Article 

Mbappé, Nuno Mendes, Bernat, Ramos, etc, la conf' de Pochettino avant PSG/Clermont

Publié le vendredi 10 septembre 2021 à 23:24 par Fouzia
Après deux semaines de trêve internationale, Mauricio Pochettino était de retour face aux médias à la veille de PSG/Clermont. Il a été question du match, pour une fois, mais aussi de Mbappé, de Donnarumma ou encore de la dernière recrue Nuno Mendes.

C’est la première fois qu’on vous revoit depuis la fin du mercato. Kylian Mbappé est toujours au PSG. Quelle est votre réaction par rapport à ça ? Avez-vous parlé avec lui depuis son retour de sélection ? Est-il apte à jouer ?

« Que ce soit avant la fin du mercato ou aujourd’hui, Kylian a le même état d’esprit positif »

« Il est heureux et c'est un garçon très constant au niveau émotionnel. Donc que ce soit avant la fin du mercato ou aujourd’hui, il a le même état d’esprit positif, le même désir de jouer au football et de profiter. Je suis content de le voir comme ça. Ensuite, il s'est entraîné, il a fait de la récupération après le problème qu’il a eu en sélection mais nous espérons qu’il sera dans le groupe demain. » 

Gianluigi Donnarumma sera-t-il dans le but demain ?

« Nous n'avons pas encore décidé qui sera dans le but. Nous avons différentes options, Gigio est l'une d’entre elles. »

L’an dernier, le PSG a perdu des points contre des promus (Lorient, Lens). Comment voyez-vous ce match face au promu Clermont compte tenu du nombre de vos joueurs absents ?

« Bien sûr, ce ne sont pas des matches faciles, surtout après une trêve internationale de deux semaines avec trois matches, sachant que la majorité de nos internationaux ont joué les trois. Vous savez ce qu’il en est : certains d’entre eux ont joué la nuit dernière et ont fini à 3h du matin. C’est une situation un peu exceptionnelle. Mais bon, nous sommes le Paris Saint-Germain et nous devons nous adapter. Demain, nous alignerons la meilleure équipe possible pour décrocher les trois points. Ce sera un match très difficile contre une bonne équipe de Clermont. »

Est-il totalement impensable de voir certains des Sud-Américains dans le groupe demain ? Qu’en est-il aussi de Mauro et de Kimpembé qui s’était un peu blessé ?

« Mauro et Presko se sont entraînés aujourd’hui donc nous espérons qu’ils seront disponibles demain. Quant à ceux qui ont joué cette nuit, comme Paredes, Di María, Neymar et Messi, ils ne feront pas partie du groupe demain, c’est une question de bon sens. »

La reprise de Sergio Ramos est contrariée. Est-il déjà forfait pour le match contre Bruges en Ligue des Champions. Sa situation vous inquiète-t-elle ?

« Sergio Ramos suit les étapes nécessaires »

« Oui, comme le club l'a communiqué, il poursuit son travail de récupération donc il ne sera pas disponible contre Bruges. En revanche, ça ne m'inquiète pas. Le joueur suit les étapes nécessaires. Évidemment, nous aimerions toujours avoir tous les joueurs à disposition le plus rapidement possible mais personnellement, je ne suis pas inquiet, je suis sûr qu'il récupérera bien et qu’il sera bientôt disponible pour aider l’équipe. »

En tant qu’ex-joueur de la sélection argentine, comment avez-vous vécu cette trêve et les célébrations autour de Messi, des joueurs du PSG, avec cette sélection qui fêtait le titre (de Copa America) ? 

« Je n’étais pas réveillé à cette heure-là, je dormais, mais aujourd’hui, j’ai vu des extraits. C’était vraiment émouvant pour tous les Argentins et tous ceux qui aiment notre pays, surtout pour nos joueurs et en particulier pour Leo qui courait tellement après un titre. La reconnaissance qu’il a reçue du public cette nuit est vraiment méritée et je suis très heureux pour lui. »

Vous n’avez pas encore pu aligner les trois stars de devant. Est-ce frustrant ?

« Pour moi, tous les joueurs du Paris Saint-Germain sont des stars, certains plus que d’autres, mais tous le sont pour moi. Mais le Paris-Saint Germain est au-dessus de toutes ses stars. La plus grande star, c’est notre club, et ses supporters. Nous avons un effectif de 35 joueurs qui doivent tous sentir qu’ils sont importants. Notre management doit le refléter, chaque joueur doit sentir qu’il y a une place pour lui et accepter celle qui lui est réservée. C’est vrai que nous avons de grands noms mais nous devons nous assurer que l’ensemble fonctionne collectivement, puisque que nous sommes dans un sport collectif. C’est notre grand défi comme je le répète depuis le début. Nous travaillons pour que tout le monde se sente bien, pas seulement Kylian, Leo ou Ney que vous avez cités. Tous les joueurs ont besoin d’une équipe, d’une structure, d’une base, d’une organisation pour gagner des matches. C’est la vision stratégique du club que nous devons partager à tous les niveaux pour qu’à l’avenir, on parle du Paris Saint-Germain comme d’une grande équipe. »

Un mot sur Nuno Mendes ? Que peut-il apporter au PSG ? Peut-il débuter demain ?

« Nuno Mendes est un joueur au gros potentiel, qui était suivi par le club depuis longtemps »

« Il est évident qu’il ne sera pas titulaire demain, il est arrivé seulement hier. C’est un joueur au gros potentiel, qui était suivi par le club depuis longtemps. C’est une excellente opération réalisée par Leonardo, par notre président, par toute la structure du club, de pouvoir attirer un joueur comme Nuno avec un tel potentiel qui pourra aider l’équipe à atteindre ses objectifs. »

La Ligue 1 n’a jamais été aussi prolifique en ce début de saison en termes de buts, comment l’expliquez-vous ?

« On y joue un football de transition, très ouvert, où le milieu de terrain n’est pas utilisé comme une zone de possession de balle ou pour alimenter le jeu, mais plutôt pour transiter entre les deux surfaces. C’est un football très séduisant depuis quelques années, on voit bien que c’est un football de transition. Presque toutes les équipes attaquent vite, de façon très directe. C’est très agréable à regarder, c’est aussi très agréable à vivre pour nous. Parfois, nous souffrons de ces transitions parce que nous ne pouvons jamais vraiment contrôler tout le match.

De la même façon qu’on disait il y a des années que la Premier League était le championnat le plus attractif, je crois qu’aujourd’hui - et je ne dis pas ça uniquement parce que j’y suis - la Ligue 1 a réduit l’écart avec la Premier League en termes d’attractivité des matches. Je pense que les gens la regardent de plus en plus, et pas seulement à cause de l’arrivée de grands joueurs dans ce championnat, mais aussi parce que c’est agréable de regarder n’importe quel match de Ligue 1, Ligue 2 ou National. C’est un football qui séduit vraiment quand on apprend à le connaître. »

Les trêves internationales sont-elles l'un des éléments les plus compliqués à gérer ?

« Trois matches internationaux, ça représente une charge de travail très importante pour les joueurs »

« Pour un club comme le Paris Saint-Germain, oui. C’est une des interruptions les plus difficiles à gérer. Trois matches internationaux, ça représente une charge de travail très importante pour les joueurs, et donc un risque très élevé. C’est pour cela que nous devons travailler étroitement entre équipes médicales et services de performance pour identifier les besoins des joueurs et y répondre pour qu’à leur retour, ils continuent de performer au service de l’équipe. En fin de compte, nous n’avons pas le choix et parfois, à défaut de pouvoir aider le joueur, nous devons prendre des décisions que nous n’aurions pas prises dans d’autres circonstances. Je suis donc d’accord avec vous, c'est l'une des épreuves les plus difficiles pour un staff technique, notamment dans un club comme le Paris Saint-Germain. »

Nuno Mendes arrive-t-il en tant que titulaire ? Quid de l’avenir de Juan Bernat qui n'est pas dans la liste pour la Ligue des champions et qui est encore absent demain ? 

« Ce que je vais dire peut vous paraître idiot mais aucun joueur qui arrive au PSG ou aucun joueur du PSG ne peut se considérer titulaire parce qu’on pourrait alors penser qu’il se sent plus grand que le club. Aucun joueur ne doit arriver avec cette certitude. Il faut être clair sur le fait que le club est au-dessus de tous les joueurs, peu importe leur nom. 

« Juan Bernat est blessé depuis plus d’un an, il sera bientôt disponible mais il aura besoin de rythme de jeu pour revenir à son meilleur niveau »

Il est certain que nous pensons que Nuno a le potentiel pour jouer au PSG mais ça n’a rien à voir, il devra quand même mériter sa place sur le terrain. Et concernant Juan Bernat qui n’est pas dans la liste de la Ligue des Champions, il faut rappeler que cette liste peut être mise à jour tous les 6 mois, et même dans 4 mois en janvier à la fin de la phase de groupe. Il faut savoir que nous ne pouvons inscrire que 17 joueurs non Français alors que nous en avons 20. Juan Bernat est blessé depuis plus d’un an, il sera bientôt disponible mais il aura besoin de rythme de jeu pour revenir à son meilleur niveau et je ne crois pas que la Ligue des Champions soit le type de compétition qui permette de tester si un joueur a retrouvé son niveau. C’est une compétition qui dure peu de temps, qui est évidemment aussi importante que le championnat ou la Coupe de France, mais ce n’est pas le lieu pour y tester des joueurs et savoir s’ils ont retrouvé leur meilleur niveau. Nous espérons que Juan sera de retour le plus vite possible, en Ligue 1 ou en Coupe, ce qui serait déjà une grande victoire pour lui, mais aussi pour nous et pour le club. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 25 septembre

vendredi 24 septembre

jeudi 23 septembre

mercredi 22 septembre

mardi 21 septembre

lundi 20 septembre

dimanche 19 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux