Article 

Quand les déclas de Kimmich motivent le vestiaire parisien (RMC)

Publié le jeudi 15 avril 2021 à 11:12 par Renaud Lagord
RMC raconte comment les déclarations bien assurées de Kimmich au sujet d’une qualification bavaroise sont arrivées jusqu’aux oreilles des Parisiens. Au point d’en motiver certains.

Le supplément d’âme tient à peu de choses. Parfois, il suffit qu’un adversaire allume la mèche médiatiquement pour qu’une équipe gagne en confiance lors du match d’après. RMC raconte comment les propos très assurés de Joshua Kimmich à la veille du quart de finale retour PSG/Bayern ont été perçus côté parisien.  Ce jour-là, le milieu de terrain de 26 ans avait entre autres déclaré sur le site officiel du club bavarois : « Nous sommes la meilleure équipe, je suis convaincu que nous allons passer. »

L’information circule alors très vite dans le camp parisien. Ce qui est considéré comme une pointe « d’arrogance » devient vite le sujet de conversation, dans un groupe qui est sensible, voire friand, à ces choses-là - en témoigne le chambrage collectif de la célébration de Haaland, l’an passé lors de PSG/Dortmund, à la suite de quelques déclarations allemandes et de la diffusion de photos sur les réseaux sociaux.

Un proche du groupe parisien explique à RMC que les joueurs « en ont parlé après l’entraînement de lundi, puis après avec leurs potes. Ça s’est un peu retourné contre Kimmich, parce qu’il n’a fait que les motiver. » Bien avant le match aller, des joueurs du Bayern Munich étaient déjà allés de leur chambrage à l’égard des Parisiens. Et il n’est pas impossible que le groupe France - composé à la fois de Parisiens comme Kimpembe et Mbappé et de Bavarois comme Coman et Hernandez - fût également le théâtre de quelques échanges ironiques.

Quoi qu’il en soit, au PSG, le sentiment de ne pas être pris au sérieux aurait grandi, lundi, chez certains joueurs. Le regain de motivation a donc pu jouer dans la tête de ces derniers. De là à ce que ça se traduise par une action coup de poing sous la forme d’une célébration rageuse au nez de Kimmich, en toute fin du match, on en est encore loin. Mais il est fort à parier que ce « coup du destin » a dû titiller l’esprit d’un des deux compères Neymar et Leandro Paredes, au coup de sifflet final. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 13 mai

mercredi 12 mai

mardi 11 mai

lundi 10 mai

dimanche 09 mai

samedi 08 mai

vendredi 07 mai

jeudi 06 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux