Article 

A Nice, le PSG a de nouveau frappé de près

Publié le dimanche 20 septembre 2020 à 21:06 par Thibaut Brossard
S'il a marqué trois buts sur la pelouse de Nice et réussi sa meilleure prestation offensive de la saison, le PSG a attaqué dans son style caractéristique : les 14 frappes parisiennes ont été effectuées à l’intérieur de la surface.

Le come-back de Kylian Mbappé face à Nice, s’il fut bien sûr synonyme d’un retour à un certain réalisme offensif (3 buts inscrits contre 1 seul lors des 3 premiers matches), a aussi signé la fin d’une stat inhabituelle du PSG en ce début de saison, celle relative aux tirs de loin. En effet, lors des trois premiers matches de la saison, le PSG a tiré à 19 reprises de l’extérieur de la surface, soit près d’un tir sur deux ! A titre de comparaison, le PSG tournait l’an passé à 27 %, soit le taux le plus faible de toute la Ligue 1.

Phénomène complètement inverse donc à Nice puisque les 14 tirs parisiens ont tous été déclenchés à l’intérieur des 18 mètres. Les retours successifs d’Icardi (face à Metz) puis de Mbappé, à Nice donc, ne sont pas étrangers à ce retournement de situation puisque les deux attaquants prennent la quasi-totalité de leurs tirs de l’intérieur de la surface de réparation (aucune frappe de loin pour Icardi l’an passé et 15 % de ses tirs pour Mbappé).  

Autres explications de cette stat surprenante : Nice ayant ouvert le jeu, le PSG n'a pas eu trop de difficultés à entrer dans la surface adverse et aucun coup-franc direct n’a été offert aux tireurs parisiens. La thèse d'un PSG qui s'enfonce sans problèmes dans la surface et n'a donc plus besoin de tirer de loin est aussi confirmée par une précédente sortie où Paris n'y arrivait pas. Lors du match à Lens, la prédominance des frappes lointaines était plutôt le signe d’une impuissance des hommes de Tuchel à approcher la cage adverse que d’une réelle volonté de diversifier les tirs.

Ci-dessous le détail des 14 frappes parisiennes à l’Allianz Riviera :

Même l’habituel spécialiste des frappes lointaines qu'est Di Maria n’a pas eu l’occasion de tenter sa chance de loin, malgré trois tirs tentés, et c'est d'ailleurs d'assez près qu'il a marqué le second but parisien, comme un symbole.

Après quatre matches, le PSG prend donc environ un tiers de ses tirs en moyenne de loin (19/56). A suivre ! 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux