Article 

Aurier revient sur l'affaire Périscope : «Il n'y avait personne pour me sauver»

Publié le lundi 17 février 2020 à 17:06 par Marius Cassoly
Dans un entretien accordé à France Football, Serge Aurier est revenu sur l'affaire Périscope, expliquant notamment comment il avait vécu les jours ayant suivi la diffusion de la fameuse vidéo.

Désormais du côté de Tottenham depuis deux saisons et demie maintenant, Serge Aurier est revenu dans une interview à France Football sur le tristement célèbre épisode de sa vidéo sur Périscope, au cours de laquelle l'ancien joueur du PSG avait notamment insulté Laurent Blanc de «fiotte» et Salvatore Sirigu de«guez». Une polémique qui lui avait valu une mise à pied de la part du club parisien et un éloignement de près de deux mois de l'équipe première. 

«On parlait, on rigolait»

Quatre ans plus tard, le latéral droit de 27 ans a tenu à remettre en contexte les choses : «Comme tout le monde, on la découvre, on télécharge, on se met dessus et on ne sait pas ce qu'il se passe. La vidéo, elle a duré plus de deux heures ! Mais les gens en ont pris dix minutes. Même pas ! J'ai même fait des freestyles de rap dedans. Je ne suis même pas concentré parce que je joue à la PlayStation. Lui est sur son ordinateur à jouer à Football Manager et il est connecté sur son téléphone. Je réponds à des questions, je ne calcule même pas. On parlait, on rigolait».

«Aujourd'hui, les gens en parlent encore»

Avec forcément plus de recul, Aurier raconte à l'hebdomadaire français comment il a vécu cette période visiblement douloureuse pour lui, jusqu'à son départ du PSG à l'été 2017 : «J'étais tout seul au milieu d'une foule qui me jetait des pierres. Il n'y avait personne pour me sauver. Il n'y avait que moi. Aujourd'hui, les gens en parlent encore. Moi-même, je me dis que ça ne finira jamais (...) Dans cette équipe, il n'y en avait pas beaucoup qui avaient l'amour du maillot comme moi. L'amour de Paris comme moi. J'étais fier de jouer dans ma ville, fier de l'importance que j'ai commencé à prendre. J'étais tellement content que rien ne pouvait m'arrêter. Le fait que tout ça m'en ait dégoûté, au point de partir, c'est dommage».

«Je pense que Paris a réglé certains problèmes»

Alors que le PSG se déplace sur la pelouse du Borussia Dortmund en huitième de finale aller de la Ligue des Champions ce mardi soir, Aurier a également été questionné sur les chances du club de le capitale cette saison sur la scène européenne. Et l'international ivoirien se montre plutôt optimiste :  «Cette année, je pense que Paris a réglé certains problèmes. Franchement, ils ont de fortes chances d'aller loin parce qu'il y a moins de pression sur eux cette saison. Si Paris veut gagner la C1 demain, il ne faut pas se mettre la pression là-dessus».

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 30 mars

dimanche 29 mars

samedi 28 mars

vendredi 27 mars

jeudi 26 mars

mercredi 25 mars

mardi 24 mars

lundi 23 mars

dimanche 22 mars

samedi 21 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux