Article 

Dortmund n'a plus qu'un blessé mais encore des joueurs à intégrer

Publié le lundi 3 février 2020 à 13:56 par Philippe Goguet
À deux semaines du match aller face au PSG, le Borussia Dortmund voit son infirmerie se vider peu à peu. Il ne reste que le milieu de terrain Thomas Delaney parmi les blessés. Pour autant, les deux recrues du dernier mercato hivernal Can et Haaland sont encore à intégrer : le premier dans le onze, le second dans le jeu.

Delaney dernier blessé

Si l'infirmerie du PSG se remplit régulièrement avec des petites blessures musculaires éloignant les joueurs des terrains pour deux à trois semaines en général (Marquinhos, Bernat, Kehrer, etc), le futur adversaire européen des Parisiens qu'est le Borussia Dortmund constate en revanche les bienfaits d'une longue trêve hivernale comme le club allemand a pu en bénéficier. Après avoir fait un stage en Espagne au début du mois et repris la compétition depuis trois semaines, le Borussia Dortmund n'a plus qu'un joueur à l'infirmerie, à savoir le milieu de terrain danois Thomas Delaney.

Le joueur étant absent depuis des mois, il est très peu probable qu'il puisse participer au match aller face à Paris qui arrive dans à peine plus de deux semaines désormais. En revanche, l'entraîneur suisse Lucien Favre se réjouit de pouvoir disposer d'un effectif au complet alors que le rythme des rencontres du Borussia va légèrement s'accélérer. Le défenseur central Dan-Axel Zagadou a fait son retour ce week-end tandis que la dernière recrue Emre Can devrait faire ses débuts dès ce mardi en coupe d'Allemagne face à Brême. Il n'est toutefois pas attendu comme titulaire, Favre ayant rappelé son manque de rythme après avoir très peu joué à la Juve.

Haaland buteur mais encore à intégrer

Ce week-end, c'est l'autre recrue du mercato, à savoir le prodige norvégien Erling Haaland, qui a encore fait parler de lui avec un doublé face à l'Union Berlin. En 136 minutes de Bundesliga à peine, le grand avant-centre cumule déjà sept buts et un penalty provoqué. Il a fêté ce week-end sa première titularisation, son arrivée dans le onze de départ modifiant d'ailleurs le dispositif offensif du Borussia : Haaland a pris la pointe de l'attaque à la place du capitaine Marco Reus et celui-ci s'est exilé sur une des deux ailes à la place de Thorgan Hazard, ce dernier étant donc le grand perdant de l'arrivée du buteur norvégien dans le onze.

Comme Paris, le BVB s'est imposé 5-0 ce week-end mais n'a pas forcément réussi une performance collective très aboutie. Exactement comme les Parisiens, les Borussen ont rapidement plié le match grâce à leurs individualités offensives mais ont montré des failles collectives dans une animation offensive qui reste encore largement à parfaire. Si Haaland a pris le rôle de Reus en pointe, le Norvégien n'évolue pas du tout comme l'Allemand et un temps d'adaptation est clairement nécessaire. Là où Reus est une fausse pointe qui se balade entre les lignes, Haaland aime jouer en pivot et ses partenaires doivent encore s'habituer à ce changement de profil.

L'animation défensive en revanche a montré de réels progrès, notamment dans le pressing effectué par les attaquants. L'Union Berlin a régulièrement eu les pires difficultés à relancer, harcelés par les offensifs du BVB qui se coordonaient bien entre eux. A 15 jours du match aller, Lucien Favre a en tout cas visiblement les mêmes problématiques que Thomas Tuchel à en croire l'une de ses déclarations en conférence de presse ce jour : « Il est très important que les joueurs offensifs travaillent également sur la partie défensive. »

Le onze du Borussia le week-end dernier : Bürki - Piszczek, Hummels, Akanji - Hakimi, Witsel, Brandt, Guerreiro - Sancho, Haaland, Reus

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux