Article 

Le jeu, le mercato, Tuchel, Neymar, Aouchiche, Kouassi, la sortie de Leonardo après Saint-Etienne/PSG (0-4)

Publié le lundi 16 décembre 2019 à 2:01 par Hugo Lou Yus
Après la brillante victoire du PSG à Saint-Etienne (4-0), le directeur sportif parisien Leonardo s'est présenté face à la presse en zone mixte. Le sémillant dirigeant du PSG a notamment évoqué le système de jeu en 442, le mercato, les situations contractuelles des jeunes Aouchiche et Kouassi, le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions mais est venu également défendre son entraîneur Thomas Tuchel suite à la une de l'Equipe de dimanche et sa star Neymar.

Son avis sur le système de jeu actuel du PSG : 

« Je pense qu'on a eu jusqu'à maintenant une saison où on a changé un peu, on cherche encore. Je pense qu'on a une définition d'un système, une manière de jouer. On a eu aussi beaucoup de blessures. C'est une chose qu'on est en train de regarder parce qu'on a un peu trop de blessures. Après, je pense qu'avec ce système, on a changé et ça a apporté un peu un côté offensif supplémentaire à cette équipe qui a beaucoup de joueurs qui peuvent décider d'un match. Pendant la saison, si on parle des chiffres, il sont très bons et c'est vrai aussi qu'on a encore une grande marge d'amélioration par rapport à ce qu'on a à notre disposition.On pense aussi au futur. »

Un PSG qui se met à jouer : 

« C'est sûr qu'on peut jouer. Après je pense que c'est normal aussi qu'il doit y avoir des automatismes. Cette équipe n'a joué comme ça que trois matchs. Il y a eu beaucoup de joueurs blessés. C'était impossible d'essayer même de jouer de cette façon. Là, maintenant, tu as presque tout l'effectif à disposition, c'est pour cela qu'on essaye ce système. Mais après il y a l'implication que les joueurs ont montré aujourd'hui. Donc pourquoi ne pas renouveler ce schéma ? Et l'important est d'avoir un plan A et un plan B, une équipe doit toujours avoir deux systèmes bien entraînés implantés dans la tête et aujourd'hui c'était possible de mettre sur le terrain beaucoup de joueurs offensifs tous ensemble et je pense que ça marche bien et ça se voit vraiment qu'il y a encore une marge à atteindre. On parle de cinq mois de saison, il y en a encore cinq mois à jouer. Et je pense que l'équipe commence à tourner dans toutes les compétitions.»

Le mercato :

« Je pense que je vais vous demander de ne pas poser de questions au coach concernant le mercato. Le mercato, c'est quelque chose qui concerne le club. Je connais la limite par rapport à la fonction du coach, celle du directeur sportif, du président, du directeur de la communication, je pense que chacun fait son boulot. Qu'on arrête d'embêter l'entraîneur avec ces questions, laissez-le tranquille, il parle des questions techniques de l'équipe. Après c'est normal, on échange. C'est normal qu'il sache ce qu'il va se passer. Le mercato ? On va voir. Le mercato, c'est une question d'opportunités. Parce que ce groupe-là, il est vraiment, pour moi, il est complet. Il est complet. Et après, il y a une autre chose. C'est très positif qu'en cinq mois, il soit possible de faire jouer en Ligue 1 deux petits jeunes. Aouchiche et Kouassi, et cela fait beaucoup de plaisir. Honnêtement, je pense que ce sont deux joueurs qui vont compléter le groupe même au niveau de leurs qualités qu'ils ont. Ils vont compléter encore plus ce groupe-là. Après, il y a des opportunités. Et ça, c'est autre chose, on va voir.»

La situation contractuelle d'Aouchiche et Kouassi :

« Ça, c'est un système que tout le monde connait. Un jeune qui débute ne peut signer que trois ans de contrat. Après, on n’a pas la politique de ne pas faire les jouer s’ils n’ont pas de contrat. Je pense que nous faisons tout pour que nos jeunes grandissent bien. Après les gens disent que l’on fait partir tous les jeunes, mais il faut aussi voir ceux qui ont vraiment envie de rester ou pas. Mais pour ces deux cas, je pense qu’ils ont envie de rester. Après il faudra voir si nous parviendrons à un accord, un mariage se réalise à deux. Si nous ne trouvons pas d’accord, on aura tout fait pour qu’ils restent, mais je ne pense pas que ça soit leur cas. Je suis très content de voir Tanguy Kouassi jouer ici à Paris, dans sa ville, au Parc des Princes face à Galatasaray ou Adil Aouchiche qui avait aussi très bien joué à Metz. »

La une de L'Equipe sur Tuchel isolé : 

« Je vois des choses très positives en ce moment. Ce matin, quand j’ai lu la une du journal L’Equipe qui disait que l’entraineur était isolé, ce n’était pas le moment. Il y a beaucoup de positif, après il y a forcement des choses que nous devons régler bien sûr. Mais le PSG soutient l’entraîneur, le jour où le coach sera seul, ça signifiera que ce n’est pas bon et il ne serait pas là. Chaque saison a son histoire, nous, on pense à aujourd’hui et en ce moment il y a du positif, il y a une marge de progression, c’est ça qui est important. Comme ligne dans un club, on ne peut pas avoir un entraîneur seul ou perdu. Jusqu’au dernier moment où nous avons une idée en commun, le PSG le soutiendra et on continuera d’avancer ensemble, ce sera toujours comme ça. »

Le tirage des 8e de Champions League : 

« On l'a dit depuis le début, on n’est pas partis pour gagner la Champions League. Ça, c'est évident. Ce n'est pas pour dire "oh, on a peur" (il fait des gestes avec ses mains en se balançant à gauche à droite), ce n'est pas ça. On est pas partis parce qu'on avait des conditions qu'on ne pouvait même pas imaginer de le dire. Après, je pense que tous ceux qui vont jouer contre nous auront peur aussi. Je pense que personne ne sera content au tirage au sort de tomber sur le Paris Saint-Germain, c'est pour cela que je suis confiant en nous. Mais maintenant, si on doit rencontre n'importe qui, on avance.»

Le cas Neymar : 

« Je pense que Neymar fait beaucoup d'efforts dans tous les sens. Je pense qu'il fait beaucoup d'efforts au niveau de l'esprit. L'Histoire que l'on a vécue est réelle, on ne va pas la cacher. Elle est arrivée il n'y a pas longtemps mais je vois beaucoup d'efforts de sa part dans tous les sens.  Et même le système actuel de jeu qu'il l'oblige à revenir défendre beaucoup, il le fait. Comme le fait également Kylian, Icardi la même chose, ou Cavani quand il jouera, il l'a toujours fait. Ou Pablo Sarabia, ou Di Maria, je pense qu'on parle de l'attaque, ils sont vraiment disponibles pour cela. Après on a aussi un équilibre défensif qu'on est obligé d'avoir. Mais par rapport à Neymar, c'est bien, je pense qu'il ya encore beaucoup de choses encore à faire. Bien sûr qu'il y a encore beaucoup de choses à faire, mais je sens de sa part une disponibilité, une véritable envie de se mettre à la disposition de l'équipe et ça, c'est important.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

lundi 03 août

dimanche 02 août

samedi 01 août

vendredi 31 juillet

jeudi 30 juillet

mercredi 29 juillet

mardi 28 juillet

lundi 27 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux