Article 

Vies de coaches, épisode 22

Publié le mardi 13 octobre 2015 à 17:22 par Iaro
Parmi les membres de notre communauté, certains entraînent des enfants dans des clubs un peu partout en France. Toutes les semaines, à tour de rôle, ils raconteront leurs aventures auprès de ces jeunes joueurs amateurs qu'ils coachent. Voici le premier épisode de la 2ème saison.

Notre série Vies de coaches revient pour une deuxième saison après les 21 épisodes de l'an passé. Nous retrouvons Iaro, en charge des U13 de son club : 

Après deux mois de relâche, septembre a sonné le retour aux terrain pour les petits footballeurs de mon club. Tous montent d'une année âge et c'est l'occasion pour moi de côtoyer les U12 de la saison dernière, qui étaient présents sur les séances U12/U13 sur lesquelles j'intervenais.

Pour moi aussi, il y a eu un peu de changement puisque j'encadre maintenant l'équipe 2 de la catégorie U13, alors que j'avais l'équipe 3 l'an passé. Et il y a un petit challenge pour accompagner cette "promotion", puisque cette équipe a été invitée à participer à un championnat élite, ouvert à la vingtaine des meilleurs clubs du département. Dans ce cadre, 90% de nos adversaires seront des équipes premières, donc les oppositions s'annoncent relevées. Le club m'a clairement dit qu'il n'y aurait du coup pas d'attentes particulières sur les résultats, mais dans le fonctionnement et l'environnement je sens quand même d'ores et déjà une différence.

Déjà, les résultats sont publiés sur le site de la FFF, ce qui n'était pas le cas de mes matchs l'an passé. Ensuite, le club me demande des retours sur mes matchs, ce qui n'était pas habituel la saison dernière. Je sens aussi que les parents sont plus "présents" : globalement ils sont sympas, gérables et disponibles quand j'ai besoin d'eux en déplacement, mais ils ont un besoin de donner leur avis et de parler foot avec moi qui est assez nouveau pour moi. Enfin, mon groupe a été invité à s'entrainer une fois par semaine sur une séance futsal avec l'équipe première à la place d'une séance sur le terrain. Je n'étais pas hyper chaud au départ pour plusieurs raisons mais force est de constater que c'est très bénéfique pour certains, sur des thèmes bien précis (technique individuelle et gestion des transitions notamment), et que le fait d'être en groupes réduits les tire plutôt vers le haut.

Ce qui ne change pas par contre, c'est le plaisir que j'ai d'être au contact des joueurs. Contrairement à l'an passé, là je connaissais déjà un peu mon groupe avant d'attaquer, et d'ailleurs ça m'a permis de voir à quel point la coupure des grands vacances a pu être dure à digérer pour certains. "Un peu" seulement car le noyau a beaucoup bougé : trois ou quatre éléments sur lesquels je comptais ont arrêté, dont le gardien, et il y a à peu près le double de nouveaux arrivants qui ont le niveau pour mon groupe ou pour celui de l'équipe première, ce qui par ricochet me ramènera des joueurs. D'ailleurs, quand je relis mes brouillons d'août où je réfléchissais à mes premières équipes, le groupe réel n'a pas grand chose à voir.

Et c'est presque tant mieux car le noyau virtuel de départ me paraissait un peu léger. Surtout avec les soucis liés aux licences : mes joueurs n'ont pas été très réactifs là-dessus et j'ai vraiment eu un groupe très hybride pour le premier match, et encore un peu le deuxième mais à un degré moindre. À contrario, maintenant que ça s'est stabilisé, j'ai plutôt de la chance : mes gars sont réguliers dans leur présence et aux matchs et ils viennent pour bosser donc ça facilite le travail. Si on exclut les deux premiers matchs où pour dépanner j'ai dû impliquer des U12 ou des joueurs U13 trop justes du fait du manque de licences, au final je pense que je vais faire la saison avec 18 ou 19 éléments pour 12 places dans mes groupes. On est loin de l'an dernier où j'avais décompté 35 joueurs différents sur l'année.

Les matchs, justement, ont certainement commencé trop tôt pour nous. Pour notre première, on recevait une des bonnes équipes de la poule et la différence de niveau du moment nous a explosé à la figure. Entre joueurs d'appoint malheureusement pas taillés pour l'évènement et éléments plus confirmés mais pas encore prêts pour ferrailler à ce niveau, la note a été très salée. Elle l'aurait certainement été un peu moins avec un gardien au minimum potable mais celui du jour était un extraterrestre, hélas pas au sens positif du terme. Je suis sorti du match avec un sentiment d'impuissance jamais éprouvé dans de telles proportions depuis mes débuts, malgré beaucoup d'essais sur la tactique (à 2, 3 ou même 4 défenseurs) et sur le positionnement des joueurs mais il y avait juste trop d'écart. On a mis 0-8 sur la feuille à la fin mais le coach adverse a été sympa parce qu'en réalité on n'était pas loin du double. J'ai surtout essayé de ne pas en rajouter pour ne pas dégoûter les joueurs après le match, même si la honte et le pessimisme pour la suite m'habitaient.

Avec quelques joueurs en plus et parmi eux un goal U12 de meilleure facture, on s'est ensuite déplacé sur un terrain que je connaissais bien, celui du club de mon enfance. J'avais rêvé d'un tel match depuis plus d'un an, surtout sur ce pré, mais il arrivait peut-être, là encore, un peu tôt tant on manquait de certitudes. Dans le jeu, les débats ont été très équilibrés, avec un jeu assez brouillon des deux côtés et un bilan équilibré sur le plan des occasions. Hélas nos difficultés à profiter de nos surnombres et de nos quelques bonnes situations de tir à bout portant ont fini par avoir raison de nos chances, puisque c'est finalement nous qui avons craqué après une deuxième mi-temps qu'on a dominé, à cinq minutes de la fin. On terminera à 0-2 après un nouveau but en contre assez anecdotique, sur des sentiments partagés. D'un côté, on a fait plus que jeu égal avec notre adversaire et ça m'a plutôt rassuré par rapport à l'opposition du week-end précédent et du fait que mon groupe était encore loin d'être au complet, mais c'était très poussif dans le jeu, trop axial et vraiment pauvre dans l'exploitation de la profondeur, signes qu'il y a encore du boulot. Mais là encore, après le match je positive en insistant après coup par SMS sur les progrès effectués, histoire d'équilibrer avec mon débrief d'après-match qui transpirait surtout les regrets.

Au match suivant, j'ai volontairement convoqué neuf joueurs uniquement alors que j'aurais pu aller jusqu'à douze. L'idée était d'avoir uniquement des joueurs fiables, quitte à perdre en fraîcheur en fin de périodes, ce qui nous avait pourtant manqué au dernier match. C'est un choix que j'ai partagé avec les joueurs avant le match, je voulais qu'ils comprennent la démarche et que je n'accepterai pas les touristes dans le groupe, pas innocent de ma part car j'ai renvoyé en équipe trois un joueur qui n'était pas assez sérieux aux séances et dans sa présence et je veux leur mettre un peu la pression là-dessus. On récupère aussi deux joueurs de l'équipe première et la conjonction de tout ça donne une partie encore une fois très équilibrée, avec un jeu en progrès même si on est loin de l'idéal dans la conservation du ballon et l'utilisation de la largeur.

J'avais aligné les deux joueurs en question côte à côte au milieu : l'un, plutôt un joueur de couloir, à droite, et l'autre à priori plus polyvalent dans l'axe. Vers la vingtième minute, j'ai tenté d'inverser les deux et ça a tout changé : celui qui est passé sur l'aile n'avait en fait pas le cerveau d'un meneur et a pu profiter de ses qualités de percussion pour provoquer sur l'aile, et l'autre a mis son intelligence et ses qualités dans l'orientation du jeu au service du collectif, avec aussi beaucoup de compensations intelligentes quand un défenseur ou l'autre montait. Bref, il a tout compris et c'est lui qui est allé nous mettre le but du 2-1 à deux minutes de la fin, au bout d'un slalom fou de 25 mètres. L'autre but avait été inscrit par l'autre milieu en fin de première période, et les joueurs ont été costauds de remporter un match pas forcément bien embarqué à 1-1. Grosse satisfaction en fin de match, autant pour cette première victoire que du fait des progrès affichés.

On a ensuite terminé cette série de matchs d'avant les vacances de la Toussaint par un amical, contre une équipe 3 et donc avec une configuration de match différente. Cette fois, on a largement eu le ballon et on avait encore des joueurs nouveaux pour nous renforcer à la création. On l'a emporté assez facilement 9-5 avec un jeu offensif en grand progrès, même en occultant le niveau moyen de l'adversaire, avec sept buteurs différents et des essais intéressants pour moi sur les postes des joueurs. Il y a encore beaucoup d'axes de travail, que j'ai encore pu identifier (on a pris trop de buts sur des erreurs bêtes ou un manque de rigueur dans le placement et on est inoffensifs sur coups de pieds arrêtés, notamment), mais la dynamique est bonne et le groupe progresse, tout en se renforçant progressivement. Là, on a un groupe presque au complet sur mon équipe et sur la première -il ne reste qu'un défenseur que je devais tester sur ce match qu'on n'a pas encore vu en match- et ça va permettre d'y voir plus clair pour travailler. 

Mon groupe dépendra des joueurs que je récupère, au fil des semaines, de l'équipe première, mais je commence à bien cerner les forces en présence. Aux buts, on souffre du manque de goals U13 de bon niveau donc je vais impliquer des goals U12 intéressants, avec ce que ça représente d'être le plus jeune sur le terrain alors qu'on joue à ce poste. Ma ligne défensive est encore un peu en chantier : j'ai deux éléments sûrs -dont un qui est revenu dans le champ alors qu'il était goal en U12 l'an dernier, d'ailleurs je le sollicitais souvent sur mes matchs U13, signe que c'était déjà difficile à ce poste- mais je n'ai pas tranché sur leur meilleur poste, à supposer que ça existe vraiment à cet âge. Reste un joueur qu'on n'a pas testé et celui qui joue pour le moment dans l'axe mais que je trouve un peu limité dans l'agressivité. Au milieu, j'ai beaucoup, beaucoup de qualité sur les ailes avec des joueurs très intéressants dans la percussion, mais ça manque de cerveaux dans l'axe. Je devrais automatiquement en avoir au moins un de la première à chaque match vu que les gars de ce profil ne pourront pas tous être appelés en même temps en équipe 1, et j'ai plutôt hâte tant ce poste, est clé mais pour le moment je m'adapte. Même chose en pointe, je n'ai pas d'attaquant identifié, mes essais à ce poste n'ont pas été concluants pour le moment donc je bricole. Il y a peu de bons profils à ce jour à ce poste donc je vais certainement devoir en fabriquer un, ce qui ne me changera pas trop de l'an dernier.

Voilà, assez content de la dynamique globale et d'avoir des joueurs réceptifs et qui ont envie d'apprendre, en plus d'être de super gamins. Dans ce domaine j'ai une ou deux perles : mon défenseur ancien gardien est un trésor, il végétait en équipe trois l'an dernier et je l'ai fait monter en deux dès le début de saison, il est perfectible mais il me régale et progresse à chaque séance. J'ai aussi un ailier très dominant techniquement mais qui manque d'intelligence de jeu, beaucoup de boulot avec lui mais potentiellement ça peut être un crack de l'équipe première s'il progresse là-dessus donc ça sera un de mes challenges cette année, et je lui ai dit. Et j'en oublie quelques autres, j'en parlerai la prochaine fois. En attendant, je passe une nouvelle formation dans quelques jours et je devrais pouvoir certifier sur les CFF1 et 2 dès l'année prochaine, signe que les choses suivent leur cours.

La liste des épisodes de la première saison :

Episode 1 (U13) 
Episode 2 (U13)
Episode 3 (U13)
Episode 4 (U10)
Episode 5 (U13)
Episode 6 (U13)
Episode 7 (U10)
Episode 8 (U13)
Episode 9 (U10)
Episode 10 (U13)
Episode 11 (U10)
Episode 12 (U13)
Episode 13 (U10)
Episode 14 (U13)
Episode 15 (U13)
Episode 16 (U10)
Episode 17 (U13)
Episode 18 (U13)
Episode 19 (U13)
Episode 20 (U13)
Episode 21 (U13)

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

mardi 22 septembre

lundi 21 septembre

dimanche 20 septembre

samedi 19 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux