Article 

Lewandowski, une absence pesante mais potentiellement libératrice

Publié le mercredi 7 avril 2021 à 9:03 par Renaud Lagord
L’absence de Robert Lewandowski, touché au genou droit avec la sélection polonaise, pèsera lourd du côté du Bayern de Flick. Privé d’un remetteur hors-pair, les Munichois pourraient multiplier les mobilités.

Les Parisiens auront ce soir une épine de moins dans le pied. Ce mercredi, en quarts de finale de Champions League, le Bayern Munich se présentera sur le terrain de l’Allianz Arena sans son arme fatale. Robert Lewandowski, 35 buts en 25 matches cette saison, troisième meilleur finisseur de la compétition (73 buts), sera bel et bien absent, la faute à une blessure au genou droit avec la sélection polonaise. Une absence qui compte, forcément, au sein d’une équipe certes armée pour réussir même sans son géant polonais.

Bien au-delà de la qualité de finition exceptionnelle de son avant-centre, c’est dans d’autres compartiments du jeu que le Bayern connaîtra des déficits. Notamment, dans le pressing où « Lewa » tient un rôle important. Le Bayern de Hans-Dieter Flick a comme force majeure une faculté à harceler la ligne défensive adverse par un pressing fort, souvent impulsé par le Polonais. Ce dernier servait également dans le registre inverse. Face à la pression adverse, les Munichois, souvent en déséquilibre, n’avaient qu’à envoyer de longs ballons à l’attaquant pour s’épargner une construction trop difficile.

La principale force de Lewandowski réside là : dans son immense apport dos au jeu. Le jeu direct vers le Polonais est ainsi devenu une des marques de fabrique de ce Bayern. Selon L’Equipe, les Bavarois effectuent près de 100 passes aériennes par match, soit 60 % de plus que le PSG. L’objectif est clair : utiliser le Polonais comme un remiseur, toujours de concert avec un autre Munichois - dans l’état c’est souvent Thomas Muller. Cela ouvre ainsi le champ pour les ailiers qui n’ont qu’à attaquer la profondeur ensuite. Sans leur tour de contrôle, les joueurs d’Hansi Flick vont donc devoir trouver d’autres solutions pour faire la différence sur les ailes.

Autre secteur potentiellement touché par l’absence du Polonais : les corners défensifs. Lewandowski, en impeccable joueur de tête, est devenu ces dernières années une arme défensive sur ces corners, notamment en deuxième position. Son absence incite à revoir l’organisation.

Reste à voir si ce manque ne sera pas un atout de plus dans la botte de Flick. Sans Lewandowski, le PSG aura un problème de moins en théorie. Sans ce dernier joueur, le Bayern sera potentiellement plus imprévisible. Le club allemand cherchera sûrement à faire des différences dans le jeu et en profondeur de bien d’autres manières. L’absence de l’avant-centre pourrait en outre accélérer les mobilités et générer plus d’actions de jeu sur les côtés. Pochettino et son staff devront, à coup sûr, rester sur leurs gardes.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

mercredi 05 mai

mardi 04 mai

lundi 03 mai

dimanche 02 mai

samedi 01 mai

vendredi 30 avril

jeudi 29 avril

mercredi 28 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux