Article 

Le PSG confirme qu'il n'est pas dans la Superligue annoncée, les instances menacent

Publié le dimanche 18 avril 2021 à 18:15 par Philippe Goguet
Le sujet de la Superligue européenne est revenu sur la table de façon brutale ce dimanche avec une annonce attendue en début de soirée concernant la création de cette compétition alternative. Les instances ont immédiatement condamné cette tentative, menaçant d'exclure les clubs qui y participeraient, et le PSG a confirmé depuis qu'il n'était pas dedans.

Une Superligue annoncée sous peu

Alors que le PSG venait tout de juste de battre Saint-Etienne en Ligue 1, l'annonce de l'officialisation dans la soirée d'une future Superligue européenne a mis le football européen en ébullition en quelques minutes à peine. Le projet est dans les cartons depuis des mois et, alors que la réforme de la Champions League à partir de 2024 est censée être validée dès ce lundi, cette annonce d'une réelle avancée dans le domaine venait tout bousculer.

Ce sont notamment les trois grands clubs espagnols (Real, Barça, Atlético), les trois grands italiens (Juventus, Milan AC, Inter) et pas moins de six clubs anglais (Manchester United, Manchester City, Liverpool, Chelsa, Arsenal et Tottenham) qui étaient annoncés dans cette future Superligue. Pas de clubs allemands ni français selon les premiers échos, le Bayern Munich et le PSG s'opposant à ce principe selon The Athletic, notamment car la compétition empêchait toute arrivée de clubs extérieurs. Et Paris de commenter pour expliquer sa ligne de conduite : « Nous nous en tenons à la tradition de l'UEFA. »

L'UEFA sort de ses gonds et menace

Il n'aura pas fallu longtemps pour que l'UEFA tape du point sur la table dans un communiqué assez radical : « L'UEFA, l'association du football anglais et la Premier League, la Fédération espagnole et la Liga, la Fédération italienne et la Serie A ont appris que quelques clubs anglais, espagnols et italiens semblaient sur le point d'annoncer la création d'une ligue fermée appelée Superleague. Si cela arrive, nous souhaitons redire que nous, UEFA, Fédérations anglaise, espagnole et italienne, Premier League, Liga, Serie A mais aussi la Fifa et tous les membres de nos associations, resterons unis dans nos efforts pour stopper ce projet cynique, fondé sur l'intérêt personnel de quelques clubs, à un moment où la société a plus besoin de solidarité que jamais. »

Mais le ton s'est aussi fait menaçant du côté de l'UEFA : « Nous considérerons toutes les mesures à notre disposition, à tous les niveaux, à la fois sur les plans judiciaire et sportif, pour éviter que cela arrive. Comme annoncé précédemment par la Fifa et les six fédérations, les clubs concernés seront bannis des autres compétitions domestiques, européennes ou mondiales, et les joueurs pourraient se voir interdire de représenter leur équipe nationale. »

Le PSG reste à l'écart et est même remercié

L'UEFA a également remercié « les clubs des autres pays, notamment les clubs français et allemands, qui ont refusé de signer cela », confirmant donc que le PSG ne faisait pas partie des putschistes du football européen. Le PSG a de son côté aussi confirmé auprès de plusieurs médias français qu'il ne souhaitait pas faire de cette Superligue fermée, comme rapporté par Julien Froment d'Europe 1, notamment en raison de son caractère clos :

La suite dès demain, avec le comité exécutif de l'UEFA.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

jeudi 06 mai

mercredi 05 mai

mardi 04 mai

lundi 03 mai

dimanche 02 mai

samedi 01 mai

vendredi 30 avril

jeudi 29 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux