Article 

Manchester City soupçonne le PSG d'être derrière sa sanction

Publié le jeudi 20 février 2020 à 10:17 par Jean Chemarin
Suspendu de toutes compétitions européennes pour deux ans, Manchester City a décidé de faire appel devant le Tribunal Arbitral du Sport. Dans la presse anglaise, on apprend que le club mancunien suspecte plusieurs clubs rivaux de se cacher derrière cette sanction, dont le PSG.

Ce n'est pas un scoop, le Qatar et les Emirats arabes unis sont des rivaux politiques et économiques, ce qui se traduit dans le foot par un antagonisme profond entre le PSG et Manchester City, dont les propriétaires viennent de ces deux pays du Moyen-Orient. Vendredi dernier, Manchester City a été sanctionné par l'UEFA de deux ans d'exclusion de toutes compétitions européennes, plus 30 millions d'euros d'amende, pour avoir enfreint les règles du fair-play financier de 2014 à 2016. Nous vous avons d'ailleurs expliqué dans un article récent en quoi la situation du club anglais était différente de celle du PSG vis-à-vis du FPF.

Le club anglais a en tout cas décidé de faire appel de cette sanction devant le Tribunal Arbitral du Sport et malgré quelques rumeurs opportunistes l'envoyant au PSG notamment, Pep Guardiola a par exemple calmé le jeu hier soir en assurant qu'il allait rester à Manchester City la saison prochaine, quel que soit le résultat de l'appel formulé par son club. Selon The Athletic, un média anglophone, Manchester City l'a évidemment mauvaise et suspecte plusieurs clubs rivaux d'avoir fait pression sur l'UEFA, notamment le Real Madrid, le Bayern Munich, les autres clubs anglais et... le PSG.

Selon cette source, la présence de Nasser Al-Khelaïfi au comité exécutif de l'UEFA, en qualité de représentant de l'ECA, l'association européenne des clubs, serait vue du côté de Manchester City comme un facteur pouvant expliquer une telle sanction de la part de l'UEFA. Une théorie du complot qui doit bien faire rire à Doha. Espérons pour Manchester City que leur défense devant le TAS sera basée sur autre chose que le pathétique «c'est la faute des autres».



News 

Aujourd'hui

lundi 30 mars

dimanche 29 mars

samedi 28 mars

vendredi 27 mars

jeudi 26 mars

mercredi 25 mars

mardi 24 mars

lundi 23 mars

dimanche 22 mars

samedi 21 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux