Article 

Neymar à Alvaro Gonzalez : « Tu sais ce que tu as dit... Je sais ce que j'ai fait »

Publié le mardi 15 septembre 2020 à 0:34 par Matthieu Hummel
Au lendemain du match et à froid, Neymar a publié en anglais un nouveau message sur les messages racistes prononcés par Alvaro Gonzalez lors de PSG/OM via son compte Instagram. Il dénonce notamment le racisme qu'il a subi et l'inaction des arbitres face à ce souci.

« Hier, je me suis révolté. J'ai été puni d'un carton rouge parce que j'ai voulu frapper quelqu'un qui m'avait offensé. J'ai pensé que je ne pouvais pas partir sans faire quelque chose parce que j'ai réalisé que ceux qui étaient en charge ne feraient rien. Ils n'ont pas remarqué, ils ont ignoré le fait. Pendant le match, je voulais répondre comme toujours, en jouant au football. Les faits montrent que je n'ai pas réussi, je me suis révolté.

Dans notre sport, agressions, insultes et jurons font partie du jeu, de la confrontation. Tu ne dois pas être affecté. Je comprends ce gars, en partie. Tout cela fait partie du jeu. Mais le racisme et l'intolérance sont inacceptables.

Je suis noir. Fils de noir. Petit-fils et arrière-petit-fils de noir également. Je suis fier et je ne me vois pas différemment de n'importe qui d'autre. Hier, je voulais que ceux en charge du match (arbitres, assistants) se positionnent impartialement et comprennent qu'il n'y a plus de place pour de telles attitudes préjudiciables.

En réfléchissant et en voyant toutes les réactions qui ont suivi, je suis attristé par le sentiment de haine que nous pouvons provoquer dans le feu de l'action, lorsque nous craquons.

Est-ce que j'aurais dû l'ignorer ? Je ne le sais pas encore. Aujourd'hui, avec la tête froide, je dis oui. Mais mes coéquipiers et moi avons demandé de l'aide aux arbitres, et avons été ignorés. C'est ce dont il est question.

Nous, qui faisons partie du spectacle, devons réfléchir. Une action amène une réaction et nous en sommes arrivés là. J'accepte ma punition parce que j'aurais dû choisir le chemin du football. J'espère, cependant, que mon agresseur sera également puni.

Le racisme existe, il existe. Mais nous devons arrêter cela. C'est trop. Assez !

Ce gars a été con. J'ai également agi comme un con, pour me laisser impliquer là-dedans... J'ai encore le privilège de garder la tête haute aujourdhui. Mais nous devons tous réfléchir au fait que toutes les personnes noires ou blanches ne vivent pas dans les même conditions.

Les conséquences de cette confrontation peuvent être désastreuses des deux côtés. Que vous soyez noir ou blanc. Je ne veux pas et nous ne devrions pas mélanger les sujets. La couleur de peau, nous ne la choisissons pas. Devant Dieu nous sommes tous égaux.

Maintenant... Hier j'ai perdu le match et j'ai manqué de sagesse... Être au milieu de cette situation et ignorer un acte raciste n'aidera pas. Je sais. Mais pacifier ce mouvement "anti-raciste" est notre obligation, afin que les moins privilégiés soient naturellement défendus. Nous nous rencontrerons à nouveau, et ce sera à ma façon. En jouant au football...

Sois en paix ! Sois en paix !

Tu sais ce que tu as dit...je sais ce que j'ai fait.

Plus d'amour dans ce monde. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux