Article 

Retour sur PSG Hand-Nantes (35-27)

Publié le mercredi 5 avril 2017 à 6:00 par Yorgos Bonos
Après un bon nul ramené de Nantes, Paris s'est imposé de 8 buts à Coubertin dans un match d'une grande intensité. Il se qualifie pour les 1/4 où il retrouvera Szeged qui s'est qualifié aux dépends de Bjerringbro-Silkeborg ce dimanche.

Le match

Avec un nul à l'aller à Nantes, le PSG n'a d'autre choix que de l'emporter au retour dans un Coubertin à guichet fermé. Et le match démarre difficilement pour Paris qui court après le score victime de la réussite notamment d'Olivier Nyokas qui est, comme à l'aller, très performant en début de match (4-5 - 10ème). Comme attendu le niveau d'intensité est très élevé entre deux équipes qui ne lâchent rien. Le match est indécis mais c'est Nantes qui mène la danse malgré Nédim Rémili et Luka Karabatic qui sont visiblement dans un grand jour (8-9 - 16ème).

Rémili exclu deux minutes alors que Nantes est en tête laisse entrevoir le spectre du match aller où Paris avait cravacher pour revenir après une entame compliquée mais les Parisiens résistent plutôt bien en infériorité et si Paris peine à revenir, c'est parce que Dumoulin, le gardien nantais, bien aidé par sa défense, arrête trois tirs consécutif parisien et permet à son équipe de faire le break avec 2 buts d'avance quand Noka Serdarusic, le coach parisien, prend en temps mort pour remettre son équipe en place (9-11 - 20ème).

La physionomie du match va totalement changer après ce temps-mort où Paris a un gros temps fort aussi bien en défense qu'en attaque qui lui permet, avec une double supériorité numérique, de mener pour la première fois du match puis de prendre clairement les devants au sortir d'une série de 5 buts marqués pour zéro encaissé (14-11 - 25ème). Acculés, les jaunes et verts limitent la casse en fin de mi-temps avec à leur tour une double supériorité numérique qui leur permet de revenir à un but avant que Nikola Karabatic ne marque dans les toutes dernières secondes de la mi-temps

Score à la mi-temps : 15-13

Le début de la seconde période est équilibrée et l'écart au score ne dépasse jamais deux unités. A la 34ème minute, c'est au tour de Benoit Kounkoud d'être exclu temporaire et le "H" a donc une occasion rêvée de revenir au score (18-16). Mais Paris est intraitable, laisse des miettes en attaque aux Nantais et agrave même la marque sur un nouveau pénalty de Gensheimer (19-16 - 37ème). Les Ligériens prennent un sérieux coup au moral et sont lâchés au score avec 4 buts de retard sur le PSG (21-17 - 39ème). Thierry Anti, l'entraîneur nantais, comprend bien que son équipe est en difficulté et pose un temps-mort.

Les Nantais reviennent avec de meilleures intensions mais Omeyer est là pour doucher l'entousiasme des visiteurs qui n'arrive pas à refaire leur retard. Une nouvelle fois en supériorité numérique, le HBC Nantes va à nouveau gâcher une belle opportunité de revenir au score. Il faut dire que Nikola Karabatic donne de sa personne et marque sur cette séquence un but sublime remarqué et salué par le compte officiel de la compétition (26-22).

Thierry Anti comprend que son équipe est en train de lâcher. Il pose son deuxième et dernier temps-mort de la seconde période pour tenter un dernier coup de poker en changeant son système défensif avec une organisation étagée. Cette défense est plus haute et agressive sur les arrières parisiens mais elle n'empêche pas Hansen de passer un missile dans la lucarne pour maintenir l'écart (30-24 - 53ème). Avec un tel écart à quelques minutes de la fin du match, les violets lâchent un peu et voient Nielsen, venu remplacer Luka Karabatic encore énorme, se promener dans leur défense et marquer trois buts d'affilée pour clore la marque. C'est donc bien Paris qui se qualifie pour les 1/4 où il rencontrera le MOL Pick Szeged.

Score final: 35-27

Fiche technique

PSG-Nantes : 35-27 (15-13) - Stade Pierre de Coubertin - Arbitres : Eliasson et Palsson (ISL)

PSG Handball : Omeyer (16 arrêts), Skof, Remili (10 buts), Gensheimer (6), Hansen (4), N.Karabatic (4), L.Karabatic (4), Abalo (3), Nielsen (3), Stepancic (1), Accambray, Barachet, Kounkoud, Mollgaard, Nahi, Narcisse.

HBC Nantes : Siffert (6 arrêts), Dumoulin (2 arrêts),Balaguer (10 buts), Nyokas (6), Gurbindo (5), Claire (4), Gharbi (1), Klein (1), Buric, Delecroix, Derot, Feliho, Lagarde, Matulic, Nyateu, Tournat.

Réactions

Dans les autres huitièmes

La surprise de ces huitièmes est française et c'est Montpellier qui fait sensation en s'imposant de 2 buts à Kielce après avoir un match aller remporté de 5 buts. Du coup, les Héraultais passent en 1/4 et récupèrent le match retour à domicile en 1/4 qui était promis aux Polonais, deuxièmes du groupe B. Cette défaite de Kielce poursuit la tradition qui veut que le champion sortant n'atteigne pas le Final Four l'année suivant son titre. En effet, depuis 2009 et la création du Final Four, seule le THW où jouaient alors Thierry Omeyer et Daniel Narcisse, avait réussi la performance de devenir champion d'Europe en 2012 et de se qualifier pour le Final Four 2013.

Dans les autres huitièmes, peu de surprise avec les qualifications de Kiel, Veszprém, Flensburg et Szeged. Au programme des 1/4, on notera un alléchant Kiel-Barcelone, remake du 1/4 de l'an dernier qui avait vu les Allemands créer la surprise en se qualifiant face à l'ogre espagnol, champion d'Europe en titre.

Les 1/4 se joueront les week-end du 22 et du 29 avril prochain.

Les huitièmes

  • Kiel-RNL : 24-25 / 26-24
  • Nantes-PSG : 26-26 / 27-35
  • Montpellier-Kielce : 33-28 / 28-26
  • Zagreb-Veszprém : 22-23 / 19-29
  • Silkeborg-Szeged : 24-26 / 24-33
  • Meshkov Brest-Flensburg : 25-26 / 26-28

Tableau final

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

vendredi 04 décembre

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux