Article 

Al-Khelaïfi en tête d’une délégation pour négocier avec Canal+ concernant les droits TV

Publié le jeudi 2 avril 2020 à 9:34 par Marius Cassoly
Selon L'Équipe, Nasser Al-Khelaïfi se trouve en tête d'une délégation avec pour mission de négocier avec Canal+, qui a décidé de ne pas verser l'échéance du 5 avril concernant les droits télévisuels de la Ligue 1, suspendue en raison du coronavirus. De son côté, la chaîne BeIN Sports a également annoncé à la Ligue de Football Professionnel qu'elle ne verserait pas non plus les 42M€ prévus pour début avril.

La Ligue 1 est à l'arrêt depuis le 13 mars dernier suite à la pandémie du coronavirus et les conséquences financières liées à cet arrêt poussent à l'inquiétude, notamment concernant les droits télévisuels, alors qu'il est encore impossible d'imaginer une date de reprise.

Il y a quelques jours, Canal+, diffuseur historique du championnat de France, annonçait à la Ligue de Football Professionnel son intention de ne pas verser l'échéance du 5 avril, s'élevant à 110M€. Face à cette décision forcément critique pour la santé financière des clubs de l'élite, la Ligue de Football Professionnel a réuni un bureau d'urgence mercredi matin afin d'établir une stratégie. 

Selon L'Équipe, Maxime Saada, patron de Canal+, s'est entretenu avec Nasser Al-Khelaïfi et a indiqué qu'il souhaitait quatre voix dans le cadre de ces négociations : le président du PSG, en tête, accompagné de Jacques-Henri Eyraud (OM), Olivier Sadran (Toulouse) et Jean-Pierre Rivère (Nice).

Les quatre dirigeants ont été désignés à l'occasion de la réunion de la Ligue et seule Nathalie Boy de La Tour, présidente de l'instance, s'est abstenue, soulevant notamment des possibles conflits d'intérêts entre Al-Khelaïfi, également leader de BeIN Media Group, et donc chargé de négocier avec Canal+. Une perplexité également partagée par d'autres dirigeants, toujours selon le quotidien sportif. 

Aucun rendez-vous téléphonique n'a pour le moment été fixé entre la direction de Canal+ et la délégation de dirigeants emmenée par Al-Khelaïfi. De son côté, BeIN Sports, deuxième diffuseur, a également annoncé dans une lettre à la LFP son intention de ne pas verser les 42M€ prévus le 5 avril dernier. Dans son édition du jour, L'Équipe avance que les droits TV représentent en moyenne 47% du budget de chaque club, sans compter les transferts. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mardi 29 septembre

lundi 28 septembre

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux