience, tu as joué beaucoup plus de matches importants, tu donnes ton avis mais je crois que ce n’est pas seulement ça. La qualité, elle est là. Kimpembe s’entraîne toujours très bien. C’est un joueur qui en deux ou trois ans a beaucoup progressé. Ce n’est pas facile pour un jeune défenseur central de progresser comme ça. Presnel démontre beaucoup de qualités, je suis content. C'est ma responsabilité, tout comme pour Marquinhos. Je dois juste continuer à travailler pour aider les deux.»

Continuer à travailler mais aussi laisser peu à peu sa place semble d'ailleurs être le destin prévu pour le capitaine du PSG comme il l'explique ensuite : «La rivalité et la concurrence sont toujours présentes dans le foot. Là j’ai déjà 33 ans, j'ai encore deux ans à jouer et après c’est sûr que les deux vont être responsables et vont faire progresser encore plus cette équipe.» Pour autant, pas sûr que le capitaine parisien avait prévu de voir ce plan arriver dès le 14 février 2018, PSG TV ne précisant pas à quelle date l'entretien a été réalisé.

De l'extérieur, l'option Kimpembe séduit de plus en plus et un ancien défenseur central parisien, José-Karl Pierre-Fanfan, en parle très bien dans Le Parisien : «Il a surtout rendu la rotation nécessaire par son niveau, il a instillé le doute chez son entraîneur. Il a des qualités énormes. Il défend debout et en avançant, il est très fort dans les duels et il apporte de la sérénité. Comme il est à l’aise techniquement, il ne panique pas lorsqu’il récupère la balle, y compris dans une zone à fort pressing. Sa faculté à ressortir le ballon est de très haut niveau. Maintenant, il va devoir gérer les attentes car les regards ont changé sur lui. Il doit aussi s’améliorer sur les coups de pied arrêtés offensifs.»

Du côté de Kimpembe, grand bénéficiaire de ce bouleversement en défense centrale, on apprécie en silence et c'est son agent François Gil qui s'exprime à sa place. Lui aussi met en avant la bonne entente à ce poste avec ses deux concurrents brésiliens : «Ils s’entendent très bien et Presnel sait que s’il est à ce niveau, il le doit aussi à l’attitude de Thiago Silva et Marquinhos. Il n’a jamais été mis de côté, ils lui ont toujours donné des conseils.» Dernièrement, des rumeurs persistantes évoquant l'absence totale de communication entre Kimpembe et Silva ont pourtant émergé, semblant même apparaître par moments contre Strasbourg quand la paire a été alignée.

Pour autant, et comme le rappelle François Gil, «il y a des échéances qui arrivent, ce n’est pas le moment d’avoir des états d’âme.» Un discours que celui qui ne jouera pas le très attendu match retour face à Madrid devra tenir, même si ce sera probablement bien plus dur à ce moment-là. D'après Thiago Silva, cela devrait toutefois bien se passer : «J’ai entendu beaucoup de personnes dire que le vestiaire du PSG est cassé. C’est tout le contraire. Tout ce qui vient de l’extérieur ne va pas casser notre vestiaire qui est magnifique. Je crois que si les choses marchent si bien sur le terrain, c’est parce qu’à l’intérieur on se respecte beaucoup.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

mercredi 20 juin

mardi 19 juin

lundi 18 juin

dimanche 17 juin

samedi 16 juin

vendredi 15 juin

jeudi 14 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux