Article 

Les anciens du PSG partagés sur les propos polémiques de Zlatan

Publié le lundi 14 mars 2016 à 16:23 par Philippe Goguet
Quelques jours après les propos polémiques de Zlatan Ibrahimovic sur l'histoire du PSG et les réponses cinglantes de certains anciens, d'autres se sont exprimés et lui pardonnent ou tout du moins comprennent ce que le Suédois a voulu dire.

La scène remonte à mardi dernier à Stamford Brige à la veille du très attendu Chelsea/PSG. En conférence de presse, devant une audience qui ne demandait qu'à s'enflammer devant les phrases chocs de l'attaquant suédois, Zlatan Ibrahimovic en avait donné pour son argent à son public en refaisant l'histoire du PSG à sa sauce : «Avec tout le respect que j’ai pour ce qui a été fait, je pense que le club est né le jour où les Qataris ont pris en charge ce club.»

Les habituels consultants s'indignent

Rothen : «Quand on dit que Serge Aurier a touché l'institution dans ses propos, Zlatan a fait pareil. »

Il n'en fallait pas plus pour énerver bon nombre d'anciens joueurs parisiens qui n'ont pas entendu le match du lendemain où Zlatan va briller pour fracasser le Suédois. Premier à intervenir, l'ancien milieu de terrain Jérôme Rothen, passé au PSG de 2004 à 2009 et désormais consultant sur RMC et beIN Sports : «Ce n'est pas la première fois qu'il dérape comme ça. C'est devenu une icône et il faut qu'il fasse attention. Il y a eu le "pays de merde" adressé à la France, qu'on a mis sur le compte de l'énervement. Là, il remet un coup derrière la tête des historiques. Quand on dit que Serge Aurier a touché l'institution dans ses propos, Zlatan a fait pareil. » Quelques jours plus tard, on ne sera pas surpris d'apprendre que Rothen n'est pas pour une prolongation de Zlatan Ibrahimovic au PSG.

Autre ancien milieu parisien consultant de RMC, Luis Fernandez n'a pas été moins virulent : «Tu joues dans un championnat très moyen, où Robert Lewandowski et Luis Suarez ne marqueraient pas 25 buts, mais 70 ! On l'a pris pour gagner la Ligue des Champions et si ce n'est pas le cas, on saura lui dire : "A une prochaine, on va prendre quelqu'un d'autre pour la gagner." Le PSG a battu des grandes équipes au cours de son histoire européenne. Pour l'instant, eux (les joueurs actuels, ndlr) ne l'ont pas fait, ils n'ont battu personne. Ils veulent marquer l'histoire. On les attend ! »

La contre-attaque des joueurs de l'ère Canal

Simone : «Ce n’est pas vexant pour l’histoire du club»

Après ces réactions très allergiques à Zlatan Ibrahimovic et largement balayées par le match du Suédois à Stamford Bridge (un but, une passe décisive), d'autres voix d'anciens parisiens se sont élevées et les réactions sont beaucoup moins violentes envers le Suédois. Sur le plateau de Téléfoot dimanche, c'est l'attaquant Marco Simone (1997/1999), lui aussi passé par le Milan AC et le PSG, qui a défendu Ibra : «Il faut avoir la capacité de bien lire ses déclarations et bien connaitre le personnage. Ce n’est pas vexant pour l’histoire du club. C’est un gagnant. Pour être réputé dans un club important, il faut gagner. L’histoire du PSG dit aussi que, quand les Qataris sont arrivés, Paris s’est installé pour être un club de ce standing-là. »

Le Guen : «D'une certaine manière, ce sont deux clubs différents mais ça reste le PSG.»

Aujourd'hui, un autre glorieux ancien de l'ère Canal+ (1991-2006) s'est exprimé sur le cas Zlatan. Dans les colonnes de L'Equipe, Paul Le Guen, sept saisons et autant de titres avec le PSG de 1991 à 1998, a lui aussi commenté la sortie du Suédois : « C'est quelqu'un d'intelligent qui a dit une bêtise mais ça arrive à tout le monde. » L'ancien milieu rejoint même en partie Ibra : «D'une certaine manière, ce sont deux clubs différents mais ça reste le PSG. Nous, on avait des joueurs moyens et on a réussi à avoir une bonne équipe, eux ont de très grands joueurs et une grande équipe. C'est le niveau au-dessus, il n'y a rien à dire. »

Le Guen : «Milan prenait nos meilleurs joueurs. Aujourd'hui, Paris leur achète...»

Relancé sur le fait que le PSG de l'époque était constitué de plusieurs grands joueurs, Le Guen tempère : «On en avait 3 ou 4. Moi, cela ne me dérange pas qu'Ibra dise ça, car je me suis toujours considéré comme un joueur moyen. Peut-être que Weah, Ginola, Ricardo, Rai se disent qu'il déconne. Mais ce Paris n'est pas comparable au nôtre. Il a acheté Thiago Silva et Ibrahimovic au Milan AC, nous on lui vendait Weah et Leonardo. Milan prenait nos meilleurs joueurs. Aujourd'hui, Paris leur achète...»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mardi 26 janvier

lundi 25 janvier

dimanche 24 janvier

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux