Article 

17 supporters parisiens relâchés après les fumigènes d'Istanbul (LP)

Publié le jeudi 3 octobre 2019 à 10:36 par Jean Chemarin
Si aucune scène de violence n'a eu lieu entre les supporters de Galatasaray et du PSG mardi soir à la Türk Telekom, les supporters parisiens présents au stade ont vécu une soirée compliquée avec la police locale, qui a chargé après l'allumage d'une poignée de fumigènes et sorti plusieurs personnes du stade violemment.

800 supporters parisiens avaient fait le déplacement à Istanbul mardi pour supporter le PSG face à Galatasaray, dont environ 200 Ultras. 18 ans après les incidents du Parc des Princes, les retrouvailles entre les deux clubs étaient redoutées et n'ont finalement pas donné lieu à des bagarres dans le stade entre supporters. En revanche, les supporters parisiens ont eu affaire à la police locale juste avant le début du match après avoir allumé quelques fumigènes. Et cela ne s'est pas très bien passé.

«C'était trop risqué d'allumer les fumigènes. Une charge est arrivée très vite et les flics ont pris deux personnes au hasard dans le bloc, a raconté Cédric, présent dans le parcage visiteurs, au Parisien. Ils les ont sorties de force, des coups ont été échangés et ils ont commencé à tabasser du monde. Tout le virage s'est un peu rebellé». Des violences que les journalistes du quotidien francilien ont aussi pu constater depuis la tribune de presse, évoquant «plusieurs ultras exclus de la tribune violemment, certains balancés dans un escalier». «Après le match, nous sommes sortis un par un, a ajouté Cédric. Nous étions filtrés, ils regardaient les sacs. C'était du grand n'importe quoi. On est sorti avec une « haie d'honneur » de la police, qui était partout. J'ai encore vu un mec se faire taper, il y a eu beaucoup de casse».

17 supporters parisiens ont en effet été interpellés selon Le Parisien et plusieurs d'entre eux ont dû se faire soigner à l'hôpital dans la nuit de mardi à mercredi. Mercredi, un supporter parisien était encore sous légère surveillance médicale tandis que sur les 17 interpellés, 6 ont été présentés à la justice turque mercredi après-midi : un pour avoir allumé un fumigène, cinq pour les échauffourées avec la police. Aucun d'entre eux n'a finalement été condamné.

A noter qu'une cagnotte Leetchi a été ouverte par le Collectif Ultras Paris pour «aider les 17 des nôtres sauvagement interpellés en plein match à Istanbul par la police Turque, dont certains hospitalisés. Une mésaventure qui aurait pu tomber sur n’importe lequel d’entre nous au regard de la façon de faire des autorités locales... Au total c’est plusieurs milliers d’euros deja engagés (frais d’avocat, billets d’avions...etc).»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

dimanche 02 août

samedi 01 août

vendredi 31 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux