Article 

Ce que l'arrivée de Haaland change pour Dortmund

Publié le lundi 30 décembre 2020 à 19:49 par Philippe Goguet
Futur adversaire européen du PSG, le Borussia Dortmund s'est offert l'attaquant Erling Braut Haaland, actuel deuxième meilleur buteur de la Champions League. Une recrue de choix, forcément, mais qui ne change pas forcément la face de l'affrontement. Analyse.

Un autre buteur, mais dans un tout autre registre

Avec huit buts en six matches pour sa première participation à la phase de poules de la Ligue des Champions, Erling Braut Haaland n'a pas mis bien longtemps à montrer ses talents de buteur et c'est désormais à Dortmund qu'il va évoluer, le Norvégien ayant rejoint le futur adversaire européen du PSG cet hiver. Alors que le point fort du Borussia était déjà l'attaque et ses multiples talents (Reus, Sancho, T. Hazard, Brandt, etc), c'est encore une fois ce secteur du jeu qui reçoit du renfort.

Si quelques clubs cherchent un buteur cet hiver, le BVB n'était pourtant pas dans le besoin avec l'Espagnol Paco Alcacer, fin chasseur de buts (7 buts en 820 minutes jouées cette saison). Haaland possède le même sens du but mais n'a pourtant rien à voir avec son futur concurrent. Là où Alcacer peine à s'imposer physiquement, vit sur ses déplacements et est meilleur comme remplaçant que comme titulaire, le Norvégien impose sa puissance et est prêt à partir au combat dè le coup d'envoi. Dortmund avait déjà un excellent joker, il s'est désormais acheté un titulaire en pointe.

L'effectif de Dortmund en attaque :

  • Avant-centres : Haaland, Alcacer
  • Ailiers : Sancho, Hazard, Bruun Larsen
  • Attaquants de soutien : Reus, Götze

La fin du 3-4-3 ?

Cette arrivée d'un joueur qui avait mis le temps de jeu parmi ses priorités rebat les cartes dans le secteur offensif du Borussia Dortmund, mais pas que. Après avoir tatônné durant des mois, le coach Lucien Favre avait récemment stabilisé son équipe dans un 3-4-3 à la fois offensif et équilibré. Alcacer de nouveau remplaçant, l'attaque était désormais composée du virevoltant Jadon Sancho sur la gauche, de Thorgan Hazard sur la droite et du capitaine Marco Reus en fausse pointe qui dézone et décroche autant qu'il conclut les actions.

Le 3-4-3 type de Dortmund avant l'arrivée de Haaland : Bürki - Akanji, Hummels, Zagadou - Hakimi, Witsel, Brandt, Guerreiro (ou Schulz) - T. Hazard, Reus, Sancho

L'arrivée de Haaland remet forcément en cause ce trio, notamment car le Norvégien ne risque pas d'envoyer Reus sur le banc de touche dans le cadre d'un changement poste pour poste. Si Favre veut inclure Haaland dans le onze, il doit donc replacer Reus sur un des deux côtés alors que l'Allemand n'est jamais meilleur que dans l'axe où ses sens du jeu et du but font merveille. Le plus menacé semble toutefois être Thorgan Hazard mais cela implique deux replacements : Reus passerait à gauche, son moins mauvais côté, et Sancho rebasculerait à droite. Toute l'attaque serait donc à réorganiser alors qu'elle tournait plutôt bien dans l'ensemble.

La question de l'équilibre de l'équipe pas résolue pour autant

L'autre solution pour intégrer Haaland est de changer de système, par exemple en passant au 4-2-3-1. Reus pourrait alors retrouver son poste fétiche, celui d'attaquant de soutien derrière une pointe qui serait alors Haaland, mais c'est tout l'équilibre général de l'équipe qui serait remis en cause. Dortmund est déjà fragile défensivement dans ce 3-4-3 malgré trois joueurs réellement considérés comme offensifs au coup d'envoi, il perdrait alors un élément défensif au profit d'un joueur offensif de plus dans ce système.

L'équilibre général de l'équipe est un point clé du BVB, en difficulté de façon régulière car trop penché vers l'avant. Cette arrivée de Haaland offre bien une solution de plus à Lucien Favre, avec un profil très intéressant dont il ne disposait pas dans son effectif. Reste que les faiblesses de Dortmund se situent bien plus derrière ou à la récupération du ballon et que ce n'est pas le Norvégien de 20 ans qui va les combler.

A l'échelle du PSG, on peut désormais craindre un joueur de plus dans la surface, avec notamment une possible association avec Alcacer sur des fins de matches où le BVB doit marquer, mais les forces de Paris correspondent aussi toujours autant aux faiblesses de Dortmund. Cette recrue de choix est donc avant tout à présenter comme un défi supplémentaire pour les défenseurs parisiens, notamment car il va imposer un duel physique que peu aiment dans l'arrière-garde parisienne.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux