Article 

ASSE/PSG (0-2), Paris et Ibra calment encore le Chaudron

Publié le dimanche 31 janvier 2016 à 22:56 par Philippe Goguet
En clôture de la 23ème journée, le PSG est allé s'imposer 2-0 à Saint-Etienne sur un doublé de l'inévitable Ibrahimovic à l'heure de jeu, comme à chaque fois. Les Parisiens ont comme souvent mis une mi-temps à prendre la mesure de leur adversaire mais s'imposent de façon logique.

Les compositions :


Le banc du PSG : Douchez, Rimane, Verratti, Nkunku, Augustin et Cavani. Le PSG n'a que 17 joueurs sur la feuille de match suite à la blessure de Rabiot.

Le onze des Verts : Ruffier - Théophile-Catherine, Bayal Sall ©, Pogba - Malcuit, Cohade, Lemoine, Tabanou - Monnet-Paquet, Bahebeck - Soderlund.

Le match :

Après une minute à peine, une AS Saint-Etienne remontée comme rarement s'offre déjà la première occasion quand Monnet-Paquet va jouer une balle en retrait trop molle de Motta mais Trapp veille et s'en sort. Le ton est donné, les Verts jouent haut et Paris contre. Matuidi lance par exemple un Ibra hors-jeu (et vaincu par Ruffier) puis un 2ème contre est mieux joué avec Di Maria qui s'envole côté gauche et sert Ibra dans la surface. Le contrôle est bon mais la frappe du gauche passe au-dessus (6e). 

Peu à peu, le match se chauffe et les Verts font mal aux Parisiens, à tous les niveaux. Malcuit envoie un centre tir improbable en déséquilibre et il faut une parade exceptionnelle de Trapp pour détourner en corner. Sur celui-ci, l'ASSE frappe après un premier renvoi et le gardien allemand réussit un nouvel arrêt compliqué (11e). Le ton monte, beaucoup, entre les joueurs avec plusieurs vilaines fautes et le jeu perd en qualité peu à peu. Le PSG prend la balle mais n'en fait rien et les Verts peinent à se montrer dangereux même si Bahebeck se signale sur une frappe (19e) et une tête au-dessus (25e). 

A la demi-heure, la rencontre s'accélère quand Monnet-Paquet est servi en pleine surface mais rattrapé par Kimpembe après avoir tergiversé (32e). Dans la minute, c'est Matuidi qui réussit un tacle exceptionnel au second poteau sur Tabanou qui allait reprendre le centre de Malcuit (33e). Côté parisien, on réagit par une action collective exceptionnelle : aux 25m, Di Maria réussit une louche parfaite pour Ibra qui, dos au but, tente une folle talonnade. C'est repoussé par Ruffier, Lucas a suivi et tire mais c'est sorti sur la ligne (35e). La fin de mi-temps est plus calme avec juste deux occasions sur des coups de pieds arrêtés : une tête de Motta au-dessus sur un corner et un Bayal Sall trop court sur un coup-franc long. A la pause, le score est de 0-0 mais le match est de qualité avec des occasions, de l'intensité et une vraie opposition au PSG.

Le début de la seconde période ressemble à la fin de la 1ère avec un PSG qui a le ballon mais peine à se montrer dangereux face à des Stéphanois agressifs. Di Maria est souvent visé mais Lucas parvient à s'échapper plein axe. Il s'avance mais frappe alors qu'il y avait mieux à faire (50e). Dans le camp d'en face, à part sur des longs ballons pas forcément dangereux, on peine à se montrer dangereux et l'ASSE frôle la correctionnelle juste avant l'heure de jeu. Stambouli lance bien Di Maria côté droit qui fixe et sert Ibra dans l'axe. Le Suédois, fixe, feinte et frappe du gauche mais un défenseur revient contrer ensuite aux 6m (58e). La reprise ensuite est captée par Ruffier, de la même façon que Trapp s'emploie sur la frappe en pivot de Monnet-Paquet dans la foulée (59e). A l'heure de jeu, Blanc lance Verratti pour aller chercher les trois points et l'effet est immédiat. Lucas accélère côté droit et sert Aurier qui a fait un bon appel en profondeur. Le centre aux 6m est parfait pour Ibra qui gèle le Chaudron d'une reprise impeccable du gauche (0-1, 61e).

Paris a dès lors le contrôle du match et fait courir les Verts mais ceux-ci s'accrochent malgré des moyens physiques en dessous de ceux de la première période. Monnet-Paquet tente sa chance après un bon rush de Bahebeck mais ce n'est pas cadré (67e) alors que Zlatan loupe le 2-0 sur une offrande de Di Maria après avoir tardé sur le contrôle, permettant à Théophile-Catherine de revenir (68e). Paris voit tout de même les Verts se montrer menaçants à l'image d'une reprise de Pogba sur un coup-franc (70e) ou une tête de Soderlund sur un centre (72e). 

Sainté coule petit à petit et frôle la rupture à trois reprises mais des hors-jeux de Cavani (sur son premier ballon), Matuidi puis Di Maria sauvent les Verts sur des contres rapides. Le PSG fait courir les Stéphanois mais ne met pas le deuxième but et Jérémy Clément est tout proche de jouer un bien mauvais tour à ses anciens partenaires sur une reprise aux 18m. Cela part fort à ras de terre mais l'impeccable Trapp capte en allant vite au sol (88e). Le PSG double finalement la mise à la dernière seconde sur un but étrange : Aurier sert Cavani dans la surface qui donne en retrait à Di Maria. L'Argentin rate à moitié son centre pour Zlatan, seul au second poteau, qui conclut de près (0-2, 91e).

L'impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG a désormais 63 points et une différence de buts de +48. Le PSG a 24 points d'avance sur Monaco.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux