Article 

Retour sur PSG Hand-Massy (33-17)

Publié le dimanche 24 septembre 2017 à 6:30 par Yorgos Bonos
Grâce à ses deux gardiens en état de grâce depuis le match face à Ivry, Paris n'a pas fait de détail contre le promu Massy (33-17). Les autres favoris du championnat se sont tous imposés et sont à égalité en tête avec Paris.

Le match

Avec ce match contre Massy, c'est un nouveau derby qui se présente aux Parisiens après la victoire contre Ivry lors de la première journée de championnat de France. Et l'ambiance particulière de ces rencontres est au rendez-vous avec une grosse colonie massicoise venue encourager ses troupes.

Pour ce match contre un promu, Paris commence avec les remplaçants du match de dimanche contre Kiel. Comme contre les Allemands, le match a du mal à se décanter dans les premières minutes. Il faut dire que la défense des visiteurs est très agressive et pose quelques problèmes de réglages aux hommes de Serdarusic. A l'inverse, la défense est encore impressionnante et permet à Omeyer de briller dans les cages et donc de répondre à Rodrigo Corrales qui avait été infranchissable en Ligue des Champions. Le match est donc très disputé et si Paris est visiblement plus fort, l'écart de niveau n'est pas traduit au tableau d'affichage (6-5 - 16ème).

Mais cette situation ne va pas durer. Déjà très agressif sur plusieurs situation en défense, le défenseur vétéran Ibrahima Sall va être expulsé par deux fois, aux 17ème et 21ème minutes, et laisser ses coéquipiers dans une infériorité numérique qui fera le régal notamment de Luc Abalo, impressionnant ce mercredi, et de Mikkel Hansen à son meilleur niveau depuis la rentrée et qui est redevenu le premier tireur de pénalty devant Gensheimer (10-5 - 21ème).  A peine freinés par les exclusions temporaires de Sander Sagosen et Dylan Nahi, les rouges et bleus alourdissent même la marque et rentrent au vestiaire avec 10 buts d'avance sur un superbe but au buzzer de l'inévitable Nedim Remili.

Score à la mi-temps : 17-7

La deuxième mi-temps commence comme la première avait terminée. Omeyer continue son show dans les buts et le PSG voit son avance augmenter inexorablement (24-10 - 38ème). Pourtantn malgré l'écart, Massy n'abdique pas et les joueurs sont même particulièrement agressifs à l'endroit du corps arbitral après plusieurs exclusion temporaires pour des brutalités. Dans ce contexte, Noka Serdarusic protège ses joueurs et continue son turnover en donnant du temps de jeu à Rodrigo Corrales, particulièrement en réussite contre Ivry puis Kiel. Et le gardien va montrer pourquoi le PSG l'a engagé il y a deux ans. L'Espagnol va marquer un but et garder son but inviolé dans l'espace de ses sept premières minutes de jeu (28-13 - 50ème).

La note est lourde pour une équipe de Massy qui joue avec ses armes mais qui n'aura pas à rougir, elle paye cher son inexpérience du niveau et surtout d'être tombé sur une paire de gardiens parisiens de très haut niveau. Paris aura eu le mérite de ne rien lâcher et d'accrocher une deuxième victoire en deux matches de championnat. Place à la Ligue des Champions ce dimanche avec la réception du Meshkov Brest.

Score final : 33-17

Fiche technique

PSG-Massy : 33-17 (17-7) - Stade Pierre de Coubertin - Arbitres : Blanchet et Fitoussi

PSG Handball : Omeyer (12 arrêts à 50%), Corrales (1 but et 6 arrêts à 60%), Hansen (9 buts), Abalo (5), Sagosen (4), Remili (4), L.Karabatic (3), Gensheimer (2), Damjanovic (2), Narcisse (1), N.Karabatic (1), Nahi (1), Mollgaard, Stepancic, Kounkoud.

Massy Essonnes Handball : Bellahcene (6 arrêts à 30%), Bauer (5 arrêts à 24%), Sall (3 buts), Reault (2), Mollerup (2), Laplace (2), Lamy (2), Conta (1), Herceg (1), Walczak (1), Caron (1), Cramoisy (1), Pirani (1), Bungue, Alaimo, Portet.

Réactions

Les favoris au rendez-vous

Dans les autres rencontres tous les favoris l'ont emporté malgré des matches compliqués pour Montpellier à Nîmes au Parnasse pour le derby (24-28) ou St Raphaël qui est allé gagné au Phare de Chambéry (24-28). Nantes s'est, de son côté, débarrassé de Cesson-Rennes qui a résisté jusqu'à la 40ème minute avant de céder (38-30).

Paris, Nantes et Montpellier occupent la tête du classement avec Saran, l'invité surprise avec deux victoires sur la plus petite des marges.

2ème journée

  • Ivry-Aix : 21-28
  • Nîmes-Montpellier : 24-28
  • Saran-Toulouse : 34-33
  • Tremblay-Dunkerque : 27-28
  • Nantes-Cesson Rennes : 38-30
  • PSG-Massy : 33-17
  • Chambéry-St Raphaël : 24-28

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

dimanche 29 novembre

samedi 28 novembre

vendredi 27 novembre

jeudi 26 novembre

mercredi 25 novembre

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux