Article 

Le fair-play financier moins strict en raison du coronavirus

Publié le vendredi 20 mars 2020 à 8:35 par Luca Demange
Alors que la plupart des championnats européens ont été arrêtés temporairement, la pandémie du coronavirus représente une vraie menace pour l’économie mondiale, et donc aussi pour celle du football. Au regard de la situation, les instances financières de l’UEFA et de la DNCG vont se montrer moins exigeantes envers les clubs, notamment dans le cadre du fameux fair-play financier, rapporte L'Équipe.

Alors que le football tourne au ralenti depuis l’annonce de l’arrêt temporaire de la Ligue 1 et des autres championnats européens en raison de la propagation du coronavirus en Europe, territoire récemment désigné comme nouveau foyer principal de cette crise sanitaire, nombreux sont les propriétaires de clubs à craindre les répercussions. Compte tenu de la situation, l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l’UEFA va se montrer plus souple avec les clubs européens, selon les informations de L'Équipe. 

Les règles vont être revues et assouplies, et il est notamment notifié dans les règlements du fair-play financier (FPF) que « dans le cadre de son examen, l’ICFC de l’UEFA peut prendre en compte des évènements extraordinaires ou des circonstances qui échappent au contrôle du club et qui sont considérés comme des cas de forces majeure », le virus se rangeant dans cette dernière catégorie. Pour rappel, les clubs européens ne sont pas autorisés à excéder un déficit de 30M€ sur les trois derniers exercices comptables.

Dans les textes officiels, il est d'ailleurs aussi spécifié que l’ICFC « peut prendre en compte l'impact financier quantifiable sur le club d'événements économiques nationaux de nature extraordinaire qui sont temporaires et dépassent les fluctuations habituelles de l'environnement économique. De tels événements échappent au contrôle du club, et ce dernier n'a pas la possibilité raisonnable d'atténuer l'impact financier négatif significatif ».

Sur le sol français, la Direction nationale du contrôle de la gestion (DNCG) va aussi suivre la situation d’un œil attentif et adapter son mode de fonctionnement. Qui dit arrêt des championnats dit forcément recettes largement amoindries pour les clubs. Reste à voir comment les instances vont opérer, cela restant encore flou.

Cependant, des clubs comme l’OM ne pourront pas profiter de la situation exceptionnelle du coronavirus car les infractions avaient déjà été commises avant même l’apparition de la pandémie. Chaque dossier sera traité indépendamment et de manière différente en fonction du territoire sur lequel la formation est basée.



News 

Aujourd'hui

dimanche 05 avril

samedi 04 avril

vendredi 03 avril

jeudi 02 avril

mercredi 01 avril

mardi 31 mars

lundi 30 mars

dimanche 29 mars

samedi 28 mars

vendredi 27 mars

jeudi 26 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux