Article 

PSG/Orléans (1-0), les performances individuelles

Publié le dimanche 25 juillet 2021 à 0:17 par Philippe Goguet
Le PSG s'est imposé 1-0 contre Orléans dans une rencontre en deux temps : particulièrement pénible et ratée avant la pause avec une équipe très jeune, bien plus réussie après la mi-temps avec l'entrée de nombreux professionnels. Retour sur les performances des Parisiens au cas par cas.

Letellier était titulaire face à son ancien club et le troisième gardien parisien n'imaginait probablement pas être autant sollicité. Des sorties aériennes, des frappes plutôt faciles puis carrément un duel remporté face à un attaquant qui arrivait lancé. Après la pause, Keylor Navas a été bien moins sollicité mais il a quand même eu le temps de sortir une grosse double-parade sur sa ligne en fin de match. 

Le flanc droit de la défense était une nouvelle fois occupé par Bitumazala, milieu reconverti latéral pour cette campagne de préparation. Le jeune joueur a gardé le côté offensif de ses derniers matches, tentant de monter dans son couloir. Si les intentions étaient là et le départ des actions parfois réussi, la conclusion a souvent laissé à désirer, à l'image de ses centres souvent peu ajustés.

Hakimi l'a remplacé à la pause et le latéral marocain est, forcément, un joueur d'une tout autre dimension. Il a immédiatement tenté d'apporter balle au pied et d'accélérer sur son flanc, faisant de suite des différences. Si le manque de repères avec ses partenaires se fait encore sentir de façon très régulière, cela ne l'a pas empêché d'être un poison constant pour l'adversaire. Outre son but, on note aussi plusieurs centres dangereux et une capacité à être à l'aise dans le dernier tiers du terrain déjà bien visible. Défensivement, il a surtout fait parler sa vitesse, étant rarement sollicité autrement.

Kehrer était l'un des rares pros aguerris à débuter la partie et il n'a pas eu grand-chose à faire dans la première période, Orléans attaquant de l'autre côté. Son début de seconde période est en revanche un peu compliqué avec plusieurs erreurs successives avant de se reprendre sur la fin. Dans la relance, il a réussi deux belles ouvertures mais a surtout joué court. Fernandez Veliz l'a remplacé pour la fin de match.

Bitshiabu enchaînait une nouvelle titularisation et le très jeune gaucher a cette fois-ci rencontré les mêmes difficultés que lors du match face au Mans. C'est tout particulièrement dans la gestion de la profondeur qu'il a été en grande difficulté, l'attaquant adverse partant systèmatiquement dans son dos. S'il l'a parfois rattrapé, il a tout de même souvent été sur un fil et cela a offert un duel direct face à Letellier. Dans cette mi-temps la plus compliquée depuis qu'il joue avec les pros, le tout jeune défenseur central a pu mesurer tout le chemin qu'il a encore à parcourir afin d'arriver à ce niveau-là. Son gabarit peut être un immense atout mais aussi un problème lorsqu'il doit partir arrêté. A lui désormais de mieux gérer cette gestion des déplacements adverses qui lui a fait si mal ce jour.

Diallo l'a remplacé à la pause et, face à un attaquant déjà bien fatigué, il a tout géré globalement sans souci malgré un rebond défavorable qui a failli coûter cher sur la double occasion de fin de match. Avec le ballon, il a aussi été propre et efficace.

Le jeune Teddy Alloh était titulaire sur le flanc gauche et, dès son premier ballon, il a affiché son manque de confiance en lui du moment alors qu'il découvre ce niveau. Il a bien tenté d'animer son flanc mais a régulièrement peiné dans le dernier geste, notamment les centres. Défensivement, il a aussi pas mal flotté et Orléans a vite identifié ce côté très juvénile pour attaquer et faire mal.

Kurzawa l'a remplacé et le gaucher de retour de blessure a vite montré la différence de niveau. S'il a parfois été imprécis techniquement, il a aussi réussi un excellent centre pour Draxler et a plutôt bien combiné en général avec Fadiga et Kalimuendo autour de lui, n'hésitant pas à monter. Il a en revanche eu beaucoup de mal défensivement sur la fin.

Ahamada était titulaire devant la défense dans le milieu en losange du PSG et il a vécu une mi-temps très compliquée. Peu habitué à jouer à ce niveau, son erreur technique d'entrée n'a pas dû l'aider et il a été hésitant techniquement à de trop nombreuses reprises, rendant des ballons de façon régulière. Avec le ballon, il a eu beaucoup de déchet également, se compliquant trop souvent la vie ou tentant de trouver des passes compliquées.

Gueye l'a remplacé à la pause et il a joué dans son registre. Des récupérations qui empêchent l'adversaire de contrer, quelques rares incursions dans la surface qui ne payent pas et globalement une capacité à s'insérer dans le jeu collectif assez moyenne. 

Dina Ebimbe était aligné dans le rôle de relayeur droit du milieu parisien et il a eu toutes les peines du monde à trouver sa place. Il n'a d'ailleurs jamais vraiment compris son rôle et c'est ailleurs sur le terrain qu'il a réussi à s'exprimer, parfois devant la défense pour récupérer, parfois très haut côté gauche comme lorsqu'il sollicite le gardien d'une frappe puissante. Cela ne sauve pas non plus sa performance et il est d'ailleurs sorti dès la pause.

Herrera l'a remplacé et il a en revanche beaucoup mieux interprété le même rôle, certes plus facile avec Hakimi qui déboulait en permanence dans le couloir. Joueur intelligent, le Basque a vite su assimiler ce système tactique et il a donné plusieurs bons ballons très rapidement. C'est sur l'un d'entre eux que Hakimi va faire basculer le match. Défensivement, il a aussi fait le boulot et signé une belle prestation pour son premier match depuis près de deux mois.

Simons était le relayeur gauche du très flou losange parisien et il a été un peu moins mauvais que les autres, ce qui ne fait pas un bon match pour autant. Toujours aussi agressif pour récupérer le ballon, il a aussi tenté de le faire vivre mais n'y est pas vraiment parvenu, peinant à créer le moindre décalage. Son action la plus remarquable sera d'ailleurs une percée pleine de technique pour obtenir un coup franc bien placé.

Fadiga l'a remplacé à la mi-temps et il a eu la chance de tomber dans la bonne équipe. Le jeune milieu aime toujours autant toucher le ballon mais il multiplie parfois un peu trop les touches de balle. Il a malgré tout de belles inspirations de façon régulière mais passera un cap quand il saura faire le tri dans son jeu.

Draxler était le n°10 du jour, en plus d'être le capitaine, et il n'a pas vraiment été un meneur de jeu comme le système le demande. S'il s'est beaucoup baladé entre les lignes, son volume de jeu et son activité générale restent trop faibles pour animer un dispositif pareil. Il a bien tenté par moments de prendre le jeu à son compte mais n'y est que peu parvenu. A noter tout de même une belle tête qui aurait pu finir au fond des filets.

Gharbi l'a remplacé pour les dernières minutes et le tout jeune milieu a, en quelque sorte, illuminé la fin de match. S'il a encore souffert physiquement dans les duels, son toucher de balle, sa malice et sa technique ont régalé en plusieurs occasions. Il est aussi proche de marquer d'une frappe du gauche superbement vue.

Kalimuendo était l'attaquant axial gauche mais il s'est beaucoup déplacé sur le terrain tout au long de la partie. Privé de ballons avant la pause, il a notamment tenté de décrocher pour aider à la construction ou se proposer sur les côtés pour combiner et percuter. Dans la meilleure mi-temps, il s'est surtout positionné sur le flanc gauche et a alterné les bonnes et les mauvaises choses. Il est ainsi au départ de l'action du but mais rate la balle de break quelques minutes plus tard et son manque de précision dans le dernier geste l'a trop pénalisé ce samedi. Nagera l'a remplacé pour les dernières minutes, sans réellement avoir le temps de peser.

Icardi était l'autre attaquant du jour et il a été tout bonnement transparent avant la pause. Pas d'appels, aucun ballon touché, peut-être n'avait-il pas envie d'être là. Ce fut un peu mieux après la pause, sans que ce soit spécialement brillant pour autant, mais il a au moins eu une balle de but suite à un bon appel de sa part. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

vendredi 24 septembre

jeudi 23 septembre

mercredi 22 septembre

mardi 21 septembre

lundi 20 septembre

dimanche 19 septembre

samedi 18 septembre

vendredi 17 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux