Article 

Le couvre-feu pourrait avoir un impact sur les joueurs du PSG

Publié le samedi 24 octobre 2020 à 12:36 par Philippe Goguet
Alors que le couvre-feu s'applique depuis maintenant quelques jours en Île-de-France, les joueurs du PSG sont forcément impactés eux aussi, au niveau physique mais aussi psychologique.

A l'exception de ce samedi soir où ils vont jouer à partir de 21h au Parc des Princes face à Dijon, les joueurs parisiens sont concernés comme le reste de la population par le couvre-feu mis en place par le gouvernement et cette mesure a un impact sur les joueurs comme l'explique Le Parisien ce samedi, le quotidien régional ayant interrogé plusieurs témoins à ce sujet. Première conséquence, la vie nocturne des Parisiens est forcément réduite et « ils seront couchés plus tôt » affirme Mickaël Madar, ancien attaquant qui ne nie pas avoir eu une vie extrasportive bien remplie.

Dans l'effectif actuel du PSG, on se voit beaucoup en dehors des matches et la petite colonie hispanophone n'est pas la dernière à faire la fête, souvent ensemble. Les images des anniversaires festifs de Di Maria, Cavani et Icardi après la défaite à Dortmund avaient beaucoup fait parler, Leonardo se mettant d'ailleurs une partie du vestiaire à dos en le reprochant à des joueurs qui assumaient totalement. Rien n'a changé depuis mais les barbecues nocturnes chez les Icardi ne pourront plus avoir lieu. Le dernier en date, jeudi, a d'ailleurs eu lieu en journée.

Pratiquement tous les joueurs ont de toute façon un cuisinier personnel à disposition et le PSG est en mesure de fournir à ceux qui le souhaitent des menus. Alexandre Marles, ancien responsable de la performance du club, voit même du bon dans ce couvre-feu : « Sur le plan physique, c'est un avantage, car certains ne mangent jamais chez eux le soir. Ce sera plus calme et relaxant. Et même si on se fait livrer à manger, on fait plus attention qu'au restaurant où l'on peut boire ou manger davantage sans même s'en rendre compte, du fait de la convivialité. »

Mais si les corps pourraient bien en profiter, une bonne chose alors que les blessures sont nombreuses, les têtes pourraient en souffrir comme en convient le même intervenant : « Le couvre-feu va jouer sur plusieurs aspects. Cela peut avoir un impact négatif au niveau psychologique, car les joueurs ont besoin de se côtoyer en dehors du terrain. C'est le cas pour les célibataires, mais aussi pour d'autres qui vont passer toutes les soirées en famille et qui n'en ont pas l'habitude. »

Lors du confinement, certes plus strict que le couvre-feu actuel, la femme de Di Maria avait notamment dévoilé que son mari vivait très mal la chose. Après sa suspension, l'Argentin va devoir affronter une nouvelle épreuve, cette fois-ci partagée par tout l'effectif.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

dimanche 22 novembre

samedi 21 novembre

vendredi 20 novembre

jeudi 19 novembre

mercredi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux