Article 

Marquinhos, Danilo, Navas, Kurzawa, la forme de son équipe, etc, la conf' de Tuchel après Istanbul BB/PSG (0-2)

Publié le jeudi 29 octobre 2020 à 0:31 par Philippe Goguet
Après la victoire 2-0 de son équipe à Istanbul, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel s'est longuement arrêté devant la presse pour revenir sur le match moyen de ses troupes. Il n'a pas tenté de le camoufler, insistant plutôt sur les difficultés à enchaîner les saisons, tandis qu'il a encore commenté les performances de Marquinhos, Danilo, Kimpembe, Navas ou encore Kurzawa.

Satisfait de Marquinhos au milieu du terrain et envisageable à l'avenir ?

« Oui, pourquoi pas ? J'ai pris une décision pour Marquinhos à cet instant, je l'ai déjà expliquée et rien n'a changé depuis. Danilo et Kimpembe ont fait un grand match, ils ont défendu de façon extraordinaire et fait une excellente performance tous les deux. C'est ma décision, une décision sportive. Il y a beaucoup de raisons pour cela et je l'ai expliquée. Est-ce que cela peut arriver que Marquinhos joue encore défenseur central ? Oui, bien sûr. Mais pour le moment, c'est comme cela. Je ne comprends pas vraiment la discussion à propos de ça car Marqui a joué des matches en n°6 pour nous l'année dernière et l'équipe a fait la meilleure saison dans l'histoire du club. Et alors qu'il reste à ce poste-là, on en discute encore, j'ai du mal à le comprendre. Quand on voit nos matches au Portugal, je ne comprends pas pourquoi changer. Il a été extraordinaire, Sans Marquinhos au milieu, il n'aurait pas été possible de presque gagner la Ligue des champions. C'était le gars clé pour nous.  »

Marquinhos au milieu, certes, mais Danilo est arrivé cette saison :

« Et si un nouveau gardien arrive, je ne vais pas mettre Keylor Navas côté gauche. Non ? (on lui rappelle que Danilo est milieu et il répond) C'est aussi possible qu'il reste au milieu ! Toutes les choses sont possibles. C'est aussi possible que Danilo joue attaquant et Rafinha défenseur central. Tout est possible. Il y a beaucoup de possibilités. (il est relancé sur le fait que c'est une surprise de voir Danilo en défense) Pour moi, c'est un défenseur. Pour moi et pour nous, Danilo est un défenseur plus qu'un milieu car on a Marqui sur le terrain. »

Ce qu'il manque encore au PSG :

« On manque de préparation, de beaucoup de joueurs aussi. On a recruté quelques joueurs au dernier moment et c'est maintenant le moment de recommencer. Ce n'est pas facile car la saison dernière a été exigeante pour nous. On a eu un confinement puis d'un coup (il claque des doigts), on a joué une finale puis une autre finale puis le Final 8 au Portugal. Et le jour de la finale de la Ligue des champions, la Ligue 1 a commencé. Et on continue, on continue, on continue… Kylian Mbappé l'a dit, il se sent fatigué mentalement. Si un coach dit cela, on dit que c'est une excuse mais peut-être qu'on doit regarder la vérité et la réalité. Kylian a dit qu'il se sentait fatigué et qu'il n'avait pas le sentiment que c'était le début du championnat, qu'on est à la fin du championnat. Il y a aussi beaucoup de blessures.

Mais peut-être que c'est le moment pour combattre, peut-être seulement pour essayer de rester dans le match, pour gagner des matches qui ne sont pas les meilleurs de l'histoire du PSG. Je peux vous assurer qu'on s'adapte. Bien sûr qu'on peut mieux jouer mais peut-être pas en ce moment. On doit accepter qu'on ne puisse pas le faire en ce moment. On va essayer et cela aide si on gagne. On est évidemment capable de gagner de matches, nous sommes très bien en Ligue 1, on a maintenant gagné en Ligue des champions. On peut faire mieux mais c'est difficile en ce moment oui. Mais je vais protéger mes joueurs car je sais les efforts qu'ils font chaque jour, chaque semaine. Je sais l'effort que c'est de jouer toujours dans la peau d'un favori, toujours dans des matches à huis clos, avec la responsabilité de créer une atmosphère… Quand je vois ce qu'ils donnent chaque jour, à chaque match, je vais toujours les protéger. Il faut accepter que ce soit une phase. Il y a des choses négatives mais il y a aussi des choses positives. On va essayer de s'améliorer et d'augmenter nos qualités sur ces choses-là. Je préfère voir les choses de cette façon. »

La prestation de Keylor Navas ?

« Le gars est toujours fiable, calme, tranquille et super cool. Il a une qualité top, top, top. Ce gars est un cadeau pour le club et pour moi. »

Layvin Kurzawa plus en jambes que les autres ?

« Il a eu une belle préparation car il était suspendu pour six matches. Cela fait une grosse différence. Il nous a manqué avec sa suspension mais il a eu la possibilité de faire trois semaines d'entraînement seulement physique. Et voilà... Ce n'était pas facile pour lui car on a toujours joué avec Juan Bernat. Maintenant, c'est extraordinaire pour lui de toujours débuter en Ligue des champions, d'avoir des responsabilités, de sentir la confiance du coach. Et voilà, on peut le sentir. La situation est totalement différente pour lui. On peut continuer cette discussion et c'est ma responsabilité, ce n'est pas un problème. On doit être réalistes. En Italie, la Juventus est première ? En Angleterre, City ou Liverpool ? En Espagne, le Real ou le Barca ? La Ligue des champions en août a laissé des traces. Nous on est premiers en L1, et tout le monde dit que c'est facile car c'est le PSG mais non, ce n'est pas facile. On doit accepter que c'est une performance. Aucune des choses que cette équipe fait est normale. On ne peut pas continuer à dire que c'est normal de gagner. L'ambiance autour ne peut pas continuer comme ça. En interne, on ne peut pas se concentrer uniquement sur des choses négatives car il y a aussi des choses positives. Il y a des choses à améliorer c'est sûr. Et on ne va jamais s'arrêter de le faire. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 04 décembre

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux