Article 

PSG-Tremblay (43-39), orgie de buts à Coubertin

Publié le jeudi 10 mars 2016 à 15:58 par Yorgos Bonos
Avalanche de buts à Coubertin pour le match en retard du PSG Hand face à Tremblay avec une victoire 43-39. Le PSG porte son avance en tête de la Division 1 de Handball à 6 points.

Hansen surmotivé

Alors que le PSG foot est allé cueillir sa qualification pour les ¼ de finale de Ligue des Champions à Stamford Bridge, le PSG Hand avait un match en retard de D1 à disputer ce mercredi contre l’avant-dernier du classement, Tremblay. Autant dire que les conditions n’étaient pas réunies pour faire venir l’affluence des grands jours mais le public a répondu quand même présent pour fêter leurs handballeurs qualifiés en ¼ de finale de Ligue des Champions dimanche dernier, ceux-ci terminant premier du classement d’une poule très relevé avec Kiel, Veszprèm ou Flensburg.

Et le match commence plutôt bien pour le PSG, entrainé par un Mikkel Hansen survolté. Le meneur de jeu danois remplacé par Narcisse après un début de match timide face à Flensburg, avait visiblement envie de montrer qu’il est toujours l’un des meilleurs attaquants du monde. Et c’est bien grâce à ses quatre premiers buts, les quatre premiers du match, que le PSG fait le break dès la 5ème minute (4-1). 5 buts en 5 minutes, le rythme du match est extrêmement élevé et il ne va pas faiblir avec deux équipes qui prônent un jeu rapide. Tremblay, qui semblait arriver comme une victime idéale entre le dernier match de la phase de groupe de Ligue des Champions et le final four de la Coupe de la Ligue le week-end prochain fait plus que résister et sans un grand Omeyer l’écart pourrait être beaucoup moins important (10-6 – 13ème).

Mais les Tremblaysiens vont confirmer leurs belles intentions en revenant progressivement au score en partie grâce au retour dans les buts de Voncina, leur gardien slovène, mais aussi d’une première mi-temps énorme d’Arnaud Bingo. L’ailier dyonisien avec son 6ème but sur 8 tentatives en première période permet même à son équipe de revenir à égalité avant le retour aux vestiaires.

Score à la mi-temps : 21-21

Pas de temps mort

Paris s’embarque donc dans un match serré alors qu’on aurait pu espérer qu’il se mette vite à l’abri pour gérer la fin de match avec ses habituels remplaçants. Mais le scénario du match ne change pas. Les deux équipes se répondent coup pour coup avec une orgie de but. Après seulement 4 minutes en seconde mi-temps, le score a encore grossi de 8 unités avec un jeu débridé (26-24).

Comme à son habitude, Noka Serdarusic fait jouer ses cadres tant que le score n’est pas acquis et Nikola Karabatic et Mikkel Hansen continuent donc d’être sollicités d’autant que Serdarusic n’a pas été satisfait de l’entrée d’Accambray en première période qui a coïncidée avec le creux parisien. À trois jours du final four de la Coupe de la Ligue, les deux stars parisiennes n’auront donc pas eu la possibilité de souffler.

Chaque fois que Paris prend de l’avance, Tremblay s’accroche. Même si l’écart ne descend plus sous les 2 buts, les coéquipiers de l'ancien parisien Mladen Bojinovic restent dans le coup. C’est d’ailleurs dommage pour son équipe que ce dernier ait été un peu en-dessous de son niveau. Peu en réussite au tir, il semble ailleurs, très certainement un contrecoup de l’accueil très chaleureux reçu de la part du 8ème homme, groupe de supporter officiel du PSG hand, avec lequel il est resté très proche.

Mais peu après la moitié de la mi-temps, alors que les deux équipes sont à 35-32, le PSG va resserrer la défense pour passer un 4-1 à son adversaire (39-33 – 54ème). Avec 6 buts d’avance et 6 minutes à jouer, ce coup d’accélérateur permet aux rouges et bleus de respirer. Paris gère la fin du match en contrôlant le retour tremblaysien. Les Dionysiens meurent les armes à la main et, sur un penalty de Bingo à la dernière secondes, ils réalisent même l’exploit de marquer 39 buts aux superstars du PSG.

Contraint par le résultat serré, Serdarusic a décidé de limiter le temps de jeu de ses remplaçants et de s'appuyer sur les titulaires tels Hansen ou Nikola Karabatic. Ce n'est pas de bon augure 3 jours avant d'affronter Toulouse  qui a eu une semaine et demie de repos et de préparation pour le final four de la Coupe de la Ligue de handball. Narcisse, un peu blessé, a en revanche été ménagé.

Score final : 43-39

PSG : Omeyer (14 arrêts), Hansen (12 buts), N.Karabatic (8), Vori (6), Onufriyenko (4), Honrubia (4), M'Tima (3), Melic (4), Mollgaard (1), Abalo (1)

Tremblay : Voncina (13 arrêts), Soumaré (1 arrêt), Bingo (9 buts), Salou (5), Ternel (5), Junisbekov (5), Mem (4), Bojinovic (3), Sako (3), Darras (2), Slassi (2), Miklavcic (1)

Réactions

Records

39 buts encaissés

Sur les deux dernières saisons, seul Flensburg avait réussi l’exploit de marquer 39 buts au PSG. C’était lors de la première journée de la Ligue des Champions et les Allemands avaient gagné 39-32

43 buts marqués

C’est la seconde fois de la saison que le PSG marque au moins 43 buts. La première fois c’était contre une équipe de proD2 en Coupe de France 45-27. En D1, il faut remonter à la saison dernière. Paris avait également marqué 43 fois contre Sélestat (29-43).

82 buts marqués

Pas de trace d’un match à 82 buts marqués cette saison ni la saison précédente. Il faut remonter à la saison 2013-2014 pour retrouver la trace d’un tel match. C’était en demi-finale de Coupe de la Ligue mais après prolongation contre St Raphaël. Le score était de 34-34 à la fin du match, 41-41 après prolongation et défaite parisienne aux tirs au but 5-6.

Conséquences au classement

Le PSG prend donc ses aises au classement avec 6 points d’avance sur son premier poursuivant St Raphaël et 12 sur le trio composé de Nantes, Dunkerque et Chambéry. Montpellier, dauphin des Parisiens l’an dernier, est déjà à 14 points.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

jeudi 25 février

mercredi 24 février

mardi 23 février

lundi 22 février

dimanche 21 février

samedi 20 février

vendredi 19 février

jeudi 18 février

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux