Article 

La trêve, les joueuses restées à Paris, le bilan avec les jeunes, la déception des Françaises et des Néerlandaises, Le Havre, Océane Toussaint, la conf de Jocelyn Prêcheur avant PSG/Le Havre

Publié le samedi 2 mars 2024 à 7:00 par Bruno Hermant
Le technicien du PSG féminin Jocelyn Prêcheur a répondu aux questions de CulturePSG.com lors du point presse avant la rencontre opposant le PSG au Havre. L'entraîneur des féminines a évoqué la trêve internationale, le travail fait avec les joueuses non appelées et les jeunes U19, les matchs de Ligue des Nations perdues par ses joueuses françaises et néerlandaises, l'équipe du Havre, le prêt d'Océane Toussaint au club normand. Transcript complet.

On arrive donc à la fin de cette trêve internationale, comment se sont déroulés les 10 jours de trêve ? On imagine que vous avez pu faire un peu redescendre la pression, notamment au niveau personnel...

« Un petit peu par rapport à l'arrêt de la compétition. Après, cela nous a permis de bosser sur deux axes de travail importants. Le premier, de manière générale, au niveau de la ligue professionnelle de football féminin, qui se met en place. La Fédération avait organisé pas mal de rendez-vous pour entamer la discussion avec que ça soit avec les coachs sur l'aspect technique ou les directeurs, les présidents sur l'aspect sportif. C'est bien de constater que le projet avance. Et puis par rapport au Paris Saint-Germain, on a continué à travailler avec les joueuses qui étaient ici et surtout se refocaliser un petit peu sur les jeunes. Faire un bilan de leur progression. Donc là, j'ai pris beaucoup de plaisir à les avoir à l'entraînement. Et à mesurer leur progrès. »

Combien de joueuses aviez vous durant cette première semaine de travail ?

« On en a eu 6 toute la première semaine, après les U23 françaises sont rentrées. Puis Sandy Baltimore aussi nous a rejoint cette semaine, puisque vous le savez, elle a quitté le rassemblement des Bleues pour un soucis personnel. Donc elle nous a rejoint vraiment qu'en fin de semaine. On avait donc 8 joueuses avec le retour des U23 cette semaine mais on avait complété avec une petite dizaine de joueuses de l'équipe U19. On a fait une bonne semaine d'entraînement quand-même pour préparer le match du Havre. »

Il y avait 18 joueuses qui étaient parties à travers le monde pour jouer des matchs internationaux. Certaines sont rentrées hier voire ce vendredi, comment vont-elles physiquement ?

« C'est dur ! Notamment pour celles qui ont joué mercredi. Celles qui ont joué mardi, d'abord les U19, les plus jeunes, ça va un peu. Celle qui ont joué le mercredi, forcément, il y a de la fatigue qui s'est accumulée. Puis bon, vous imaginez bien, pour ceux qui les ont regardés, l'intensité des matchs a été importante au niveau de la Ligue des Nations. Donc forcément, les jambes sont sont très lourdes. Il y a aussi pas mal de petits bobos. Là, il y a une gestion vraiment très particulière sur le match du Havre demain à avoir. Ca, c'est l'aspect physique qui est le plus difficile à gérer. Et puis après on voit bien sûr qu'il y a de la déception au niveau de nos Bleues parisiennes malheureusement de ne pas avoir gagné la Ligue des Nations. Et puis bien sûr aussi de la déception avec une grosse pensée pour nos Néerlandaises qui malheureusement ne joueront pas les Jeux Olympiques cet été. »

Arrive Le Havre samedi, un match déjà placé tôt dans le calendrier après la trêve. Le match aller avait été difficile au Stade Océane. On sentait que les filles avaient déjà la tête à la Ligue des Champions. Avec ce que vous venez d'expliquer, cela va être compliqué de remettre un peu les pendules à l'heure... 

« C'est compliqué, ce match de Havre... C'est pour ça que je regrette vraiment qu'on n'ait pas réussi à obtenir le consensus, pour le déplacer au moins au dimanche. C'est dommage, je pense que ça aurait été mieux pour tout le monde. Maintenant, c'est la situation. Elle est ce qu'elle est. C'est sûr qu'elle est difficile, on va demander à certaines joueuses de pousser encore un petit peu dans leurs limites. Au moins 30 ou 45 minutes. Même si les jambes sont lourdes et qu'il y a des bobos un peu partout. On refera la récupération après. Et puis ça va être aussi le moment pour nos joueuses un peu plus jeunes et celles avec qui ont travaillé depuis pas mal de temps aussi de montrer qu'elles peuvent répondre présentes pour le groupe. Être là pour le groupe et qu'elles ont les qualités pour rivaliser avec Le Havre. »

Comment jugez-vous cette équipe du Havre, qui est certes encore en milieu de tableau, mais qui a fait quand-même de belles performances contre les grosses équipes du championnat globalement ?

« Oui, c'est une équipe très accrocheuse, qui travaille bien. Avec des joueuses de qualité. J'aime beaucoup leur milieu de terrain aussi avec une ligne d'attaque performante, des joueuses rapides qui aiment bien prendre l'espace. Ce qu'ils font est très cohérent, leur évolution est bonne. La qualité de jeu aussi s'améliore de plus en plus donc ça va être un vrai challenge pour nous étant donné le contexte. Mais encore une fois, il faut le voir aussi comme l'opportunité pour certaines de montrer qu'elles ont aussi du talent. Qu'elles sont là aussi, qu'elles ont leur place dans le projet du Paris Saint-Germain, et c'est ça que j'attendais samedi. »

Il y aura le retour d'Océane Toussaint dans le groupe du Havre, est-ce que vous vous attendez à ce qu'elle joue ? Est-ce prévu ?

« Je ne sais pas du tout. Je ne sais pas si elle va jouer. Mais de toute façon déjà, on sera content de la voir parce que ce n'est qu'un prêt. C'est une joueuse du PSG. Elle porte les couleurs du Havre pour le moment mais c'est toujours une joueuse parisienne. Donc évidemment qu'on sera ravi de la voir. Si elle est présente dans les buts, tant mieux, parce que ça veut dire qu'elle prend du temps de jeu et qu'elle progresse. C'était un peu le but du prêt. On essaiera de marquer de toute manière contre celle qui jouera. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee