Article 

Le PSG et les joueurs libres de tout contrat, un mariage rarement heureux

Publié le mercredi 11 mai 2022 à 18:17 par Mathias Luis
Auteur d’un dernier mercato estival très axé sur les opportunités de marché et les joueurs libres de tout contrat avec les arrivées de Messi, Ramos ou Donnarumma, le PSG a encore une fois montré que les agents libres ne lui sourient pas vraiment.

Entre le PSG et les joueurs libres de tout contrat, l’idylle est rare. De plus en plus confronté à ce scénario de joueurs libres en quête d’un nouveau point de chute, le club de la capitale s’est laissé tenter par les nombreuses opportunités présentes sur le marché l’été dernier. Avec les arrivées retentissantes de Lionel Messi, Sergio Ramos, Gianluigi Donnarumma ou encore Georginio Wijnaldum, le PSG s’était considérablement renforcé sur le papier et présentait ses recrues en fanfare devant un Parc des Princes en ébullition. Mais alors que la fin de saison se profile, les nouveaux visages parisiens ont eu du mal à confirmer les attentes placées en eux. Plus globalement, depuis le passage du PSG sous pavillon qatari, recruter libre n’a jamais vraiment souri au club parisien et les satisfactions demeurent rares.

Le PSG de QSI d'abord prudent avec les joueurs libres

Si l’on retrace les coups saisis par le PSG sur le marché des joueurs libres, on se rend rapidement compte du véritable trou d’air entre les noms recensés. Dès l’arrivée de QSI en 2011, le PSG engage deux gardiens libres : Nicolas Douchez qui est signé avant l'arrivée du Qatar puis relégué sur le banc de touche par la recrue Salvatore Sirigu, et Ronan Le Crom venu pour faire le nombre. Le premier va faire un passage honorable au PSG quand le second ne jouera qu’un match avec le club en un an et demi, le dernier de la saison 2012/2013, à Lorient avec un carton rouge en moins de 20 minutes de jeu.

Le club parisien ne s’est bien sûr pas arrêté là et s’offrait un coup marketing retentissant en faisant venir David Beckham dans la capitale lors de la dernière ligne droite du mercato hivernal 2013. L’arrivée de l’anglais allait offrir une exposition considérable au PSG mais son passage n’allait être que de courte durée, puisque l’ancien du Real Madrid venait avant tout pour s’offrir un dernier challenge et une fin de carrière en Europe. Les adieux de la légende des Three Lions au Parc des Princes avaient fait le tour de la planète. Objectif réussi ce jour-là, un peu moins lorsqu'Ancelotti le met titulaire contre le Barça au détriment de Verratti pour un quart de finale de Champions League...

Après la comète Gustavo Hebling à l'été 2015 dont l'arrivée est toujours aussi difficile à expliquer, si ce n'est qu'il était représenté par Mino Raiola, il s'ensuit une période où le PSG n’enrôle aucun joueur en tant qu’agent libre, les opportunités se faisant plus rares sur le marché. C’est pendant le désormais très fameux mercato d’été 2016 (où signeront les inoubliables Krychowiak, Jesé et Meunier notamment) que Hatem Ben Arfa s’engage au PSG pour deux saisons. Au sortir d’une saison de feu avec l’OGC Nice où il avait inscrit 18 buts en 39 matchs, il n’en mettra pas plus de 4 sous les couleurs parisiennes, aucun en Ligue 1 ni en Ligue des Champions. Il est écarté dès avril 2017 et ne jouera plus jamais avec le PSG. Le carnage des fins de contrat venait de débuter.

Dani Alves ou la bascule vers les vieilles gloires trentenaires en fin de contrat

Depuis, le PSG est abonné aux arrivées de joueurs libres, mais d'un tout autre calibre et avec un profil différent puisque souvent trentenaires. En juillet 2017, Dani Alves rejoint officiellement le club pour deux ans après sa pige à la Juventus. À 34 ans, il avait prouvé à plusieurs reprises qu’il pouvait apporter par son expérience et son talent et il s'est montré globalement fiable physiquement malgré une grave blessure. Mais son passage reste contrasté et le latéral droit, qui a mis quelques beaux buts, n’avait pas été prolongé puisqu’il portait aussi des signes d’un joueur en déclin. 

Durant l’hiver 2018, le PSG se cherche un renfort au milieu. Avec le seul Thiago Motta pour jouer au poste de sentinelle, le club parisien saute sur l’opportunité Lassana Diarra, libre après sa rupture de contrat avec Al Jazira. Engagé jusqu’en juin 2019 avec le PSG, son aventure touche à sa fin en février alors que le français décide de mettre un terme à sa carrière professionnelle après plusieurs mois hors du groupe. Arrivé à pratiquement 33 ans après un an sans jouer au plus haut niveau, il ne s'est jamais imposé au PSG.

L’été suivant, le PSG change d’orientation en ce qui concerne les gardiens et décide d’apporter de l’expérience au poste en enregistrant l’arrivée de Gianluigi Buffon. En concurrence avec Alphonse Areola, le gardien italien de 40 ans a bien débuté la saison mais il a explosé en vol et fini sur plusieurs plusieurs bourdes, dont une impardonnable en huitièmes de finale retour de Ligue des Champions face à Manchester United. Un contrat d’un an, puis s’en va. 

Lors du même mercato estival, Eric-Maxim Choupo-Moting s’engage avec le PSG pour deux ans lors de la dernière journée du marché des transferts à la surprise générale, ramené par un Tuchel qui l'a connu à Mayence. Loin d’avoir marqué les esprits par son talent, il était néanmoins parvenu à se faire une place au sein de l’effectif. Pas avare d’efforts, le camerounais était devenu l’un des chouchous d’une partie du public du PSG, d’autant plus quand il a donné la qualification dans le temps additionnel face à l’Atalanta en quarts de finale de Ligue des Champions lors de l’été 2020. Quelques semaines plus tard, il partira libre du PSG direction... le Bayern.

Toujours bien peu de succès par la suite

Début juillet 2019, le PSG signe trois joueurs libres de tout contrat. Mitchel Bakker arrive de l’Ajax Amsterdam, bien aidé par son agent Mino Raiola. S’il a peu joué lors de sa première saison, il a prouvé en 2020/2021 qu’il était ultra fiable physiquement, malgré des défauts évidents. Il a au moins pour lui d’avoir rapporté une belle somme au PSG et devrait faire encore rentrer davantage d’argent grâce au pourcentage à la revente qui avait été inclus dans la vente. De tous les joueurs signés en fin de contrat par le PSG de QSI, il est jusque-là le seul à avoir été revendu et donc à avoir rapporté un peu d'argent au club.

Arrivé le même été que Bakker en provenance d'un autre gros club européen, le gardien polonais Marcin Bulka débarque de Chelsea et est âgé de 19 ans à l’époque. Il n’a joué que deux matchs sous le maillot du PSG en Ligue 1, multipliant les prêts, l'un peu concluant en Espagne à Cartagena, le second un peu plus à Châteauroux. Cette saison à Nice, il semble avoir convaincu les dirigeants lors de ses rares apparitions de lever l’option d’achat dans son prêt qui s’élève à 2 millions d’euros. Il pourrait donc devenir le deuxième après Bakker à avoir été recruté libre puis vendu.

Le dernier transfert libre de cet été 2019, sans doute le plus désavantageux pour le PSG, est celui d’Ander Herrera. Régulièrement blessé, n’ayant jamais vraiment trouvé sa place, tout simplement pas au niveau et tout cela en faisant partie du top 15 des salaires de Ligue 1. Quasiment intransférable en raison de ses émoluments trop élevés pour son âge puisqu’il a 32 ans, le contrat de l’espagnol court, en plus de cela, jusqu’en 2024, puisqu’il avait signé pour cinq ans à l’époque, malgré certains supporters de Manchester United déjà très sceptiques sur son niveau. À son retour au PSG, Leonardo tenta d'annuler le contrat négocié par Antero Henrique, sans succès...

Parmi les noms que l’on peut oublier au sein de l’effectif du PSG, Alexandre Letellier, troisième gardien depuis septembre 2020, était également arrivé libre. En deux saisons, il n’a pas joué la moindre minute sous le maillot parisien, et il est volontiers admis qu’il n’est là que pour remplir les quotas de joueurs formés au club en Ligue des Champions. Son contrat finit en juin prochain, et il pourrait jouer quelques minutes pour être officiellement sacré champion. Une arrivée comparable à celle de Ronan Le Crom il y a quelques années, un joueur de complément venu libre et avec un petit salaire.

Un été 2021 qui ne déroge pas à la règle

Sur un marché post-Covid, le PSG s’était décidé à réaliser « un mercato d’opportunités » pour reprendre les mots de Leonardo. Il a donc fait fait venir pas moins de quatre joueurs libres : d’abord Georginio Wijnaldum (30 ans), puis Sergio Ramos (35 ans), Gianluigi Donnarumma (22 ans) et enfin Lionel Messi (34 ans) après une prolongation avortée au FC Barcelone. À maintenant deux matchs de la fin de saison, quasiment la totalité d’entre eux ont déçu. Seul Gianluigi Donnarumma semble sortir la tête de l’eau même si la concurrence avec Keylor Navas ne l’a pas aidé à s’installer complètement dans les cages et que l’italien semble aussi pâtir de la triste fin de saison parisienne.

Comme pratiquement tous les joueurs arrivés libres depuis maintenant près de dix ans, les joueurs âgés avec un long CV, qui bénéficient qui en conséquence d'énormes salaires, décoivent et ne répondent pas aux attentes que leurs arrivées avaient générées. Beckham avait lancé la mode, celle d'un joueur usé mais bankable, Alves et Buffon ont suivi à l'été 2018 et les arrivées trois ans plus tard de Sergio Ramos et Lionel Messi semblent totalement dans la même veine, le fiasco Wijnaldum semblant quant à lui se rapprocher du cas Herrera, un très bon joueur de complément dans un top club anglais qui semble avoir été essoré par la Premier League.

Si Bakker et Bulka ont ou vont rapporter quelques millions et que Donnarumma peut encore devenir le grand gardien qu'il est censé être, les opportunités flairées par le PSG ne se sont en réalité que très peu montrées concluantes alors qu'elles semblaient alléchantes en apparence. À maintenant un mois de l’ouverture du prochain mercato estival, dur de ne pas y penser alors que le club parisien pourrait à nouveau se laisser tenter avec Paul Pogba (30 ans), en fin de contrat avec Manchester United, ou Ousmane Dembélé (25 ans sous peu) qui est dans le même cas avec le FC Barcelone.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

Aujourd'hui

dimanche 22 mai

samedi 21 mai

vendredi 20 mai

jeudi 19 mai

mercredi 18 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux