Article 

Le bonheur après Paris ?

Publié le mercredi 12 novembre 2014 à 16:05
Ils sont six joueurs à être partis cet été du PSG, en fin de contrat ou transféré. Quatre mois après leur départ, le point sur leur situation.

Jérémy Ménez (Milan AC)

11 matches (827 minutes), 4 buts (2 penalties), 1 passe décisive

Des débuts en fanfare avec 3 buts en 2 journées puis plus rien depuis, ou presque, si ce n'est un penalty dernièrement. Installé en début de saison par Inzaghi comme attaquant de pointe, il brille et s'offre sur le terrain de Parme un match de rêve, marqué par un des buts de la saison :

Problème, Torres a depuis été intégré à l'équipe et Ménez se retrouve sur un côté, souvent le gauche, et il brille beaucoup moins. Dernièrement, il se faisait même siffler par le public de San Siro, usé par ses dribbles et son jeu personnel. 

Outre cette forme sur courant alternatif, il s'est surtout fait remarquer par des déclarations fracassantes à l'égard de Blanc et Lucas. Dommage pour lui, le Brésilien n'arrête pas de marquer depuis...

Alex (Milan AC)

8 matches (529 minutes)

Le Brésilien fait des bons matches... quand il est en état de jouer. Contre la Lazio en ouverture ou à Vérone quelques semaines plus tard, il est titulaire et sort des gros matches, montrant pourquoi le Milan l'a recruté. Problème, il montre aussi pourquoi le PSG l'a laissé partir, le joueur ayant déjà été touché musculairement deux fois en à peine trois mois de compétition. Son jeu de tête et sa sobriété font toutefois du bien au Milan AC. 

Classe, il a plusieurs fois exprimé tout son amour du PSG depuis son départ, n'hésitant à conforter le choix des dirigeants alors qu'ils l'ont poussé vers la porte.

Christophe Jallet (OL)

17 matches (1530 minutes), 3 passes décisives.

Parti à Lyon pour retrouver du temps de jeu, il a plus que rempli son objectif puisqu'il n'a pas manqué une seule minute cette saison avec son club, jouant l'intégralité des 17 matches disputés par l'OL. Après des débuts moyens, il enchaîne les bonnes performances sur son côté droit et a même retrouvé l'équipe de France, jouant 90 minutes en Arménie le mois dernier. A l'OL, le 4-4-2 en losange lui convient parfaitement et il se montre beaucoup offensivement, multipliant les combinaisons et les centres. Avec trois passes décisives, il est même le latéral n°1 de L1 dans ce domaine avec Benjamin Mendy.

Son choix de l'intersaison est déjà validé. Mieux, il joue finalement le titre avec l'OL, comme à Paris, mais sur le terrain.

Kingsley Coman (Juventus)

5 matches (137 minutes), 1 passe décisive

Titulaire pour la première journée de Série A face au Chievo Verone, il avait dépassé en un match son temps de jeu de la saison précédente au PSG, laissant penser qu'il avait fait le bon choix. Depuis, les blessés de la Juventus sont revenus en forme, Giovinco lui a régulièrement été préféré et son choix a pu faire sourire. La situation s'est malgré tout peut-être réinversée depuis peu. Lors de la dernière journée de Champions League, il allait rentrer quand un défenseur s'est blessé, obligeant Allegri à le laisser sur le banc. C'est finalement en championnat qu'il s'est offert une belle demi-heure de jeu contre Parme, offrant à Morata une magnifique passe décisive d'une louche par dessus la défense. Malgré les rumeurs de départ au mercato hivernal (Bologne ou Empoli), il devrait continuer son apprentissage à la Juventus toute la saison et Arsenal surveille son cas de près, au cas où.

Jean-Eudes Maurice (Chennaiyin FC, Inde)

2 matches (116 minutes)

A son arrivée, son coach Marco Materazzi ne le connaissait pas. 25 minutes en fin de rencontre pour son premier match, un match complet pour le suivant puis le banc de touche, depuis deux rencontres. Assez logique vu le bilan : 4 tirs, un cadré, une foule de ballons perdus et pas de but.

Kalifa Traoré (Angers, L2)

8 matches (720 minutes)

Après plusieurs saisons avec la réserve et une seule apparition avec les pros (à Benfica, où il concéda un penalty), Kalifa Traoré a signé cet été à Angers en L2. Dans ce club qui joue la montée, il a réussi à faire son trou et s'impose dans la rotation à défaut d'être titulaire. Son premier prêt à Sedan il y a 2 ans avait été peu concluant, c'est désormais mieux et il va pouvoir réellement lancer sa carrière pro à un niveau qui lui convient.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux