Article 

Echouafni : «Aller au Havre avec l'envie d'être au prochain tour»

Publié le vendredi 25 janvier 2019 à 16:15 par Bruno Hermant
L'entraîneur parisien Olivier Echouafni a évoqué la rencontre de Coupe de France entre le Havre (D2) et le PSG qui se jouera dimanche au Stade Océane pour le compte des huitièmes de finale de la compétition. Le technicien parisien est revenu sur la préparation particulière due à une météo compliquée et la trêve internationale, mais aussi aux prestations de certaines de ses joueuses en équipe nationale.

La préparation particulière du match : 

«On va retrouver le terrain aujourd'hui concrètement même s'il ya encore un peu de glace. On est capables de s'adapter par rapport au climat. C'est une préparation particulière avec la neige mais aussi avec la trêve internationale, nous venons tout juste de récupérer nos internationales vu qu'elles n'ont pas été là durant une bonne dizaine de jours. Le temps de récupérer tout le monde, de faire le point et puis nous allons bien se préparer en vue de ce match de Coupe qui nous attend face au Havre.»

HAC/PSG, rien à gagner, tout à perdre pour le PSG : 

«Forcément, mais il n'y a aucun match facile de toute façon ! Cela reste un match de Coupe. Par expérience, un match de Coupe est toujours compliqué à aborder. Il faut que nous arrivions tout de suite à nous mettre dans le match, aller de l'avant, de montrer aussi que Paris, peu importe les équipes que nous rencontrions,  se doit d'avoir des résultats. Il va falloir aller au Havre avec l'envie de se qualifier tout simplement, d'être au prochain tour.»

Une mise en place pour les recrues :

«Il faut rester mesuré par rapport aux recrues, il leur faut un petit temps d'adaptation. Autant Nadia Nadim est arrivée en tout début d'année, autant Alana Cook mettra surement un peu plus de temps pour trouver son rythme. Elle arrive des États-Unis, il s'agit de sa première expérience pour elle en Europe, on lui laisse le temps, elle est encore jeune.»

Le recrutement hivernal : 

«L'objectif était d'améliorer l'effectif en qualité. Il ne s'agit pas d'avoir une quantité trop importante, sinon cela devient compliqué par rapport à la concurrence. Maintenant, à elles d'être au niveau, à elles d'élever aussi leur niveau à chaque entraînement, chaque match. De montrer à chaque match qu'elles peuvent répondre présentes. Cela fait partie de la vie d'un grand club, on a des objectifs très importants et on a envie de pouvoir les atteindre à la fin de saison.»

L'état du groupe après la trêve internationale : 

«Il n'ya pas eu trop de casse globalement, des petits soucis. On va faire attention avec certaines filles qui sont rentrées avec des petites blessures, elles ont enchaîné pour certaines 2 matchs en trois ou quatre jours, plus les décalages horaires. On ne va prendre aucun risque puisqu'on va affronter Montpellier dans dix jours pour une rencontre capitale.»

Les Parisiennes en Équipe de France : 

«Je suis très content pour elles, Marie Katoto et Kadi Diani ont prouvé qu'elles produisaient du travail de qualité au Paris Saint-Germain. Toutes les deux ont marqué face à un adversaire de référence. C'est très bien pour elles. (Diani en pointe ?) Elle l'a déjà fait avec nous, elle le fait aussi en équipe de France. Cela lui donne un panel, une diversité de plus dans son jeu. Elle est contente de jouer sur l'aile ou dans l'axe, le principal reste qu'elle soit performante sur les deux postes, elle prend ses marques dans l'axe, c'est aussi bien pour nous.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux