Article 

Le contrat du PSG avec Accor supérieur à 60 M€/an, d'autres dossiers toujours en cours (LP)

Publié le vendredi 1 mars 2019 à 10:30 par Jean Chemarin
Avec 13 nouveaux contrats de sponsoring signés ou prolongés depuis le début de saison, le PSG a le vent en poupe auprès des marques et n'a jamais semblé aussi attractif. Il dispose en plus d'une belle marge de progression avec notamment un contrat avec Nike à revaloriser.

Un deal avec Accor plus rémunérateur que prévu

Quelques jours après la signature historique du contrat avec Accor, qui affichera son nouveau programme de fidélisation ALL sur les tuniques parisiennes lors des trois prochaines saisons (minimum), Le Parisien consacre un gros dossier à l'état de santé du secteur sponsoring du PSG. Et il se porte très bien. Déjà, concernant ce fameux accord avec... Accor, le quotidien francilien a revu ses chiffres par rapport à la semaine passée. Il parlait ainsi au départ de 52 à 60 millions d'euros par an et évoque désormais un deal supérieur à 60 M€ par an et inférieur à 68 M€. Une fourchette très élevée donc pour un PSG qui touchait jusque-là 25 M€ environ avec Fly Emirates.

Le Parisien nous apprend d'ailleurs qu'outre le sponsoring du maillot, ce deal avec Accor comprend aussi le naming des tournées d’été du club et des affichages sur les panneaux lumineux du Parc des Princes. Une précision qui permet notamment d'expliquer pourquoi le PSG a communiqué dernièrement sur un contrat qui commence ce vendredi 1er mars avec Accor alors qu'ALL n'apparaîtra sur le maillot parisien qu'à partir de la saison prochaine. Ce deal record et historique signé, Nasser Al-Khelaïfi a rappelé le week-end dernier au Parisien que le PSG ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin : «C’est un magnifique partenariat pour nous et on va continuer d’en chercher d’autres». Il y a notamment la réflexion menée au club autour d'un naming du Parc des Princes, mais le dossier ne semble pas prioritaire selon les dernières indiscrétions.

Nike et QTA, les chantiers

Non, l'autre grand chantier du PSG, c'est la revalorisation de son contrat avec Nike, qui lui rapporte environ 25 millions par an, jusqu'en juin 2022. Hier, le City Football Group qui représente cinq clubs dont Manchester City a signé un deal avec Puma de 10 ans à raison de 75 millions d'euros par an selon la presse anglaise. Un montant qui se rapproche des 70 M€ annuels versés par Nike à... Chelsea. Un club auquel le PSG n'a pas grand-chose à envier en terme d'image et de rayonnement, ni de compétitivité sur la scène européenne ces dernières années, mais qui a l'avantage d'évoluer il est vrai dans le championnat le plus médiatisé et le plus puissant du monde, la Premier League.

Alors que l'UEFA a décoté la valeur du contrat avec l'office du tourisme du Qatar, le faisant passer de 145 à 58 M€, et a demandé au PSG de ne pas le prolonger à l'issue de la saison en cours, le récent partenariat signé avec Accor est une bonne nouvelle pour le club parisien, même si Nasser Al-Khelaïfi a laissé entendre le week-end dernier que le contrat avec QTA (renommé National Tourism Council) n'était pas forcément mort : «Il est tout à fait possible que l’on prolonge ce contrat mais peut-être pas au même prix. Il n’existe pas de règlement qui nous interdit de signer un contrat. Si le Qatar est sur tous nos panneaux publicitaires, qu’on va là-bas pour faire sa promotion, cela a une valeur, ce n’est pas gratuit.»

Le PSG a signé 13 contrats de sponsoring cette saison

Ce contrat, au coeur du fair-play financier, ne sera en tout cas plus aussi élevé que par le passé, ce qui explique aussi la nécessité pour le PSG de revaloriser ses contrats de sponsoring actuels ou d'en trouver des nouveaux. Déjà très bien expliquée par Jean-Claude Blanc la semaine passée, la stratégie marketing du PSG consiste d'ailleurs à limiter le nombre de partenaires pour se concentrer sur de gros acteurs à l'ambition internationale et au portefeuille bien garni. 

«Depuis 7 ans (et le rachat par le Qatar, ndlr), le club évolue très vite sur et en dehors des terrains, note Marc Armstrong, le directeur du sponsoring du club, dans les colonnes du Parisien. Les revenus sponsoring ont été multipliés par dix sur la période et nous poursuivons notre ascension. Contrat maillot mis à part, nous avons signé pour plus de 50 M€ de partenariats depuis le début de saison. C’est un record.» Un joli chiffre qui correspond selon Le Parisien à la valeur cumulée des 12 contrats sponsoring signés ou prolongés par le PSG depuis le début de saison (sans compter Accor donc), mais sur leur durée totale et pas par saison.

Outre Accor, le PSG a en effet prolongé six contrats déjà existants depuis l'été dernier (Ooredoo, Orange, Mumm, American Express, Hugo Boss et Coca-Cola) et en a signé six nouveaux avec Unibet, Renault, Socios.com, Lovebet, Hubside et plus récemment MSC Croisières.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 12 août

mardi 11 août

lundi 10 août

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux