Article 

Echouafni : «Bordeaux, un prétendant direct au titre »

Publié le samedi 12 septembre 2020 à 21:15 par Bruno Hermant
Le coach du PSG féminin Olivier Echouafni s'est exprimé auprès des médias avant le déplacement de ses troupes à Bordeaux. L'entraîneur est revenu sur la première rencontre de championnat face à Guingamp, l'absence de Geyoro au milieu, la possibilité de mettre Bordeaux à 5 points, son système de jeu avec Huitema en pointe, Bachmann et son intégration dans le groupe et dans le jeu. Mais également sur les conditions de jeu de la rencontre à venir et sa demande auprès des instances de garder les 5 remplacements. Transcript complet.

L'état du groupe : 

« Cela va plutôt bien. Déjà, je pense que c'était très important de bien débuter notre championnat face à une équipe de Guingamp qui est très compliquée à jouer. D'un point de vue physique, les filles ont vraiment bien travaillé cette semaine et là, on est pratiquement au complet en dehors de Grace Geyoro qui ne sera pas là pour Bordeaux dimanche. »

L'impact de l'absence de Geyoro au milieu :

« Oui, automatiquement, on sait que c'est une joueuse qui est aujourd'hui bien installée dans le groupe mais ce sont les aléas difficiles d'une saison d'un coach qui peut avoir des soucis avec les blessures de ses joueuses. Mais on a aussi d'autres joueuses qui ont aussi un très bon niveau et qui sont capables d'apporter leur expérience, je pense à Luana, à Däbritz et aussi à Formiga et ses 40 ans passés.»

Bordeaux à 5 points si victoire après 2 journées :  

« Je vous l'avais dit qu'on allait avoir un début de championnat très difficile d'un point de vue du calendrier. C'est le cas. Guingamp et puis Bordeaux qui est pour moi, un prétendant direct au titre et à la Ligue des champions. C'est un club très ambitieux, comme nous. Ils vont vouloir certainement faire un très grand match face à nous. Parce qu'ils ont raté leur première rencontre face à Reims (4-4) et automatiquement, elles seront revanchardes. Mais on sait ce qu'on a à faire. On sait que ce déplacement ne sera pas évident dans un contexte et un environnement qui sera encore différent. Après avoir joué le samedi à 18h30, on va jouer le dimanche à 12h45, avec des conditions de jeu qui seront peut-être difficiles avec la chaleur, on annonce 35°C. C'est un paramètre qui à mon avis sera important.»

La demande de garder les 5 remplacements : 

« Oui, j'en ai parlé ouvertement dans la presse auprès de plusieurs médias. C'est une démarche dans le but de protéger les joueuses. Pour tous les clubs, on s'aperçoit que le confinement a créé beaucoup de problèmes du côté des effectifs. Et on s'aperçoit que cela va être encore compliqué. Donc pour moi aussi, apporter de la fraîcheur en seconde période, c'est plutôt bien mais protéger les joueuses respectives avant tout. Je n'ai pas eu de retour négatif de collègues, on en a parlé avec les instances et la Fédération pour prendre en compte les arguments que l'on avait mis en avant. Pour en avoir parlé avec Frédéric Biancalani (entraîneur de Guingamp), il était plutôt d'accord. De plus, on avait connu cette situation à la reprise avec la Coupe de France. C'est acceptable et cela me paraît être une bonne décision pour protéger nos joueuses. On n'a toujours pas eu de retour de la FFF à ce sujet.»

Comment préparer l'équipe à cet horaire :

« On s'adapte, comme à chaque fois. On sait qu'on aura très peu de temps dans la matinée de la rencontre. En plus, on doit faire le trajet jusqu'à Libourne, puisque Bordeaux nous reçoit à Libourne. Mais on va adapter notre programme en fonction de l'horaire.»

Bachmann, son intégration, son jeu :

« Déjà, je pense qu'elle est très bien intégrée au groupe grâce à son expérience du plus haut niveau. C'est ce qui est intéressant à faire partager au niveau du groupe, des jeunes joueuses. Ramona a vécu une saison difficile à Chelsea parce qu'elle a très peu joué la saison dernière, il fallait la remettre déjà à niveau sur le plan physique, ce qu'on a plutôt réussi à faire malgré quelques arrêts les semaines précédentes. Elle est en train de bien remonter la pente. Entre le match à Bordeaux et les rencontres de sélection, cela va lui permettre de lui donner du rythme, du temps de jeu et le fait qu'elle soit bien pour notre reprise aussi.»

Le positionnement de Huitema en pointe : 

« C'est une option différente. Il faut bien regarder les caractéristiques de chaque joueuse et essayer de les mettre dans les meilleures conditions. Je pense que Jordyn (Huitema) a des qualités de vitesse et est capable de bien jouer et de prendre la profondeur. Elle est encore très jeune, elle a des perspectives de progression. Je sais qu'elle est plus à l'aise dans l'axe que sur un côté, c'est pour cela que Marie qui a été formée sur un poste d'excentrée a encore beaucoup de repères et cela me permet d'avoir aussi des compositions différentes. (Bachmann en soutien des attaquantes ou plus bas ?) Elle est plutôt polyvalente, c'est une joueuse capable de jouer à plusieurs postes sur le plan offensif. Je pense que son poste de prédilection reste malgré tout une 9 et demi après, elle peut jouer à gauche, à droite, en pointe comme elle le fait en sélection. Il y a de la diversité et c'est bien aussi pour nous.»

Le mercato au niveau européen : 

« Le niveau augmente. La concurrence va être encore plus féroce sur le plan international, notamment sur la Ligue des champions. Cela m'inspire aussi qu'il ne faut pas prendre de retard tout simplement. Là, on s'aperçoit que les clubs anglais sont en train de mettre beaucoup de moyens dans notre football. A nous d'être vigilants et continuer à investir sinon on ne s'en sortira pas. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mardi 29 septembre

lundi 28 septembre

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux