Article 

Francfort réfléchit à garder Trapp après son prêt

Publié le mardi 23 octobre 2018 à 10:27 par Philippe Goguet
Prêté à Francfort jusqu'à la fin de la saison, Kevin Trapp pourrait bien se voir proposer un contrat définitif dans la ville allemande. L'Eintracht y réfléchit en tout cas comme l'a expliqué le directeur sportif Bruno Hübner.

Même s'il est sorti sur blessure lors du dernier match de Bundesliga face à Düsseldorf, le retour de Kevin Trapp à Francfort se passe très bien. L'Eintracht est content de son portier de 28 ans et celui-ci a retrouvé son meilleur niveau en même temps qu'un temps de jeu qui correspondait à ses aspirations. Solide en Bundesliga et en Europa League, il a même pu retourner en équipe nationale dans le rôle de troisième gardien qu'il avait su s'accaparer quand il jouait au PSG.

Alors que le club a pourtant acheté l'été dernier un possible titulaire en puissance pour les prochaines années avec Frederik Rönnow, l'Eintracht a visiblement déjà changé d'avis suite aux bonnes performances de Trapp comme l'a expliqué le directeur sportif Bruno Hübner. Dans la presse allemande, le dirigeant a expliqué qu'«il y a bien évidemment des discussions pour conserver Kevin à l'issue de la saison. Mais pour le moment, c'est encore trop tôt pour parler de quelque chose de concret.» Sous contrat jusqu'en juin 2020 à Paris, Trapp pourrait donc rapporter une petite somme à un PSG qui semble vouloir construire sur Areola et Buffon.

À noter que l'Eintracht compte aussi acheter un autre joueur qui lui est actuellement prêté, à savoir le jeune attaquant Luka Jovic (20 ans), auteur d'un quintuplé face à Düsseldorf vendredi dernier. Son achat se monterait déjà à une dizaine de millions d'euros, une somme non négligeable pour un club qui va se battre pour les places européennes à l'issue de la saison.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

vendredi 04 décembre

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux