Article 

Encore un bon match pour Wijnaldum, déjà en 8e de l'Euro

Publié le vendredi 18 juin 2021 à 11:40 par Philippe Goguet
Les Pays-Bas sont assurés de terminer en tête de leur groupe à l’Euro après avoir battu l’Autriche (2-0), ce jeudi. Titularisé dans l’entrejeu, le capitaine Georginio Wijnaldum n’a cette fois pas été décisif, mais la nouvelle recrue du PSG a livré une nouvelle bonne prestation.

Les Pays-Bas rejoignent l’Italie et la Belgique en huitièmes de finale de l’Euro. Facile vainqueur de l’Autriche (2-0) pour son deuxième match dans la compétition, le champion d’Europe 88 a confirmé les promesses entrevues lors de son match d’ouverture contre l’Ukraine (3-2). La première mission est donc accomplie pour Georginio Wijnaldum et ses coéquipiers, en quête de renaissance sur la scène internationale après leurs absences à l’Euro 2016 et à la Coupe du Monde 2018.

Officiellement devenu parisien la semaine dernière, le capitaine des Oranjes s’est une nouvelle fois montré très remuant au cœur du 3-5-2 de Frank de Boer pour aller valider la première place de son équipe dans le groupe C. Les Pays-Bas ont eu très tôt la maîtrise de la rencontre, face à une formation autrichienne incapable de se montrer dangereuse, si ce n’est sur de rares frappes lointaines. Emmenés par un Frenkie de Jong lumineux, les Néerlandais ont affiché un visage collectif convaincant avec une souveraineté totale au milieu de terrain.

Auteur de l’ouverture du score lors du premier match contre l’Ukraine, Wijnaldum s’est montré plus discret sur cette rencontre. Sérieux et appliqué, le néo-parisien n’a cette fois pas été décisif, malgré une bonne activité défensive et une influence certaine dans la construction. Il a largement participé au sentiment de sérénité qui se dégage de son équipe. Après un premier match à rebondissement, dimanche, où les Néerlandais menaient par deux buts avant d’être rejoints et de devoir forcer la décision à cinq minutes de la fin de la rencontre, ils ont cette fois fait preuve d’une grande maîtrise.

Il n’a d’ailleurs fallu que 8 minutes à Memphis Depay pour ouvrir le score sur un penalty accordé après une faute du capitaine autrichien David Alaba, coupable d’avoir marché sur le pied de Denzel Dumfries à l’entrée de la surface. La latéral néerlandais était dans tous les bons coups puisque c’est lui qui offre le break peu après l’heure de jeu pour permettre aux Pays-Bas de recevoir sans pression la Macédoine du Nord, lundi, pour leur dernier match de groupe.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 04 août

mardi 03 août

lundi 02 août

dimanche 01 août

samedi 31 juillet

vendredi 30 juillet

jeudi 29 juillet

mercredi 28 juillet

mardi 27 juillet

lundi 26 juillet

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux