Article 

Etats-Unis/France (0-3 SheBelieve Cup J3) : La France remporte le tournoi

Publié le mercredi 8 mars 2017 à 9:15 par Bruno Hermant
La France remporte le tournoi le plus relevé du football féminin mondial, en battant les Etats-Unis chez elles. Cette victoire assez large dans une partie globalement maîtrisée par les Bleues est un bon signal délivré à quelques mois de l'Euro 2017 aux Pays-Bas.

 

Renard soul�ve le troph�e (photo AFP)

Le contexte : 

La France, à l'aube de la rencontre, était en tête du tournoi opposant l'équipe nationale A à ses homologues de l'Allemagne (2ème nation mondiale), l'Angleterre (5ème nation mondiale) et des Etats-Unis (1ère nation mondiale). La France devait donc rencontrer les Etats-Unis, également en position de gagner ce tournoi, n'étant qu'à un petit point des Bleues. Entre temps, l'Allemagne, en lever de rieau, avait coupé tout espoir de victoire à l'Angleterre en s'imposant 1-0 sur un but de l'ancienne parisienne, Anja Mittag. Avec un match nul, la France était en position de remporter le tournoi. 

Olivier Echouafni avait décidé de modifier son équipe. Après avoir fait face au forfait de Jessica Houara, une autre lyonnaise a dû également être déclarée indisponible, puisque Griedge Mbock, défenseure de l'équipe de France, était annoncée forfaite la veille sur le site de la Fédération Française de Football. Le sélectionneur national a donc mis en place un schéma en 4-4-1-1 et en faisant quelque peu tourner son effectif.

Composition de la France : Gérard - Périsset, Georges, Renard (c), Karchaoui - Thomis, Abily, Henry, Majri - Toletti - Le Sommer. 

Un peu plus compactes au milieu, les Françaises affichent tout de même une équipe éxpérimentée. Sa charnière centrale et la paire au milieu notamment. Sur les ailes, en défense, Echouafni a maintenu sa confiance au duo qui a tenu contre l'Allemagne. Un cran plus haut, on retrouve toujours Majri à gauche. Thomis remplace Diani sur l'autre aile. Enfin en pointe, Le Sommer préférée à Délie, avec Toletti en soutien.
En face, les Américaines affichent l'équipe qui s'est imposée contre l'Allemagne, à un élément près. La sélectionneuse américaine partant sur un 3-5-2, comme depuis le début du tournoi. Une défense à trois, avec Long, l'ancienne joueuse du PSG, sans Johnston. Tobin Heath, ancienne du PSG également, titulaire à gauche. Une attaque avec Lloyd, mais sans Dunn et Morgan, sur le banc.

Le match : 

Dès l'entame, la France exploite les failles défensives des Etats-Unis. Sa défense à trois va beaucoup souffrir de la vitesse des ailières Françaises. Thomis donnait déjà de la fièvre à l'arrière garde américaine quasiment sur l'engagement (1ère). La France était clairement un ton au dessus par rapport à ces deux dernières prestations, confirmant la montée en puissance de l'équipe. Abily récupérait un ballon dans les pieds de Brian à 40m des buts adverses, elle remisait sur Majri, qui envoyait directement en profondeur sur Le Sommer. Dans la surface, la lyonnaise prenait de vitesse Long et pouvait se présenter face à Naeher, qui n'avait d'autres solutions que de la faucher pour éviter que l'attaquante ne l'élimine. Penalty pour la France, transformé par Camille Abily d'un vicieux tir plein axe à raz de terre (0-1, 7ème).

Les Etats-Unis veulent réagir de suite, mais c'est la France qui va être la plus prompte à punir son adversaire. Renard coupe une transmission entre Llyod et Williams devant la surface des Bleues. Elle envoie une longue transversale qui va terminer sa course dans la surface américaine, Le Sommer prend une nouvelle fois Long de vitesse, élimine Sauerbrunn d'un crochet sur sa gauche avec son pied droit et enchaine une frappe du gauche à raz de terre qui finit dans le but le long du poteau gauche de la gardienne (0-2, 8ème). Ce début de match rappelait le bon début de match des Françaises aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, menant 2-0, avant de perdre 4-2 au final.

Les Américaines ont clairement subi les contres Français, mais réagissent. Lavelle, puis Brian voyaient leurs frappes contrées, à la suite de corners (21ème). Un coup franc dangereux de Tobin Heath, ancienne du PSG, à 30m est dégagé par Henry, alors que Gérard ratait son intervention (24ème). Une nouvelle frappe d'Heath sur la gauche de la surface s'approchait beaucoup du poteau de Gérard (27ème). Mais les Bleues n'ont pas tremblé plus que cela. Le Sommer était même proche d'un triplé, avec une reprise au deuxième poteau, consécutif à un corner tiré par Abily (30ème). Majri, bien servie par Le Sommer, tentait une frappe, mais glissait (40ème). La France retrouvait les vestiaires avec deux buts d'avance.

De retour sur le terrain, les Américaines étaient bien décidées à revenir dans le match. Ellis faisait même entrer Mallory Pugh et Crystal Dunn pour donner un peu plus de vitesse et de puissance à l'attaque adverse. Lloyd centrait pour Dunn, qui reprenait de volée du droit, sans marquer (48ème). La France répondait du tac au tac, Thomis débordait sur la droite et centrait, Majri trop courte, ne pouvait reprendre (49ème). Bussaglia entrait en jeu à la place de Toletti (53ème), pour le premier changement des Bleues de la rencontre.

Les USA poussaient encore, avec Pugh qui se débarrassait de Périsset, entrer dans la surface et tirer en force au premier poteau, mais Gérard veillait (56ème). Mewis sur un corner voyait son tête tutoyer le poteau (59ème). Et Abily venait tuer tout suspense sur l'action suivante. Thomis sur la droite, remisait sur Le Sommer en retrait. Sans contrôle, la lyonnaise passe pour Périsset, lancée dans le couloir droit. La passe ayant pris de vitesse la défense américaine, Périsset s'enfonce vers la surface et résiste au retour de Short, et centre à raz de terre au premier poteau où Abily reprenait du droit et crucifiait la gardienne (0-3, 63ème).

Ellis tentait alors le tout pour le tout en faisant entrer Alex Morgan, Julie Johnston et l'ancienne attaquante du PSG, Lindsey Horan. Horan ayant même cru relancer son équipe en marquant, mais l'attaquante voyait le but refusé, sur le centre de Dunn amenant le but, l'arbitre assistant avait signalé que le ballon était sorti, à raison (83ème). Echouafni avait lui aussi effectué beaucoup de changements dans son équipe, Délie remplaçait Le Sommer en pointe après le troisième but (65ème), puis Tounkara terminait le match à la place de Périsset (68ème). Lavogez remplaçait Thomis à droite (70ème), puis Thiney et Catala prenaient place aux postes d'Abily et Majri (81ème). Entre temps, la France obtenait quelques situations en contre, avec une équipe Américaine portée vers l'attaque, qui laissait des boulevards dans son dos. Frustrées, les Américaines termineront donc la rencontre sans marquer. 

La France l'emporte avec la manière. Un succès de référence, face à une très grosse nation, il s'agit également de la première victoire de la France sur le sol américain face à l'équipe nationale. Une prestation solide durant le tournoi, malgré quelques errances lors des deux matchs précédents. Sur cette rencontre, hormis la solidité défensive, la France aura été juste dans les transmissions, avec beaucoup moins de déchet que lors des dernières rencontres. Les Françaises ont également profité avec justesse des faiblesses défensives des Etats-Unis. A quelques mois de l'Euro 2017, c'est un bon signal qu'il faudra tout de même confirmer. Concernant l'adversaire, il s'agit de sa deuxième défaite consécutive à domicile après la victoire de l'Angleterre sur le fil (0-1, 89ème), ce qui n'était plus arrivé depuis l'an 2000 (deux défaites contre la Norvège).

Impact au classement :

La France remporte donc le tournoi et marque 7 points. L'Allemagne, vainqueur de l'Angleterre, termine second, avec 4 points. L'Angleterre troisième avec 3 points, devance les Etats-Unis à la différence de buts.

Prochain rendez-vous : 

La France affrontera en amical les Pays-Bas, pays organisateur de l'Euro 2017, à Utrecht, le vendredi 7 avril.

Autres sélections : 

L'Equipe de France B affrontait la Hongrie B lors du dernier match des poules de l'Istria Cup. La France B l'emporte largement 6-0 face à un adversaire très limité. Les parisiennes Cissokho et Sarr étaient titulaires et ont joué toute la rencontre. Diallo est entrée en jeu dans le dernier quart-d'heure. Morroni laissée sur le banc. Ouleye Sarr aura marqué le 6ème but des Françaises. L'Equipe de France termine donc deuxième du groupe B et sera opposée à l'Irlande du Nord pour la troisième place du tournoi à 15h ce mercredi.

L'Equipe de France U19 affrontait les Etats-Unis pour le dernier match des poules du Tournoi de La Manga. Les Bleuettes n'auront pas existé et perdront la rencontre 2-0. Lors de cette rencontre, les deux joueuses du PSG, Daoudi et Bayo ne seront pas entrées en jeu. La France termine le tournoi avec deux matchs nuls et une défaite. Un bilan très mitigé, même s'il manquait Dechilly, De Almeida et les parisiennes Boussaha et Katoto. Il faudra faire mieux au Tour Elite en avril pour défendre le titre de Championnes d'Europe.

L'Equipe du Canada, à l'Algarve Cup, a été tenue en échec par le Portugal (0-0). Ashley Lawrence était titulaire. Elle affrontera en finale du tournoi l'Espagne de Véro Boquete et Irène Paredes, qui a fait match nul (0-0) contre l'Islande. Les deux joueuses du PSG étaient titulaires, Boquete n'a pas fini la rencontre. La finale aura lieu aujourd'hui à 19h30. Entre temps, les Pays-Bas de Loes Geurts, vainqueur de la Suède 1-0, rencontrera le Japon pourla 5ème place dans l'après-midi (15h45). Geurts n'a pas joué la rencontre précédente.

Crédit Photo Patrick McDermott Getty Images/AFP
Crédit vidéos Ussoccer.com

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

dimanche 29 novembre

samedi 28 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux