Article 

PSG/Nantes, une histoire de centres ?

Publié le mercredi 11 février 2015 à 16:25
Si les deux équipes continuent sur leur lancée du dernier match, les centres pourraient être nombreux ce soir au Parc des Princes. Attention toutefois aux profils des avant-centres du soir, dont le style ne conviendra pas forcément.

Paris a enfin utilisé la taille d’Ibra :

Le match de dimanche soir à Lyon (1-1) a vu un PSG dominateur mais surtout capable d’utiliser d’autres forces que son habituel jeu de possession basé sur des passes redoublées. En effet, si Paris s’est créé un grand nombre d’occasions, il faut remarquer que plusieurs d’entre elles sont venus de centres, ce qui n’est pas forcément une habitude du côté du PSG, guère friand de cette solution quand un joueur n’est pas clairement démarqué dans la surface.

Si le centre de Matuidi gâché par Cavani peut être considéré comme habituel car à ras de terre et vers un élément isolé, on a également vu Maxwell envoyer deux centres dans le paquet pour son ami Ibra. Le Suédois, pourtant pas réputé pour son jeu de tête, a d'ailleurs pris le dessus sur tout le monde et claqué deux belles têtes, repoussées par Lopes.

Si l’Olympique Lyonnais offre des espaces sur les côtés de par son dispositif, Paris est plus habitué à jouer sur ses forces propres que sur les faiblesses adverses et voir ainsi Ibra utiliser sa taille pour se créer des occasions ouvre d’ailleurs une vraie réflexion sur la réelle efficacité du style de jeu préféré du PSG. Paris peut marquer sur des centres, pour peu que les joueurs de couloir en fassent.

Nantes en a abusé à Nice :

Du côté de Nantes, le jeu a été très pauvre sur la pelouse de Nice dimanche après-midi (0-0) et les Nantais ont abusé des centres pour tenter de se créer des occasions. Ce ne sont même pas les latéraux qui en ont effectué le plus mais les milieux offensifs, trop pressés d’envoyer dans le paquet pour se débarrasser du ballon.

De la gauche, Bessat en a distribué pas moins de 6 tandis que Veretout, pourtant axial, en a fait 4, plus 2 pour Nkoudou. Seul le latéral droit Issa Cisskho a réussi à apparaître un peu dans le domaine avec ses trois tentatives. Bien évidemment, cela n’a généré pratiquement aucun danger pour Nice vu le peu de monde présent dans la surface, un milieu offensif qui centre ne pouvant être à la réception.

Et pour une équipe considérée comme joueuse en début de saison, multiplier ce type d'action fait tâche, même si profiter de la taille du grand Yacine Bammou en pointe est une solution de facilité qui peut se comprendre vu la forme actuelle de l’équipe.

Stop ou encore ce soir ?

Dès ce soir, la question des centres va se reposer pour les deux clubs. Du côté du PSG, l’équipe annoncée prévoit Digne sur le côté gauche, Van der Wiel sur le droit et surtout Cavani en pointe. Le Hollandais est probablement le centreur le plus régulier du club tandis que la paire Digne/Cavani a déjà montré une certaine complicité entre les deux hommes.

Les deux passes décisives de Digne cette saison ont en effet été converties par Cavani de la tête, contre l’OL en championnat et Bordeaux en Coupe de France au tour précédent. La composition qui s’annonce a même un petit air de celle vue lors de ce même match contre Bordeaux et on pourrait peut-être revoir ce style plus direct qui convient bien aux deux joueurs, parfois perdus dans le jeu de possession du PSG version Motta/Verrati.

Côté canari, la tentation Bammou ne sera pas là puisque c’est Gakpe, 1m76 sous la toise, qui va occuper le centre de l’attaque. Et envoyer des centres aériens sur un tel gabarit face à des joueurs de tête comme Marquinhos ou David Luiz ne paraît pas être l’idée du siècle. Il reste la possibilité de les faire au sol mais le problème du manque de présence risque également se faire sentir.

Finalement, ce soir, chaque équipe va devoir un peu se réinventer. Nantes ne pourra plus vraiment centrer à l’aveugle vu son attaquant et devra proposer plus que la solution de facilité de Nice. Côté Paris, la capacité à centrer avec efficacité et précision pourrait bien être une des clés du match. Et si Cavani est fâché avec ses pieds, Paris peut toujours espérer qu’il soit précis avec sa tête…

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 11 août

lundi 10 août

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

mercredi 05 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux