Article 

Blanc sur ses choix : « On est les mieux placés pour faire l'équipe »

Publié le mercredi 9 mars 2016 à 23:26 par Philippe Goguet
Laurent Blanc a réagi au micro de beIN Sports après la qualification à Chelsea et il a apprécié le match de son équipe. Le coach a aussi justifié ses choix et taclé les consultants.

Un PSG costaud ?

«Il y a beaucoup de choses à retenir. Ce soir, les garçons sont tous à féliciter, ceux qui ont débuté comme ceux qui ont fini. On a fait preuve d'une grande maîtrise, en jouant notre propre jeu : une maîtrise technique, tout d'abord, puis on a été très efficaces dans les mouvements offensifs. Cela a été un match plein. J'avais dit que c'était un grand défi de venir se qualifier. On l'avait fait l'année dernière et je pensais que ce serait plus dur cette annnée. Bon, même si cela a été un grand match de Champions League, on a vraiment bien maîtrisé les choses. Cela fait 2 fois qu'on se qualifie ici donc, comme je l'ai dit, Paris est sur le bon chemin au niveau de l'Europe. On prend en considération les progrès que Paris est en train de faire.  »

Un besoin de chance ?

« Il en faut, mais pas que. Comme vous le savez, on parle souvent des petits détails comme les coup-francs mais il y a un détail important, c'est le tirage. Un nom préféré ? Non, on acceptera le tirage qui nous sera donné. » 

Des approximations techniques ce soir malgré tout :

« On peut toujours faire mieux mais il faut jouer comme ça à l'extérieur. On a joué Chelsea, c'est un des plus grands clubs d'Europe, ils ont une histoire. Imposer son jeu comme on l'a fait ce soir, avec quelques erreurs techinques comme on a fait ce soir, et on est obligés d'en faire car on peut aussi dégager tout le temps et moins en faire. Nous, on veut jouer, repartir de derrière et c'est une pression supplémentaire pour les joueurs mais ils aiment ça et ils en sont surtout capables. Comme je l'ai dit à la mi-temps, continuez de jouer de derrière, cela va mettre mentalement l'équipe de Chelsea en difficulté parce qu'ils s'attendaient peut-être à ce qu'on change notre philosophie après qu'on ait marqué un but. On est resté comme on avait prévu en faisant courir cette équipe de Chelsea, en les usant. Et ils ont été usés. Je suis heureux. On peut toujours faire mieux mais il y en a qui nous attendaient ce soir. »

Ses choix du soir : 

«On était attendu de toute part. J'ai entendu des commentaires incroyables. Il y a des spécialistes de football, et je me considère comme tel vu que j'ai un peu joué au foot quand même, mais j'entends des choses sincèrement (il souffle), cela fait peur. On a gagné, je suis satisfait, et pour mes joueurs. »

Le choix de Rabiot :

«C'est pratiquement un choix qui s'est imposé à moi. On avait deux joueurs du milieu qui ont des blessures, un qui a une blessure musculaire (Blaise) et un qui a une inflammation (Verratti). Marco n'était pas disponible pour ce match-là, malheureusement, mais je pense qu'il aurait eu du mal à débuter le match. Faire débuter Blaise et Marco aurait été un risque, un gros risque de ma part. Supposez que les deux n'auraient plus pu jouer au bout de 10 minutes, cela aurait été une erreur de les aligner tous les deux ensemble. Marco n'était pas apte à jouer dès le début, il n'a même pas été apte à être sur le banc et n'oubliez pas qu'Adrien a fait un grand match au Real Madrid, où on a joué sans Verratti, au moins durant 70 minutes. Il faut faire confiance aux joueurs aussi. Adrien me donne satisfaction, il nous donne satisfaction en ce moment, il faut faire confiance à ces joueurs-là parce qu'il y a beaucoup de gens du football, des consultants, qui font une équipe en fonction des noms mais ils ne savent pas quels états de forme ils ont. Marco Verratti avait un état de forme pour être éventuellement sur le banc, Javier Pastore était à un niveau de forme pour être sur le banc et nous amener quelque chose pendant 20 à 25 minutes, pas plus. Les gens ne savent pas ça et on est mieux placés qu'eux pour faire l'équipe. »

Un PSG pas assez soutenu ?

« C'est le seul club français présent en Coupe d'Europe, on devrait avoir le soutien de tous les amoureux du football français. JE pense que ce n'est pas le cas parce que c'est Paris et que Paris est beaucoup jalousé. Il faut le dire. Paris est jalousé parce qu'on a les moyens, parce qu'on a des grands joueurs. Mais j'espère que mon équipe a satisfait les amoureux du football et qu'ils ont vu un beau match de football.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 26 janvier

lundi 25 janvier

dimanche 24 janvier

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux