Article 

Vies de coaches, épisode 19

Publié le mardi 12 mai 2015 à 12:27 par Iaro
Parmi les membres de notre communauté, certains entraînent des enfants dans des clubs un peu partout en France. Toutes les semaines, à tour de rôle, ils raconteront leurs aventures auprès de ces jeunes joueurs amateurs qu'ils coachent.

Aujourd'hui, nous retrouvons les U13 d'un de nos coaches amateurs :

Après la rouste du week-end précédent, on enchaînait sans attendre avec une occasion de se rattraper face à un adversaire qu’on avait battu (3-2) difficilement à l’aller, lors du tout premier match de la saison dans des conditions assez épique (cf. l’épisode 1).

On a vraiment peu goûté les évènements qui ont conduit à la déroute de toutes les équipes des deux catégories le samedi passé donc comme annoncé, on effectue un gros recadrage pendant la semaine. D’habitude, on fait les groupes les vendredis pour le lendemain avec le coach de la A et cette fois, il me contacte dès le jeudi pour lancer le débat, signe qu’il l’a lui aussi en travers de la gorge. On prend plusieurs décisions assez fortes pour secouer les joueurs : déjà, au niveau des gardiens, retour à la hiérarchie du début de saison avec un goal U12 qui va retourner avec la U13A, puisque mon gardien du début de saison qui était monté avec la première ne donne pas satisfaction. Il est pas d’un grand niveau actuellement mais vu le bordel que c’est pour avoir un vrai gardien chaque week-end pour moi, je ne m’en plains pas. Ensuite, deux joueurs n’avaient pas prévenu de leur absence au match et on les laisse à la maison pour ce samedi histoire de les faire réfléchir. Enfin, je sors de mon groupe mon défenseur central qui s’amusait à dribbler en tant que dernier défenseur à 1-8 le week-end. Quand j’annonce les équipes à la fin de l’entraînement du vendredi après en avoir remis une couche sur le minimum d’investissement demandé, ça jette un froid et c'est le but recherché. 

Sinon, globalement la semaine a été de bonne facture. Même si on regrette certaines choses sur la présence aux séances, globalement les joueurs progressent (avec toujours une vraie inquiétude sur la promotion U12 qui sont parfois très peu nombreux aux entraînements) et on a même eu une excellente séance le vendredi, et notamment une opposition avec deux joueurs fixés dans les couloirs qui invitent à jouer dans la largeur qui a laissé entrevoir de belles choses. Autre bonne nouvelle, le mardi en allant courir j’ai croisé dans un parc un de mes joueurs qui ne venait plus depuis des semaines et qui revenait en fait de blessure. On a pu le récupérer aux entraînements et c’est une très bonne nouvelle car il a du ballon et un très bon état d’esprit. D’ailleurs, à part sur les gardiens où finalement, le goal U12 dont j’ai parlé n’était pas disponible, ce qui empêche de mettre en place la modification qu’on avait décidé, j’ai à peu près le groupe de joueurs que je voulais pour ce match.

En rapide, je suis vraiment content de la défense à disposition, avec mon défenseur central qui progresse à une vitesse hallucinante qui est là cette fois, deux latéraux qui savent jouer au ballon et aux buts, le même gardien que la semaine passée, celui qui nous avait évité une bien pire trempe. Je retrouve mon axe milieu central-attaquant titulaires que je n’avais pas pu aligner depuis trois mois, et sur les côtés c’est pas génial mais ça va se craquer vu les profils. Avec quatre joueurs sur le banc, dont un ou deux bien en-dessous en termes de niveau et qu’il va falloir caser quand même. 

La première mi-temps est peut-être la meilleure de toute la saison en termes de jeu, avec et sans ballon et de bloc-équipe. Super premier quart d’heure avec des bonnes idées de jeu en triangle, d’appuis-remise, même si je nous trouve trop prudents au pressing et que ça manque finalement un peu d’occasions tout le monde est bien là dans l'état d'esprit, entre envie de se racheter du week-end précédent et volonté de bien faire alors qu’on n’aura plus de match après celui-ci avant deux mois.

Mes deux milieux excentrés sont droitiers et je les inverse car ils galèrent tous les deux, ça les aide et les occasions commencent à arriver. Sur une d’elles, l’attaquant, qui n’a pas fait de match depuis près de deux mois et qui manque visiblement de repères, décale bien un ballon pour le milieu central en position axiale, qui reprend de son mauvais pied et qui troue le gardien d’un tir croisé. Les deux se cherchent beaucoup (parfois au détriment des côtés mais c’est difficile de leur reprocher vu comme les deux sentent le jeu) et leur connexion nous avait bien manqué. 

On mène 1-0 après vingt minutes et on commence à baisser un peu de pied. En face, ils sont loin d’être mauvais et on voit bien la différence en termes de niveau, de rigueur et d’animation par rapport à l’opposition brouillonne d’il y a six mois plus tôt. Sur la toute dernière action avant la mi-temps, passe en profondeur dans le dos d’un de nos latéraux, le joueur adverse oriente et lobe le gardien, un peu avancé dans un angle assez compliqué et en demi-volée. On termine à égalité suite à ce petit exploit technique.

Rien de très grave mais comme souvent les entrants font chuter un peu le niveau et même si j’essaie d’effectuer les rotations progressivement et de manière à pouvoir remettre l’équipe-type pour la fin de match, un peu à la manière de ce qui se fait en basket, les débats repartent sur des bases équilibrées en deuxième période. Le jeu se grippe un peu, avec peu d’erreurs techniques et deux blocs bien positionnés mais moins de fluidité et le ballon arrive difficilement jusqu’à la surface. J’arrive aux rotations de fin de banc et c’est là qu’intervient la pire période : les adversaires touchent deux fois les montants, notre gardien doit faire une parade miraculeuse et on peine à remonter le ballon. Presque logiquement, on se fait prendre sur corner, de la tête, et on doit concéder le but du 1-2.

Il reste alors quinze minutes, et même si il y a un score à remonter je maintiens un peu les joueurs qui viennent de rentrer même si je pense déjà à la grosse équipe que je vais remettre pour les dix dernières minutes. L’adversaire recule et sur un ballon mal repoussé dans l’axe par la défense adverse, mon arrière gauche envoie une terrible demi-volée du droit à quinze mètres des buts, qui déchire les filets. 2-2, grosse scène d’euphorie alors que j’étais en train de donner les dernières consignes aux entrants. Je profite de leur entrée pour redistribuer les cartes, changeant presque tous les joueurs de postes pour inverser la dynamique pour les dernières minutes. Derrière moi, j’entends un éducateur du club venu jeter un œil au match lancer un « ouuuuh, le coach a parlé » qui s’annonce à double-tranchant.

Je n’en avais pas conscience à ce moment-là mais j’avais déjà fait la même chose au match aller à 2-2 pour essayer d’arracher la décision. Hélas, l’expérience ne connaîtra pas la même réussite puisque quasiment dans la foulée de l’engagement, on concède un corner bête. Echaudé par le deuxième but, j’ai beau hurler les marquages depuis mon banc, le ballon traverse la surface, rebondit dans les jambes d’un des défenseurs suite à un premier tir et sur le deuxième, le ballon passe la ligne. On ne reviendra pas dans ce match, qu’on perd 2-3 sur un dernier but similaire à celui qui nous avait permis de gagner à l’aller, sur le même score.

Grosse déception à la fin du côté des joueurs, qui ont vraiment tout donné et la fille qui jouait milieu droit est même au bord des larmes tellement elle a la rage. J’ai vraiment rien à leur reprocher si ce n’est leur légèreté sur les corners défensifs et je les félicite plutôt qu’autre chose à la fin. D’ailleurs ça se voyait qu’ils étaient surpris, je crois bien qu’à chaque fois qu’ils perdent ils s’attendent mécaniquement à se faire engueuler. Il y en a juste un qui a pris cher, ironie de l’histoire celui qui avait marqué le but vainqueur à l’aller et qui n’avait pas l’air trop affecté par la défaite puisqu’il avait bien la banane, il sait pourquoi il ratera le prochain match.

Moi aussi, je suis un peu blasé pour les joueurs à la fin et j’ai du mal à le cacher en débriefant le match avec l’éducateur de l’équipe A, qui lui a tiré le nul de son côté. Il me rappelle la difficulté, aussi bien pour lui que pour moi, d’avoir à affronter des équipes qui n’ont pas de critérium régional et qui sont systématiquement un cran au-dessus, mais de notre côté ça n’en fait pas moins trois défaites à la suite en championnat. Enfin, l’important est plus à chercher du côté de la progression des joueurs et de la cohérence d’ensemble de notre prestation.

La liste des épisodes :

Episode 1 (U13) 
Episode 2 (U13)
Episode 3 (U13)
Episode 4 (U10)
Episode 5 (U13)
Episode 6 (U13)
Episode 7 (U10)
Episode 8 (U13)
Episode 9 (U10)
Episode 10 (U13)
Episode 11 (U10)
Episode 12 (U13)
Episode 13 (U10)
Episode 14 (U13)
Episode 15 (U13)
Episode 16 (U10)
Episode 17 (U13)
Episode 18 (U13)

Prochain épisode la semaine prochaine.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

lundi 21 septembre

dimanche 20 septembre

samedi 19 septembre

vendredi 18 septembre

jeudi 17 septembre

mercredi 16 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux