Article 

Marco Verratti : « On est désolés, mais on va réessayer jusqu’à la mort »

Publié le mardi 4 mai 2021 à 23:54 par Antoine Jacquet
Marco Verratti s’est arrêté au micro de RMC Sport à la suite de la défaite du PSG face à Manchester City (0-2). Si le milieu italien est déçu par le tournant de cette rencontre, il reste fier du parcours du club de la capitale dans cette Ligue des Champions. Et lui aussi a taclé M. Kuipers pour ses insultes.

Marco, beaucoup de déception ce soir ?

« Bien sûr, on était à un pas d’aller en finale, donc bien sûr qu’il y a de la déception. De la déception parce qu’on y croyait, jusqu’au carton rouge, on était dans le match, je crois qu’on a eu beaucoup d’occasions, on a joué bien mieux qu’eux. On prend un but à la première occasion qu’ils ont, un peu comme le match aller. C’est ça qui fait la différence quand on joue contre des grandes équipes. On est fiers d’avoir lutté jusqu’à la fin, de les avoir regardés droit dans les yeux et d’avoir tout essayé. Dans le football, c’est comme ça. Depuis deux ans, on arrive dans le dernier carré, on a fait un bon parcours. Je n’ai pas beaucoup d’autres choses à dire, on est désolés, mais on va réessayer, on va réessayer jusqu’à la mort, à chaque fois qu’on sera là, on va réessayer. Au final, on n'a pas réussi. »

On sent beaucoup de regrets dans ta voix, ça s’est joué sur des détails, la frappe de De Bruyne rebondit sur Mahrez, au match aller c’était pareil, vous avez la transversale ou les occasions d'Angel par exemple. C’est difficile à digérer ?

« C’est difficile mais c’est le football. On sait comment c’est, quand on joue contre le Bayern, City, c’est difficile d’être parfait pendant 90 minutes. Quand je suis rentré à la maison après le match aller, j’ai vu à la télé qu’on avait été “catastrophique”, qu’on avait fait une deuxième mi-temps “de merde”. Mais des fois, parler à la télé c’est très facile, quand tu fais des matches contre des grandes équipes, c’est impossible de passer 90 minutes à attaquer, 90 minutes sans souffrir. Il faut accepter cela, des fois ce n’est pas le PSG qui gagne, il y a aussi les autres équipes. Aujourd’hui, je pense qu’on a joué avec beaucoup de personnalité, en première mi-temps, City n’a pas fait une frappe à part le but. Il faut croire, parce qu'un jour ou l’autre, ça va aussi arriver pour nous. Contre le Bayern on a eu un peu de chance, aujourd’hui un peu moins, c’est le football. Il faut rester dans le dernier carré tous les ans, un jour ou l’autre, on arrivera en finale. »

Ander nous a dit que l’arbitre avait insulté Leo Paredes, as-tu ressenti cette tension avec l’arbitre ?

« Moi aussi, il m’a dit “Fuck you” deux fois. Moi, je n’ai jamais dit “Fuck you” parce que si je dis “Fuck you” je prends dix matches de suspension. Je parle beaucoup avec l’arbitre, mais jamais je me suis permis de dire ce genre de chose. Il me l’a dit, pour eux, c’est normal, si on le fait nous c’est dix matches, mais ce n’est pas la faute de l’arbitre, on a fait un bon match. On s’était dit avant le match qu’il fallait tout donner, chacun de nous à tout donner. Le football, c’est comme ça, ce sont deux grandes équipes, City mérite aussi, ça fait 6 ans, 7 ans qu’ils travaillent avec le même entraîneur, c’est la première finale qu’ils vont faire. Il faut être aussi content de notre parcours, car cela fait deux fois qu’on atteint le dernier carré, il faut continuer comme cela. Le coach vient d’arriver il y a seulement cinq mois, il nous a donné un grand courage, on vient ici pour jouer avec le ballon, c’est la chose la plus importante. On promet qu’on va essayer chaque année d’aller en finale et de gagner cette Champions League. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 18 juin

jeudi 17 juin

mercredi 16 juin

mardi 15 juin

lundi 14 juin

dimanche 13 juin

samedi 12 juin

vendredi 11 juin

jeudi 10 juin

mercredi 09 juin

mardi 08 juin

lundi 07 juin

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux