Article 

Vestiaire du PSG, C1, Mbappé, Neymar, Di Maria, Cavani : Icardi se confie

Publié le vendredi 3 juillet 2020 à 7:49 par Marius Cassoly
Dans une longue interview accordée au journal Le Parisien, Mauro Icardi a abordé plusieurs thèmes liés au PSG, de l'amitié qui règne dans le vestiaire parisien au quatuor offensif qu'il compose avec Neymar, Mbappé et Di Maria, en passant par la succession de Cavani. Morceaux choisis.

Le dimanche 31 mai dernier, Mauro Icardi s'engageait officiellement avec le PSG pour une durée de quatre ans et contre la somme de 50M€ (plus des bonus), après une première saison parisienne ponctuée de 20 buts en 31 matches, toutes compétitions confondues. Plutôt rare dans les médias, l'attaquant parisien s'est livré dans une grande interview accordée à nos confrères du journal Le Parisien ce vendredi, avec plusieurs thèmes au programme. L'arrêt de la saison a été évoqué et l'Argentin a jugé « bizarre » la décision de stopper définitivement le championnat de France de Ligue 1. 

Avant de relativiser sur la situation : « D'habitude, on n'a quasiment aucune période de repos pendant la saison. Là, non seulement on ne savait rien, mais en plus on ne pouvait ni s'entraîner, ni être avec l'équipe. Dans ces conditions, oui c'est difficile. Mais on n'est pas les seuls à avoir été impactés. La crise a été mondiale, difficile à traverser pour tous. Nous sommes des exemples pour beaucoup de gens, on se devait d'avoir des comportements responsables ». Alors que le PSG a effectué son premier entraînement collectif jeudi, Icardi s'est dit « content d'être de retour, de retrouver le terrain et de préparer ce qu'il nous reste de la saison ».

« J'ai senti qu'un lien d'amitié unissait le groupe »

Le joueur de 27 ans est ensuite revenu sur la forte unité du vestiaire parisien cette saison (réuni récemment à l'occasion de l'anniversaire de Leandro Paredes) et qui se ressent notamment sur le terrain : « Dès le premier jour, j'ai senti qu'un lien d'amitié unissait le groupe. C'est l'amitié qui définit cette équipe. Il y a une belle entente, une bonne ambiance. Cela aide beaucoup sur le terrain. Je pense que ça s'est vérifié lors du match retour contre Dortmund. On avait perdu le match aller, mais on a démontré qu'on pouvait l'emporter au retour et atteindre notre objectif ». 

« La C1 ? C'est l'objectif du club et de tous les joueurs »

Une union collective expliquée dans le détail par Icardi : « Je crois que partager de nombreux moments au quotidien, d'avoir une bonne ambiance au sein du vestiaire est le plus important. Ça fonctionne sur le terrain, mais aussi en dehors. Dès qu'il y a un anniversaire, un repas… Toute l'équipe répond présent. C'est ce qui fait la force de notre groupe ». Alors que la Champions League se concluera lors d'un tournoi final à Lisbonne (Portugal) du 12 au 23 août prochain, le natif de Rosario s'est projeté sur cette échéance : « C'est l'objectif du club et de tous les joueurs. Il n'y a pas de pacte à faire, il se crée tout seul ».

Au coeur d'un quatuor offensif avec Neymar, Mbappé et Di Maria, Icardi est revenu sur son adaptation autour de ces stars : « Je me sens très bien. Dès mon premier entraînement à Paris, dès nos premiers pas ensemble, on a eu un bon feeling. Je connaissais Angel, bien sûr. Mais pas Neymar, ni Mbappé. Dès la première minute, ils m'ont aidé à m'intégrer à l'équipe, à me faire aux petites habitudes du groupe. Ça m'a beaucoup aidé ». 

« Les quatre fanatastiques ? Je ne suis pas trop d'accord avec ce surnom »

Alors que la presse leur accorde désormais le surnom des « quatre fantastiques », le natif de Rosario a tenu à rétablir la chose : « Je ne dirais pas ça comme ça. Nous, on le lit, on l'entend, mais c'est un surnom qui appartient à la presse. Ça a un côté sympathique, mais ça ne concerne que quatre joueurs dans une équipe de onze et plus avec les remplaçants. Je ne suis pas trop d'accord avec ce surnom. Mais on sait qu'il existe et on fait avec ». 

« Evidemment que Cavani va nous manquer »

Enfin, Icardi a forcément été questionné sur le départ d'Edinson Cavani à la fin de son contrat avec le PSG. « Évidemment qu'il va nous manquer. Avec Edi, on a une bonne relation sur le terrain et en dehors. C'est un grand monsieur. C'est le type de personne qui manque toujours », a d'abord expliqué l'attaquant de pointe. Avant de se confier sur la décision de son désormais ex-coéquipier : « C'est à Edi qu'il faut poser la question, c'est sa décision. La situation est bizarre pour toutes les parties, tout le monde. Il y a des joueurs qui finissent leur contrat début juillet, d'autres qui prolongent. Personne ne s'attendait à cette situation inédite et à la pandémie. Il a fallu s'y adapter ». 

Alors qu'une des questions qui demeurent est de savoir si Icardi va récupérer le numéro 9 laissé vacant par Cavani, le principal intéressé a répondu : « Je ne sais pas encore, je n'en ai pas parlé avec le club. Je vais terminer la saison avec le numéro 18, on verra la saison prochaine. On ne va pas changer maintenant ». Mais la route semble toute tracée. 

N.B : l'entretien complet de Mauro Icardi au journal Le Parisien est disponible ici

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux