Article 

Vertical et axial, retour sur le 4-4-2 du PSG face à Angers

Publié le jeudi 8 octobre 2020 à 14:46 par Nathan Menez
Le PSG a enchaîné vendredi dernier une quatrième victoire consécutive sur sa pelouse face à Angers (6-1) lors de la 6e journée de Ligue 1. Malgré un onze de départ qui pouvait sembler déséquilibré, les Parisiens ont inscrit six buts et ainsi renoué avec la tradition des grosses victoires à domicile, riches en buts. Le club parisien s’en sort donc avec un score très flatteur grâce notamment à une verticalité efficace qui a foudroyé le SCO. Le 4-4-2 aussi axial que vertical des hommes de Tuchel a fait mal.

Si l’on évoque souvent la présence des « quatre fantastiques » lorsque Di María est associé aux trois titulaires de ce match face à Angers qu'étaient Neymar, Mbappé et Icardi, le PSG évolue rarement en 4-4-2 en phase offensive mais plutôt en 4-2-2-2. Ce système avec deux meneurs de jeu derrière l’attaque et devant le milieu implique une verticalité incarnée par Neymar, associé ce soir-là à Draxler.

Le Brésilien et l’Allemand sont très proches. La distance qui les sépare est souvent moins importante que celle entre Verratti et Paredes qui forment la paire de milieux un cran plus bas. On voit régulièrement la relation technique entre l’Italien et Neymar et ces deux joueurs incarnent la constante recherche de verticalité qui a tant fait mal aux Angevins en cassant leurs lignes.

Les deux joueurs se positionnent toujours face au jeu pour se chercher par la passe ou progresser avec le ballon vers le but adverse. Juste avant l’ouverture du score, Verratti trouve Neymar de cette façon. Sur l’action, quand le Brésilien perd le ballon, Draxler très proche de lui le récupère et peut orienter vers la droite pour entraîner le but de Florenzi.

Le meneur de jeu du PSG est évidemment Neymar mais, à l'image de ce à quoi nous habitue Di María, Draxler mène aussi certaines actions. Sur un contre parisien, les rôles s’inversent et c’est l’Allemand qui progresse avec le ballon tout en verticalité et en prenant appui sur le Brésilien.

On voit aussi de nombreuses fois Verratti trouver Neymar pour lancer un contre alors que les deux joueurs sont éloignés. Les passes de l’Italien éliminent un nombre conséquent de joueurs angevins, le numéro 10 du PSG pouvant alors s’orienter tranquillement vers la surface adversaire en étant plein axe, donc particulièrement dangereux pour l'adversaire.

La proximité entre Verratti, Paredes, Neymar et Draxler rend le jeu parisien particulièrement axial, forcément. Cela entraîne parfois des possessions devant la surface du SCO avec une grosse densité de joueurs dans l’axe, surtout quand Mbappé décroche de la gauche pour les rejoindre.

Ainsi, le Paris SG évolue sans vrais ailiers mais plutôt avec ses latéraux très haut, se permettant de monter puisque le jeu, Angers y compris, est très verticalisé.

Le quatrième but parisien illustre parfaitement la verticalité emmenée par le milieu et la ligne de deux constituée par Neymar et Draxler. Les quatre joueurs sont proches, presque verticalement alignés, ils s’échangent de petites passes vers l’avant avant que Neymar ne trouve Bakker à gauche qui centre pour Draxler plein axe à l’entrée de la surface.

À la 64e minute, le PSG mène 4-1, Paredes et Draxler sortent. La formation parisienne passe alors en 4-3-3 pour plus de gestion et les possessions deviennent ainsi moins verticales.

Thomas Tuchel avait regretté le manque d’efficacité de son équipe à Reims où le PSG aurait pu marquer plusieurs fois en première mi-temps et s’était finalement imposé simplement 2-0. Face à Angers, ce fut le contraire : le score est flatteur pour les Parisiens grâce à une efficacité retrouvée avec une large domination technique de Neymar, Verratti, Draxler et Paredes.

La verticalité a permis au Paris Saint-Germain d’être clinique et de ne donner aucune chance à Angers : cette animation offensive en 4-2-2-2 avec un milieu très technique mais un déséquilibre évident se reverra sûrement face à des équipes moyennes de L1 et à domicile, mais peut-être pas face aux adversaires plus forts.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

lundi 17 mai

dimanche 16 mai

samedi 15 mai

vendredi 14 mai

jeudi 13 mai

mercredi 12 mai

mardi 11 mai

lundi 10 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux